Changer d'édition

Le bus préféré au rail entre Esch et Audun
Grande Région 1 4 min. 05.11.2020

Le bus préféré au rail entre Esch et Audun

Les 60 trains quotidiens entre Esch et Audun ne sont pas suffisamment fréquentés et posent problème dans la circulation.

Le bus préféré au rail entre Esch et Audun

Les 60 trains quotidiens entre Esch et Audun ne sont pas suffisamment fréquentés et posent problème dans la circulation.
Photo: Luc Ewen
Grande Région 1 4 min. 05.11.2020

Le bus préféré au rail entre Esch et Audun

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
La future liaison en tram rapide entre Luxembourg et Esch-sur-Alzette sera prolongée par une connexion en autocar vers Audun-le-Tiche et le futur quartier de Micheville. Oui, mais quand?

Pas d'inquiétude pour les habitués du train qui, chaque demi-heure, relie Esch-sur-Alzette à Audun-le-Tiche. La liaison ferrée n'est pas encore rayée de la carte. Mais le ministre de la Mobilité vient sans doute d'en sonner le glas. Une fin annoncée qui verra les rames remplacées par des autobus à haut niveau de service (BHNS). François Bausch (Déi Gréng) l'a annoncé à l'occasion d'une présentation du futur corridor de mobilité prévu entre la capitale et le Sud du pays.

Ainsi, entre Luxembourg et Esch, il n'est plus seulement question d'une liaison via CFL, par l'autoroute A4, grâce à une future piste cyclable mais maintenant le projet de tram rapide vient s'ajouter à l'offre de transports. Mais pour le ministre écologiste, il est aussi temps de passer la vitesse supérieure sur le projet de bus «Minettstram op Pneuen» prévu pour faciliter les déplacements entre Pétange et Dudelange. Et le scénario proposé concernerait aussi la relation avec la Moselle française voisine.

Ainsi, une liaison bus transfrontalière pourrait être mise en service. Elle partirait de l'actuelle friche industrielle Esch-Schifflange pour rejoindre Audun-le-Tiche et surtout le nouveau quartier de Micheville. «Nous voulons récupérer les frontaliers de chez eux», ne cache pas François Bausch. Ainsi, la ligne de bus pourrait permettre aux salariés français de rejoindre directement le tramway à grande vitesse pour rejoindre leur lieu de travail.

Le ministre a justifié l'itinéraire envisagé pour ces autocars par les développements de l'urbanisme attendus de part et d'autre de la frontière. «Du côté français, la plus forte croissance démographique aura lieu à l’écart de la gare d’Audun-le-Tiche, notamment à Micheville. Du côté luxembourgeois, le quartier «Lentille Terre Rouges» et les friches d’Esch-Schifflange deviendront autant des destinations que des origines importantes de déplacements locaux et régionaux.»

La nouvelle ligne bus fera la liaison entre deux zones à forte urbanisation dans les années à venir.
La nouvelle ligne bus fera la liaison entre deux zones à forte urbanisation dans les années à venir.
Illustration : Ministère de la Mobilité

De plus, en plein essor démographique, la haute vallée de l’Alzette pourrait compter en 2035 autant de résidents que la Ville d’Esch en compte aujourd’hui (34.000 habitants), «il faudra donc améliorer l’accès de ces localités à la gare CFL d’Esch et créer des liaisons attractives avec le futur tram rapide ainsi qu’avec les pistes cyclables express», note François Bausch. 

Du coup, la volonté serait de faire circuler le BHNS transfrontalier entre le pôle d’échange Micheville, le P&R d’Audun, le quartier «Lentille Terre-Rouge», la gare CFL d’Esch, les friches Esch-Schifflange avec leur arrêt du tram rapide et du bus Est-Ouest reliant Pétange à Dudelange, et le futur pôle d’échange (tram, RGTR, P&R) prévu près de la zone d’activités Monkeler (A4).


Un collège franco-luxembourgeois aux portes de Belval
Le président du département de la Moselle verrait bien l'établissement s'ouvrir sur le site de Micheville, en plein réaménagement. Avec non loin, qui sait, un centre de formation professionnelle pour personnels de santé.

Et le Luxembourg annonce déjà une fréquence des navettes bus impressionnante : un départ toutes les 5 minutes. Sans oublier une fluidité de parcours assurée grâce à une circulation des bus sur des voies réservées (site propre)  et un passage par un boulevard Kennedy à Esch débarrassé du trafic automobile. La relation entre Grand-Duché et France pouvant s'effectuer selon les premières hypothèses en créant une route en lieu et place de l'actuelle liaison ferroviaire.

 Pour la date de mise en œuvre, François Bausch n'a pas évoqué de calendrier exact. Annonçant que le timing dépendra notamment des négociations à venir avec les décideurs français.

Esch redessiné

Présent lors de cette annonce de liaison frontalière, le bourgmestre d'Esch, Georges Mischo (CSV) n'a pas manqué de rappeler combien sa commune allait changer avec l'arrivée du tram rapide, et la mise en place d'un nouveau plan de circulation. Surtout l'élu peut se féliciter d'une réorganisation qui impactera positivement le quartier «Hiel». En effet, les mouvements de trains et donc l'ouverture et la fermeture des barrières du passage à niveau, pénalisaient l'accessibilité à ce secteur. Un problème qui devrait donc disparaître.

Voici comment le flux de circulation dans le centre d'Esch va changer. Sur la droite, la ligne de bus en direction d'Esch-Schifflange. Sans oublier les voies qui seront réservées aux transports en commun.
Voici comment le flux de circulation dans le centre d'Esch va changer. Sur la droite, la ligne de bus en direction d'Esch-Schifflange. Sans oublier les voies qui seront réservées aux transports en commun.
Illustration : Ministère de la Mobilité


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Un collège franco-luxembourgeois aux portes de Belval
Le président du département de la Moselle verrait bien l'établissement s'ouvrir sur le site de Micheville, en plein réaménagement. Avec non loin, qui sait, un centre de formation professionnelle pour personnels de santé.
Coup d'envoi pour l'urbanisation du Quartier Alzette
Le projet de développement urbain de l’ancien site d’Esch-Schifflange a été officiellement acté vendredi. Le concept retenu, mené par Agora, mettra notamment l'accent sur la mobilité douce et le logement abordable.
Ehemaliges Stahlwerksgeländes Esch/Schifflange - ARBED - Esch-Schifflange - Foto : Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Créer «un trait d'union» entre Esch et la capitale
Les détails du couloir multimodal qui reliera, à l'horizon 2030, les deux principales agglomérations du Luxembourg ont été dévoilés mercredi. Rejoindre l'Uni depuis la Cloche d'Or devrait alors prendre 26 minutes.
Les travaux du «Studentenweg» peinent à démarrer
Si elle devait permettre la liaison directe entre le centre d'Esch et le quartier de Belval, la piste cyclable reste à ce jour au stade de projet. Et peu de chances que celle-ci soit opérationnelle d'ici 2022, année durant laquelle la Métropole de Fer sera l'épicentre des manifestations en tant que ville européenne de la culture.
Le tracé du futur tronçon de la PC8 reliera Esch à Belval (premier plan) de ce côté-ci.
Le Sud en pleine recomposition
De Dudelange à Differdange, et d'Ehlerange à Esch-sur-Alzette, neuf friches industrielles retrouvent actuellement une nouvelle vie, après une lente désintégration.
Industriebrachen Süden - Crassier Terres Rouges - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort