Changer d'édition

Le Bastogne War Museum, la référence du tourisme de mémoire
Grande Région 18 6 min. 10.08.2022
Une nouvelle extension inaugurée

Le Bastogne War Museum, la référence du tourisme de mémoire

Au sein de la nouvelle extension, une reconstitution fidèle d'une rue de Bastogne en 1945 a été aménagée, le résultat final est saisissant de réalisme.
Une nouvelle extension inaugurée

Le Bastogne War Museum, la référence du tourisme de mémoire

Au sein de la nouvelle extension, une reconstitution fidèle d'une rue de Bastogne en 1945 a été aménagée, le résultat final est saisissant de réalisme.
Photo: Tempora
Grande Région 18 6 min. 10.08.2022
Une nouvelle extension inaugurée

Le Bastogne War Museum, la référence du tourisme de mémoire

Simon MARTIN
Simon MARTIN
Avec une toute nouvelle extension de 2.500 m² inaugurée en juillet, le musée bastognard situé à deux pas du Luxembourg renforce un peu plus son statut d'incontournable dans la Grande Région.

En 2022, le Bastogne War Museum, situé juste à côté du célèbre mémorial du Mardasson, a atteint son millionième visiteur, une prouesse alors que le musée dédié principalement à la bataille des Ardennes ouvrait ses portes il y a moins de dix ans, en 2014. Il faut dire que la structure est un véritable centre de référence pour le tourisme de mémoire et que la mise en scène du musée mérite à elle seule le détour. En effet, outre une collection absolument pharaonique d'objets liés au conflit et une documentation plus qu'abondante, la visite du musée invite ses visiteurs à suivre le parcours, via l'audioguide, d'un lieutenant allemand, d'un parachutiste américain, d'une résistante et d'un adolescent de Bastogne.

Une brillante idée qui a donc, comme expliqué ci-dessus, attiré plus d'un million de personnes venues de Belgique, des Pays-Bas, des États-Unis, mais également du Luxembourg. «Du 1er janvier au 31 juillet 2022, nous avons accueilli 2.600 visiteurs venus du Grand-Duché, ce qui représente 3,75% du nombre total durant cette période», indique François Collard, responsable communication pour le BWM.


Le week-end a été marqué par de nombreuses reconstitutions.
Une nouvelle manière de découvrir la bataille des Ardennes
Afin de commémorer la bataille des Ardennes, plus de 200 kilomètres de sentiers de randonnées à travers les Ardennes belges et luxembourgeoises ont été aménagés.

Et afin d'attirer encore davantage de personnes, le site a ainsi fait l'objet de très nombreux investissements. Le dernier en date, et pas des moindres, a été inauguré pas plus tard qu'en juillet dernier. Il s'agit d'un tout nouveau pôle de 2.500m² abritant notamment une toute nouvelle expérience de visite immersive baptisée «Générations 45». «Celle-ci propose de suivre le parcours d'un soldat américain, Sergio, et d'un soldat allemand, Karl, tous deux vétérans de la bataille des Ardennes et du siège de Bastogne», poursuit François Collard.

La vie de ces deux hommes plonge le public au cœur des grands événements qui ont fait l'Europe de 1945 à 1989, des ruines de Bastogne à la chute du mur de Berlin donc. Et pour cela, le musée a mis les petits plats dans les grands avec notamment une reconstitution fidèle d'une rue de Bastogne en 1945 suivie d'un spectacle inédit sur un écran géant. Le clou du spectacle? Une réplique grandeur nature d'un avion américain P51 Mustang qui fut piloté par le major George Eearl Preddy, un as de l'aviation américaine qui fut malheureusement tué par un tir allié durant la bataille des Ardennes. 

Rappelons également que le Bois Jacques se situe non loin du musée, dans le village de Foy. C'est là où, pendant la bataille de Bastogne, les combats ont fait rage. Il est encore possible d'apercevoir les «fox holes», les trous creusés dans lesquels les G.I. américains se terraient. Le lieu a notamment été rendu célèbre par Steven Spielberg lui-même grâce à sa série «Band of Brothers» où un épisode est consacré au siège de Bastogne. 

Les combats du Bois Jacques en réalité augmentée

Toujours dans cette optique de développement touristique, une nouvelle expérience est disponible grâce à une application mobile de réalité augmentée. Celle-ci permet au visiteur de plonger dans la vie des parachutistes américains sur le champ de bataille grâce à un parcours de six vidéos immersives tournées à 360° et géolocalisées. 

Le Bastogne War Museum a par ailleurs lancé un pôle événementiel avec deux espaces, privatisables en journée comme en soirée, ainsi qu'un pôle scientifique permettant la conservation d'objets et un centre de documentation rassemblant des milliers d'ouvrages et accessible à quiconque sur simple demande. 

Un tribunal de guerre reconstitué

Mais la cerise sur le gâteau de cette nouvelle extension, c'est sans aucun doute ce pôle pédagogique renforcé qui offre la possibilité aux groupes scolaires de participer notamment à une simulation d'un «tribunal de guerre». «Il s'agit d'un jeu de rôle grandeur nature où les élèves sont amenés à argumenter et à se défendre selon leurs rôles: jurés, militaires, parties civiles, journalistes, etc.», conclut François Collard. Une nouvelle manière de renforcer ce devoir de mémoire qui est plus important que jamais, au regard de l'actualité récente.

Réservations et renseignements pour les visites sur bastognewarmuseum.be. En juillet et en août, le musée est ouvert tous les jours, à l'exception du 15 août, de 9h30 à 19h (dernière entrée à 17h).  

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet