Changer d'édition

Les frontaliers dispensés de test PCR en Sarre
Grande Région 14.05.2021

Les frontaliers dispensés de test PCR en Sarre

A ce jour, la Sarre est le seul des 16 Länder allemands à avoir levé la mesure.

Les frontaliers dispensés de test PCR en Sarre

A ce jour, la Sarre est le seul des 16 Länder allemands à avoir levé la mesure.
Photo: AFP
Grande Région 14.05.2021

Les frontaliers dispensés de test PCR en Sarre

Marie DEDEBAN
Marie DEDEBAN
Depuis jeudi, le Land allemand a levé les mesures sanitaires pour les travailleurs et les étudiants. Un assouplissement des restrictions qui n'est pas valable en Rhénanie-Palatinat.

Les frontaliers travaillant ou étudiant en Sarre ont retrouvé un semblant de normalité. Depuis jeudi, le Land allemand a en effet décidé de suspendre la mesure les obligeant à présenter un test PCR de moins de 48 heures.


20.02.2021, Tschechien, Petrovice: Deutsche Polizeibeamte kontrollieren ein Fahrzeug am tschechisch-deutschen Grenzübergang Petrovice/Bahratal im Erzgebirge. Foto: Ondøej Hájek/CTK/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
L'Allemagne restreint les passages depuis la Moselle
Après avoir classé le département en "zone Covid à haut risque", Berlin impose des tests aux entrants sur son territoire depuis la Lorraine. L'Allemagne renonce toutefois à la quasi-fermeture imposée à la République tchèque et l'Autriche.

En vigueur depuis le 2 mars, la mesure contraignait les 16.000 travailleurs frontaliers à passer par la case laboratoire, jusqu'à trois fois par semaine. «Cette mesure, mise en place par Berlin, était totalement déconnectée des réalités», souligne Arsène Schmitt, président du Comité de défense des travailleurs frontaliers de Moselle à nos confrères du Républicain Lorrain.

En revanche, les quelque 4.000 frontaliers travaillant en Rhénanie-Palatinat doivent eux continuer à respecter la mesure, puisque les restrictions continuent de s'appliquer dans les 15 autres Länder allemands. Il semblerait donc que le Land dirigé par Tobias Hans fasse à nouveau cavalier seul, comme avec l'ouverture des terrasses alors jugée «prématurée» par le gouvernement fédéral.

Pour rappel, l'Allemagne a classé la France en zone de haute incidence le 28 mars, date à laquelle la Moselle et la Meurthe-et-Moselle étaient placées sous surveillance renforcée par le gouvernement français. Le virus y circulait alors activement, avec jusqu'à 5.287 cas recensés en 24 heures dans les deux départements confondus, contre 2.264 à l'heure actuelle.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Face à la recrudescence des cas covid le Land allemand a dû freiner l'allègement des mesures sanitaires, initié trois semaines plus tôt. Restaurants et lieux de culture doivent à nouveau se passer de public.
Alors que la France a mis en place des restrictions de déplacements jusqu'à début mai, le préfet de la Moselle entend faire respecter les règles. Un contrôle intensif a eu lieu samedi dernier, et d'autres pourraient suivre.
Ce mardi, le Land dirigé par Tobias Hans rouvre ses cafés, restaurants et cinémas. Une position à contre-courant du reste de l'Allemagne, où face à la troisième vague de covid-19 certains appellent à un renforcement des mesures.
Après avoir classé le département en "zone Covid à haut risque", Berlin impose des tests aux entrants sur son territoire depuis la Lorraine. L'Allemagne renonce toutefois à la quasi-fermeture imposée à la République tchèque et l'Autriche.
20.02.2021, Tschechien, Petrovice: Deutsche Polizeibeamte kontrollieren ein Fahrzeug am tschechisch-deutschen Grenzübergang Petrovice/Bahratal im Erzgebirge. Foto: Ondøej Hájek/CTK/dpa +++ dpa-Bildfunk +++