Changer d'édition

Le zoo d'Amnéville voit naître trois tigres blancs
Grande Région 10.03.2020

Le zoo d'Amnéville voit naître trois tigres blancs

La maman, Orissa, se montre très protectrice.

Le zoo d'Amnéville voit naître trois tigres blancs

La maman, Orissa, se montre très protectrice.
Photo : AFP
Grande Région 10.03.2020

Le zoo d'Amnéville voit naître trois tigres blancs

Ils s'appellent Aran, Hyun et Fouyou et ont poussé leurs premiers rugissements le 5 janvier en Moselle. Un événement rare pour cette espèce de félin qui n'a pas été vue à l'état sauvage depuis les années 1950.

(AFP) Voilà longtemps que le zoo d'Amnéville, au Nord de Metz, n'avait pas fait parler de lui positivement. La dernière fois, tout début janvier 2020, le parc avait fait la Une pour évoquer son rachat. Mais cette fois, c'est une actualité plus heureuse encore qui a poussé l'établissement sur les devants de l'actualité : la naissance de trois tigreaux blancs, deux mâles et une femelle. Un fait rarissime.

 «Ils se portent bien et sont nourris par leur maman sous la supervision des vétérinaires», a expliqué le vétérinaire en chef du zoo, le Dr Alexis Maillot. Sachant que les petits ne seront mis en présence de leur père qu'après leur sevrage, à l'âge de deux à trois mois. Le public, quant à lui, ne pourra les voir  qu'«à partir de la mi-mars et en fonction des conditions météo», précise le zoo souhaitant ménager cette progéniture exceptionnelle. 

La mère des tigreaux, Orissa, est née au zoo de Beauval (Loir-et-Cher) et réside à Amnéville depuis treize ans. Tandis que leur père est arrivé d'un zoo canadien en 2008. «Rarissime, le tigre blanc doit son apparence à une mutation génétique naturelle du tigre du Bengale», indique le vétérinaire en chef. L'animal n'a plus été vu à l'état sauvage depuis une soixantaine d'années. 

Les tigres dans leur ensemble constituent une espèce classée «en danger» par l'Union internationale pour la conservation de la nature, qui estime aujourd'hui leur nombre à 3.800 sur la planète contre 100.000 il y a un siècle, précise le communiqué du zoo. 


Sur le même sujet

Le zoo d'Amnéville fixé sur son sort le 3 janvier
La Chambre de commerce du tribunal de Metz se prononcera début janvier sur le plan d'apurement du parc animalier dont les dettes s'élèvent à 53 millions d'euros. L'avenir du site, qui emploie 160 personnes, est en jeu.
amneville zoo, natalite precoce au zoo amneville, bebe amneville zoo, foto feller tania, nouveau animaux bebe zoo amneville, 28.05.2014, loup, wolf, gorilla, lion
Le parc donne sa version des faits sur l'«affaire Olaf»
Accusé d'avoir essayé de se débarrasser du cadavre d'un ours polaire dans une déchetterie de la région, le zoo d'Amnéville évoque «une erreur qui a été corrigée». Le vétérinaire en chef a détaillé le fil des événements survenus en juillet 2018.
amneville zoo, natalite precoce au zoo amneville, bebe amneville zoo, foto feller tania, nouveau animaux bebe zoo amneville, 28.05.2014, loup, wolf, gorilla, lion, eisbaer, panther, panter, tiger,
Le zoo d'Amnéville tente d'éponger ses dettes
Un mystérieux investisseur a conclu un accord avec le parc zoologique qui attend désormais l'aval du tribunal de grande instance de Metz. Si ce texte est validé, les dettes engendrées depuis quelques années par le complexe seront «en partie effacées».
Le zoo d'Amnéville est l'une des attractions phares de tout le pôe touristique du secteur.