Changer d'édition

Le zoo d'Amnéville présente les nouveautés pour 2022
Grande Région 12 5 min. 13.04.2022
Ours polaires, loups et compagnie

Le zoo d'Amnéville présente les nouveautés pour 2022

Bien entendu, de nombreuses attractions existantes seront conservées par le zoo.
Ours polaires, loups et compagnie

Le zoo d'Amnéville présente les nouveautés pour 2022

Bien entendu, de nombreuses attractions existantes seront conservées par le zoo.
Photo: Chris Karaba
Grande Région 12 5 min. 13.04.2022
Ours polaires, loups et compagnie

Le zoo d'Amnéville présente les nouveautés pour 2022

Lors d'une conférence de presse, les responsables du zoo ont annoncé ce qui attend les visiteurs pour la prochaine saison.

(tb avec Sarah Schött) Henk et Akiak sont de la même famille - et pourtant ils ne se connaissent pas. Les deux ours polaires mâles ne sont en France que depuis quelques semaines et apprennent maintenant tout doucement à se connaître dans le nouvel enclos des ours polaires du zoo d'Amnéville. Ils sont nés dans le même zoo, mais ont ensuite été séparés - Akiak est maintenant arrivé de Rostock, Henk des Pays-Bas. Les deux ours font partie des nouveautés que le zoo d'Amnéville a récemment présentées au public dans le cadre d'une conférence de presse.

Le fait que le parc animalier français abrite des ours polaires n'est pas une nouveauté en soi. Mais depuis fin 2020, l'enclos était vide après la mort du dernier ours. Moins de deux ans plus tard, la vie a repris ses droits avec Henk et Akiak. Le zoo a notamment profité de cette pause pour rénover l'enclos des ours polaires.

Préservation de l'espèce et pédagogie

Selon les responsables, les facteurs d'information et d'éducation ont notamment été importants dans la décision d'accueillir de nouveaux animaux. «L'ours polaire est le représentant d'un habitat qui évolue rapidement», explique Thomas Grangeat, responsable des offres pédagogiques. «Nous devons nous préoccuper de ce problème et sensibiliser au fait que nous devons changer quelque chose ici, chez nous, pour que l'habitat des ours polaires puisse évoluer». Sans les ours polaires, la chaîne alimentaire s'effondre. Pour l'employé du zoo, la conservation de l'espèce et la pédagogie vont donc de pair. «Les ours polaires sont aussi un point d'attraction dans le zoo. L'argent que les gens paient pour cela va notamment à la recherche». 

Après des temps plutôt difficiles - outre la pandémie de covid, le parc animalier a également fait la une des journaux ces dernières années en raison de problèmes financiers. Les responsables veulent désormais tourner la page et comptent sur un nouveau départ, et pas seulement avec les deux ours polaires. En effet, quelque chose a également changé pour les loups arctiques qui, avec les ours polaires et les loutres, constituent la «zone arctique». Comme la meute, qui ne comptait à l'origine que quelques individus, est passée à 18 loups, le zoo a décidé de leur offrir un nouvel enclos. Actuellement, celui-ci est encore en construction, mais il sera bientôt terminé.


Stater Emaischen 2018.Foto:Gerry Huberty
Neuf activités pour le long week-end de Pâques
Éimaischen, Ustermaart, Ouschterlaf : le week-end de Pâques est riche en événements pour petits et grands dans tout le pays. Voici nos meilleures idées d'excursion.

Le troisième «chantier» auquel on a travaillé ces derniers mois est la mini-ferme, un point fort probablement surtout pour les jeunes visiteurs. Il s'agit là aussi d'une attraction qui existe déjà depuis longtemps, mais qui est désormais conçue de manière plus interactive. Les visiteurs sont guidés sur un sentier à travers l'enclos des chèvres, moutons et autres, et peuvent ainsi entrer en contact avec les animaux. Cela devrait permettre, surtout aux enfants, d'en apprendre davantage sur les espèces domestiques.

En plus de ces grands chantiers, la nature elle-même a bien sûr assuré quelques nouvelles arrivées. Depuis le 22 janvier, un bébé orang-outan est venu agrandir la famille des singes, et les rhinocéros ont enregistré une double naissance : Chez eux, la femelle Céra est arrivée le 18 janvier et le mâle Parchi est né exactement un mois plus tard, le 18 février. Et si la nature le veut, ce ne seront pas les seuls nouveaux venus que les personnes intéressées pourront admirer lors de leur prochaine visite au zoo d'Amnéville.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les congés de printemps sont là, avec dans leur sillage l’espoir d’une météo plus douce malgré les prévisions pour pouvoir pleinement en profiter. Avec ou sans enfants, solo ou entre amis, voici une sélection d'idées d’activités pour passer de bons moments au Grand-Duché.
Le Luxemburger Wort a rendu visite à Nila et Rani, les deux pandas roux dont la naissance a surpris tout le monde au Parc de Bettembourg. Mercredi dernier, elles ont eu 4 mois.
Avec la nomination lundi d'Albane Pillaire comme nouvelle présidente, le fonds d'investissement Prudentia Capital entend faire de la structure un des plus grands zoos d'Europe. Au-delà de préparer la réouverture, il s'agira surtout d'achever la mutation du site.
Ils s'appellent Aran, Hyun et Fouyou et ont poussé leurs premiers rugissements le 5 janvier en Moselle. Un événement rare pour cette espèce de félin qui n'a pas été vue à l'état sauvage depuis les années 1950.
Un important programme d'investissement de plus de sept millions d'euros doit à terme, renforcer l'attractivité économique et touristique du site mosellan. Parallèlement, les équipements de base comme le pôle thermal ou encore le snowhall vont également subir un important lifting.