Changer d'édition

Le couloir de covoiturage opérationnel sur l'E411
Grande Région 1 2 min. 07.05.2019

Le couloir de covoiturage opérationnel sur l'E411

Le couloir de covoiturage opérationnel sur l'E411

Photo: Pierre Matgé
Grande Région 1 2 min. 07.05.2019

Le couloir de covoiturage opérationnel sur l'E411

Sophie WIESSLER
Sophie WIESSLER
Après plus de sept mois de travaux, les trois voies reliant Arlon à Sterpenich sont ouvertes à la circulation depuis ce mardi 7 mai au matin. Avec une petite particularité, unique en Europe, visant à privilégier le car-sharing.

C'est désormais officiel. Alors que le Luxembourg a présenté ce lundi les premiers éléments du système de covoiturage qui sera mis en place sur l'autoroute A6, la Belgique inaugure ce mardi deux projets-pilotes similaires.


Le couloir de covoiturage sur l’A6 pour 2023?
Les premières mesures sur l'accès de la bande d'arrêt d'urgence aux véhicules transportant plus de trois personnes, aux bus et aux taxis ont été dévoilées ce lundi. Le chantier devrait commencer en 2021 et devrait durer deux ans.

Le premier se situe sur l'E411, entre Arlon et Sterpenich. Après plus de de sept mois de travaux et de galère pour les frontaliers, les trois voies sont à nouveau ouvertes complètement vers le Luxembourg, à 120km/h. Mais l'une d'entre elles est désormais réservée aux véhicules accueillant plus de trois personnes.

Pas de bus sur la voie de covoiturage

Concrètement, la bande d’arrêt d’urgence peut être empruntée en cas d’embouteillage, avec une vitesse maximale autorisée de 50 km/h, par tout véhicule léger comprenant au minimum trois personnes - conducteur compris - à son bord.

Les camions, motos et bus ne peuvent donc pas emprunter cette voie dédiée au covoiturage.

Des caméras contre les fraudeurs

Pour s'assurer de la bonne foi des automobilistes, des caméras sont installées aléatoirement sur la portion de route et scanneront les voitures pour identifier les fraudeurs, qui devront s'amender de 58 euros.

Deux points de contrôle par zone pilote sont installés, ils se composent de: 

  • deux caméras ANPR, permettant de relever les plaques du véhicule (avant et arrière), de définir le type de véhicule qui emprunte la bande et de calculer sa vitesse (à titre informatif et à destination du panneau à message variable);
  • deux caméras d’analyse d’images de dernière génération, qui, grâce à une série de clichés pris au travers du véhicule et à un logiciel de détection faciale déterminent le nombre d’occupants à bord du véhicule (elles sont équipées de projecteur infrarouge pour assurer la détection de nuit);
  • deux caméras d’environnement permettant une vue globale sur le trafic

Un projet identique a également été inauguré entre Wavre et Rosière, en région wallonne et concerne les voies en direction de Bruxelles, sur une portion d'environ quatre kilomètres. La Belgique dispose de deux ans pour tester ces nouveaux dispositifs, avant que le Luxembourg ne démarre son chantier sur l'A6 en 2021.

Un modèle extensible à d'autres routes?

Ces projets s’intègrent dans la vision Fast 2030 du Gouvernement wallon qui, pour rappel, entend endiguer de manière intégrée et cohérente l’ensemble des nuisances occasionnées par la mobilité. Dans ce cadre, en ce qui concerne la charge moyenne des véhicules, l’objectif est de tendre vers un taux d’occupation de 1.8 personne/véhicule à l’horizon 2030 (contre 1.3 actuellement).

Ils représentent un budget de 906.000€ HTVA, financés par la SOFICO. Si les projets-pilotes belges sont un succès, d'autres portions de route, également congestionnées, seront équipées de ce nouveau système de covoiturage.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La phase-test prend fin sur l'A1 et l'A6
Depuis un mois, les usagers roulant sur les autoroutes A1 vers l'Allemagne et A6 vers la Belgique ont dû rouler à 90 km/h maximum, aux heures de pointe matinales. Le but étant de fluidifier la circulation. Le dispositif s'achève ce vendredi.
Lok , Autobahn A6 , Autobahn nach Belgien , Testphase mit Geschwindigkeitsbeschränkung auf 90 Km/h in den Spitzenzeiten von 6.15 Uhr bis 9.15 Uhr  , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Le couloir de covoiturage sur l’A6 pour 2023?
Les premières mesures sur l'accès de la bande d'arrêt d'urgence aux véhicules transportant plus de trois personnes, aux bus et aux taxis ont été dévoilées ce lundi. Le chantier devrait commencer en 2021 et devrait durer deux ans.
L'E411 enfin libérée
Après plus de sept mois de travaux, l'autoroute entre Arlon et Sterpenich rouvre ses deux voies ce mardi. Un troisième couloir, dédié au covoiturage, ouvrira le 7 mai prochain.
Chantier sur l'E411: la colère des frontaliers enfle
Le chantier sur l’autoroute E411, entre Arlon et Sterpenich, suscite toujours la colère des travailleurs frontaliers. Ils sont toujours nombreux à se plaindre des embarras de circulation, surtout dans le sens Arlon-Luxembourg, et se demandent quand leur calvaire prendra fin. La «SOFICO», la société wallonne de financement complémentaire des infrastructures, fait le point sur les travaux.
l'E 411 près d'Arlon