Changer d'édition

Les frontaliers trouveront les réponses à leurs questions
Grande Région 06.05.2022
Fiscalité

Les frontaliers trouveront les réponses à leurs questions

Au sein de la Maison du Luxembourg, les frontaliers de Metz et alentours peuvent obtenir de l'assistance dans divers dossiers de leur vie quotidienne.
Fiscalité

Les frontaliers trouveront les réponses à leurs questions

Au sein de la Maison du Luxembourg, les frontaliers de Metz et alentours peuvent obtenir de l'assistance dans divers dossiers de leur vie quotidienne.
Photo: Ville de Metz, Philippe Gisselbrecht
Grande Région 06.05.2022
Fiscalité

Les frontaliers trouveront les réponses à leurs questions

Pour assister les frontaliers messins dans le sujet complexe qu'est la fiscalité, l'Eurométropole de Metz organise une session d'informations.

Comment fonctionne la déclaration d'impôts au Luxembourg? Est-il plus avantageux de faire une déclaration volontaire ou un décompte annuel? Quelles sont les dates limite qui s'appliquent à ces démarches? Quelles déductions fiscales s'appliquent suite à un mariage? Lorsque l'on est frontalier, on ne manque pas de questions concernant le sujet de la fiscalité. 


Serge de Carli plaide pour un juste prélèvement fiscal
Impôt, infrastructures ou encore mobilité, le maire de Mont-Saint-Martin souhaite une meilleure collaboration avec le Luxembourg. Serge de Carli rêve de la fin des barrages administratifs pour des échanges plus étroits avec le Grand-Duché.

Une demande que l'Eurométropole de Metz a bien prise en compte, et qui, pour y répondre, organise une session d'informations ce samedi 7 mai, de 10h à 12h. Il s'agit du deuxième événement du genre, dont l'idée émane d'une demande régulière de la part des travailleurs frontaliers, qui estiment souvent manquer d'informations quant au sujet complexe qu'est la fiscalité.

Et autant dire qu'il y a du monde à informer, puisque, selon les dernières estimations de 2020, les 45 communes de l'Eurométropole abritent près de 9.000 frontaliers. Un nombre qui porte la croissance du nombre d'habitants de l'agglomération qui travaillent au Grand-Duché à plus de 70% par rapport à 2009, selon un rapport publié en avril 2021.

Une réunion annuelle

Pour ces deux heures d'informations, qui auront lieu au sein de la Maison de la Métropole située place du Parlement de Metz, un fiscaliste accompagné de professionnels de la section Metz-Thionville de l'OGBL effectueront une présentation du mode de calcul opéré depuis la nouvelle convention bilatérale. Les frontaliers seront ensuite invités à poser leurs questions pour obtenir des renseignements sur la fiscalité des travailleurs frontaliers applicable en France et au Luxembourg.

Cette réunion sur la procédure de déclaration d’impôts a vocation à devenir annuelle, indique l'Eurométropole de Metz. Elle sera complétée par une deuxième session d'information, qui se déroulera au second semestre. Celle-ci aura pour objet la législation sociale au Luxembourg, et couvrira les sujets de la santé, des bourses d'études, de la retraite et des allocations familiales.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Que ce soit dans le Grand Est ou au Luxembourg, la mise en place par Bercy de nouvelles dispositions fiscales est loin de faire l'unanimité. Après les élus lorrains et l'OGBL, c'est au tour du LCGB de dénoncer, lundi, «le péril» que fait porter le dispositif sur le Grand-Duché.
Une personne prÈsentente l'enveloppe contenant la dÈclaration d'impÙts envoyÈe aux contribuables par le ministËre de l'Economie et des Finances, le 10 avril 2014 ‡ Lille, reÁue ce jour par courrier.   AFP PHOTO PHILIPPE HUGUEN (Photo by Philippe HUGUEN / AFP)
Réélu en juin dernier, Pierre Cuny ambitionne de mettre en place «un développement harmonieux» entre les territoires français et luxembourgeois. Et pour cela, le maire de Thionville souhaite mettre l'accent sur les «synergies», notamment en matière de fiscalité.
Thionville, Diedenhofen, Pierre Cuny, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Le nouveau maire de la capitale lorraine ne veut plus entendre parler de rétrocession du Grand-Duché vers les communes lorraines. Par contre, François Grosdidier entend que le dialogue s'instaure sur les dossiers de la mobilité et de la formation.
Metz, Bürgermeister, François Grosdidier, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort