Changer d'édition

Le train ne sifflera plus entre Luxembourg et Bettembourg
Grande Région 2 min. 02.04.2021

Le train ne sifflera plus entre Luxembourg et Bettembourg

Sans train pendant deux semaines, les passagers vont devoir se tourner vers des bus de substitution.

Le train ne sifflera plus entre Luxembourg et Bettembourg

Sans train pendant deux semaines, les passagers vont devoir se tourner vers des bus de substitution.
Photo: Guy Jallay
Grande Région 2 min. 02.04.2021

Le train ne sifflera plus entre Luxembourg et Bettembourg

Marie DEDEBAN
Marie DEDEBAN
Les travaux du tunnel Rangwee obligent la CFL à suspendre le trafic ferroviaire pendant deux semaines sur la ligne reliant la France au Grand-Duché. Si des bus de substitution sont prévus, la mesure va allonger le temps de trajet pour les usagers.

A compter de samedi, c'est en bus que les frontaliers habitués du rail d'ordinaire relieront Bettembourg et Luxembourg-ville. Pendant deux semaines, aucun train ne circulera entre les deux gares, en raison des travaux sur le tunnel Rangwee.


chantier tunnel Rangwee - Luxembourg - Ville -  - 29/03/2021 - photo: claude piscitelli
Le futur tunnel Rangwee, cette pièce d'un vaste puzzle
Partie intégrante de la réorganisation de l'accès au sud de la capitale, la mise en place du nouvel ouvrage d'art doit se concrétiser d'ici la semaine prochaine et être finalisé d'ici la fin de l'année. Mais sa mise en circulation, elle, n'est pas prévue avant plusieurs années.

Dédoublée en prévision d'une hausse importante du trafic au cours des prochaines décennies (passage du tram notamment), l'infrastructure passe en effet sous les voies ferrées où circulent en moyenne 4,5 millions de passagers par an, selon les derniers chiffres de la CFL. La poursuite des travaux de soutènement du deuxième tunnel ont donc obligé la société des chemins de fer à suspendre le trafic durant ces congés de Pâques. 

Les habitués du trajet sur les lignes 60 et 90 devront se rabattre sur des bus de substitution jusqu'au 18 avril, qu'ils se rendent à Esch-sur-Alzette, Rodange, ou en France. Une mesure qui allonge le temps de trajet: comptez minimum 30 minutes au départ de Bettembourg, contre 15 minutes en temps normal, soit presque le double.

Un service de navettes sera aussi déployé depuis la gare de Thionville. Les CFL promettent aux heures de pointe, des bus à destination de la gare routière de Luxembourg-ville, toutes les 5 minutes.  En tout, plus de 160 bus seront mis à la disposition des frontaliers, chaque matin et soir. 

Pour rappel, le dédoublement du tunnel Rangwee est lié au développement du tram, pivot de la refonte du quartier Howald et du Ban de Gasperich. Celui-ci est même un élément central dans la création d'un «périphérique» autour de la capitale, qui connectera les boulevards Kockelscheuer, Raiffeisen et, à terme, Cessange.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le futur tunnel Rangwee, cette pièce d'un vaste puzzle
Partie intégrante de la réorganisation de l'accès au sud de la capitale, la mise en place du nouvel ouvrage d'art doit se concrétiser d'ici la semaine prochaine et être finalisé d'ici la fin de l'année. Mais sa mise en circulation, elle, n'est pas prévue avant plusieurs années.
chantier tunnel Rangwee - Luxembourg - Ville -  - 29/03/2021 - photo: claude piscitelli
Plusieurs inconnues planent sur le tram à Howald
Dernier tronçon en direction du sud de la capitale, le segment qui doit relier le lycée de Bonnevoie au stade se heurte, pour l'heure, à des questions d'utilisation de terrain. En particulier le long de la rue des Scillas, selon la présentation effectuée jeudi soir aux riverains.
Luxtram. Kirchberg.Boulevard John F. Kennedy. Photo: Guy Wolff
Créer «un trait d'union» entre Esch et la capitale
Les détails du couloir multimodal qui reliera, à l'horizon 2030, les deux principales agglomérations du Luxembourg ont été dévoilés mercredi. Rejoindre l'Uni depuis la Cloche d'Or devrait alors prendre 26 minutes.
«Il faut changer des choses, pour le bien de tous»
La semaine écoulée a été particulièrement difficile pour les voyageurs des lignes 60 et 90. Avant le retour des travaux en août prochain, l'association des voyageurs frontaliers, a, encore une fois, proposé des solutions et attend désormais des réponses de François Bausch.