Changer d'édition

Le maire de Metz rattrapé par une vieille affaire
Grande Région 2 min. 19.04.2021

Le maire de Metz rattrapé par une vieille affaire

Francois Grosdidier est rattrapé par des faits qui datent de 2009 pour les plus anciens...

Le maire de Metz rattrapé par une vieille affaire

Francois Grosdidier est rattrapé par des faits qui datent de 2009 pour les plus anciens...
Photo : Chris Karaba
Grande Région 2 min. 19.04.2021

Le maire de Metz rattrapé par une vieille affaire

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
François Grosdidier vient d'être mis en examen pour prise illégale d'intérêts et détournement de fonds publics. Les faits reprochés remontent à une dizaine d'années quand l'élu dirigeait encore la commune de Woippy.

A l'instar du sparadrap qui ne cesse de coller aux doigts du capitaine Haddock, il est une plainte dont l'actuel maire de Metz (Les Républicains) n'arrive pas à se débarrasser. Celle lancée contre lui en 2013 par un adversaire politique qui lui reprochait l'emploi -à mauvais escient- de la réserve parlementaire. Une ''cagnotte" attribuée aux députés à l'époque des faits et dont François Grosdidier se serait servi indûment. Il y aurait puisé des sommes pour financer l'association Valeur Ecologie qu'il présidait.


Wort.fr, Ville de Metz, Maire de Metz Francois GrosDidier 
Moselle, Lorraine, Frontaliers, Rue de Clers, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Metz tend l'oreille aux frontaliers
La capitale de la Moselle lance une vaste enquête auprès de ses habitants et ceux de la métropole messine qui travaillent au Luxembourg. Objectif : connaître leurs besoins pour mieux y répondre.

La justice avait déjà eu l'occasion de se pencher sur cette affaire. Et, en 2017, un non-lieu avait été prononcé, dédouanant celui qui était alors maire de la commune de Woippy de toute malversation. Sauf que ce jugement a été cassé depuis par la Cour de cassation (en 2019) , et que le nouveau juge d'instruction chargé de ce dossier estime aujourd'hui qu'il existe bien des indices graves ou concordants rendant vraisemblable que François Grosdidier ait pu participer, comme auteur ou complice, à l'infraction reprochée. 

Des centaines d'heures d'audition

Il est ici question de 160.000 euros qui n'auraient donc pas dû être attribués à l'élu pour... lui-même en quelque sorte. Ce lundi, le Républicain Lorrain indique donc que le successeur de Dominique Gros (PS) à la tête de la Ville de Metz a officiellement été informé de sa mise en examen pour détournement de fonds publics et prise illégale d'intérêts. 

Cette «vieille histoire» avait déjà refait surface durant la campagne des municipales 2019. François Grosdidier avait alors porté plainte contre un de ses opposants politiques, en rappelant à l'époque : «J’ai effectivement été condamné il y a cinq ans à une amende pour détournement de biens publics, après 10 ans de procédures, une perquisition de la mairie, des centaines d’heures d’audition, juste pour avoir utilisé une voiture communale pour des déplacements parlementaires».

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Metz garde «la plus belle gare de France»
Et le choix s'est joué à 235 votes près... Mais le titre reste bien à l'ancien bâtiment inauguré en 1908 et qui voit passer de l'ordre de sept millions de passagers (frontaliers inclus) chaque année.
Metz, Bahnhof, Gare de Metz, SNCF, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Retour vers le futur pour la Grande Région
Conservées sur le site de la prestigieuse bibliothèque du Congrès américain, des images rares de Luxembourg-Ville, Metz ou Trèves prises vers 1890 sont accessibles. Des «photochromes» qui rendent compte, en couleur, de lieux qui ont souvent radicalement changé d'aspect.