Changer d'édition

Les autoroutes wallonnes adoptent les Led intelligentes
Grande Région 1 2 min. 21.02.2020

Les autoroutes wallonnes adoptent les Led intelligentes

L'installation d'un nouveau dispositif a débuté à travers la Wallonie.

Les autoroutes wallonnes adoptent les Led intelligentes

L'installation d'un nouveau dispositif a débuté à travers la Wallonie.
Photo: LuWa
Grande Région 1 2 min. 21.02.2020

Les autoroutes wallonnes adoptent les Led intelligentes

Eddy RENAULD
Eddy RENAULD
La mise en service progressive d'un nouvel éclairage routier a débuté côté belge. Cet ambitieux chantier concernera 110.000 points lumineux en trois ans et demi. Un lifting qui fera de ces voies le premier réseau connecté d'Europe.

Si vous êtes un habitué de la E411 entre Namur et Luxembourg, vous avez certainement constaté que des travaux ont eu lieu durant la semaine au niveau des éclairages. Une opération qui s'inscrit dans un vaste programme de modernisation du réseau wallon. Ce «Plan Lumières 4.0» vise à moderniser les infrastructures d'éclairage sur les grands axes routiers du sud du royaume. Soit 2.700 km d'autoroutes et de routes nationales sans oublier les parkings de covoiturage et aires autoroutières. 

Les traditionnelles lampes au sodium vont donc laisser la place à des ampoules LED, moins consommatrices d'énergie et dont la durée de vie supérieure permettra de réaliser 76% d'économies d'énergie selon la LuWa, le consortium en charge de la réalisation. L'investissement de 600 millions d'euros sera réparti sur 20 ans et financé via un partenariat public privé. 

Préservation de la biodiversité  

Des travaux d'aménagement ont déjà eu lieu dans toute la Wallonie et notamment en province de Luxembourg. Outre le remplacement des poteaux si cela s'avère nécessaire, de nouvelles ampoules sont installées. «Nous procédons par tronçons d'autoroute. Plusieurs points lumineux sont reliés à des cabines. Il s'agira bien plus qu'un simple éclairage», précise Alexia De Gyns, responsable communication de la LuWa. Une phase-test sera d'ailleurs organisée ce vendredi soir, entre Namur et Liège. 

En effet, à terme, ces relais seront équipés de systèmes de télégestion et de plusieurs types de capteurs. Grâce à ce dispositif innovant, l'éclairage pourra être adapté en fonction des conditions extérieures (météo), du trafic (bouchon ou véhicule à contresens) ou des interventions sur chaussée. L'intensité lumineuse pouvant diminuer si nul ne circule, ou être renforcée à l'approche de zones de travaux ou d'accidents. 

Les vidéo 360 ne sont pas supportées. Voir la vidéo 360 dans l'app Youtube.

L'aspect environnemental est pris en compte dans ce Plan Lumières 4.0. En collaboration avec l'Université de Liège, le Groupement LuWa s'est engagé à tenir compte du cycle nocturne de la faune et de la flore environnante avec la mise sur pied de solutions innovantes. Le faisceau lumineux sera ainsi dirigé vers la chaussée. 


La suppression des lampadaires autoroutiers continue
L'acte 2 de la politique de suppression de l'éclairage public le long des autoroutes luxembourgeoises pour faire des économies d'énergie a démarré. Depuis ce mardi matin et jusqu'à la fin du mois, les lampadaires sont sciés sur des tronçons de l'A1 et l'A13.

Voilà donc une approche en opposition totale avec la politique mise en place par le gouvernement luxembourgeois depuis cinq ans. L'initiative d'en finir, petit à petit, avec l'ensemble de l'éclairage des autoroutes, annoncée en mars 2014 par le ministre des Infrastructures, étant justifiée par des économies d'énergie (et donc financières) mais aussi la lutte contre la pollution lumineuse. 

Ainsi, en cinq ans, les Ponts et Chaussées ont procédé au démontage de 800 luminaires le long de l'A6 et de l'A13. Une mesure qui permet déjà d'alléger la facture d'électricité d'environ 50.000 euros par an. 


Sur le même sujet