Changer d'édition

La Sarre vaccine même la nuit
Grande Région 2 min. 13.04.2021

La Sarre vaccine même la nuit

Le centre de Lebach a la possibilité de vacciner un millier de particuliers quotidiennement, "tag und nacht".

La Sarre vaccine même la nuit

Le centre de Lebach a la possibilité de vacciner un millier de particuliers quotidiennement, "tag und nacht".
Photo : Sascha Jung/Bundeswehr/Bundesweh
Grande Région 2 min. 13.04.2021

La Sarre vaccine même la nuit

A Lebach, l'armée allemande tient un centre de vaccination 24/7. Et les particuliers ne manquent pas de répondre à l'invitation, de jour comme de nuit, pour recevoir le précieux vaccin anti-covid. Exemple à suivre?

(pj) Au Grand-Duché, les cinq centres de vaccination désormais ouverts fonctionnent tous selon les mêmes horaires, du lundi au samedi de 7h à 19h. Mais qui sait si d'ici peu, en fonction des stocks de vaccins disponibles, de nouveaux créneaux ne vont s'ouvrir. Le dimanche (comme cela se pratique déjà en France ou en Flandres) voire même en nocturne. C'est ce dernier choix qui a d'ailleurs été mis en place en Sarre. Et côté allemand, cela fonctionne.


«150.000 vaccinés de plus d'ici au 1er juillet»
Luc Feller, en charge de l'organisation de la campagne vaccinale du Luxembourg, estime que le pays est en capacité de doubler le nombre administré sur les dix prochaines semaines.

Ainsi, au premier centre de vaccination Corona des forces armées allemandes en Sarre (à Lebach), qu'importe l'heure : il y a toujours du monde. Pour piquer ou être piqué. D'ailleurs que ce soit à 1h, 4h ou 5h du matin, le porte-parole du commandement régional de la Sarre à Saarelouis reconnait que rares sont les candidats à la vaccination anti-covid qui ne sont pas présents au rendez-vous. Soit environ 300 personnes chaque nuit.

Même le dimanche de Pâques, le centre de vaccination de la Bundeswehr, a été opérationnel 24 heures sur 24. Résultat : au cours de ses 8 premiers jours de fonctionnement, le site avait pu administrer près de 8.000 doses à lui seul. Et le rythme ne risque pas de retomber puisque l'ensemble des créneaux horaires proposés à la population affichent complet jusqu'à la mi-mai. 

Les services de Santé de l'armée allemande assurent la logistique et la mise à disposition des personnels sur ce type de centre. Et les équipes tournent en 3x8 sur une journée, soit de l'ordre de 110 soldats mobilisés quotidiennement. Au vu des bons résultats du centre de Lebach, il se peut que d'autres lieux organisent leur campagne d'injection sur le même mode. 

Il est vrai que pour l'Allemagne, l'urgence sanitaire est là : le pays venant de franchir la barre symbolique des 3 millions d'habitants infectés. D'ailleurs, mardi, diverses mesures ont été renforcées afin de maîtriser à nouveau la contagion. 

En visite, lundi, au nouveau centre de vaccination du Findel, le Premier ministre luxembourgeois a fait part de son intention de «mettre le turbo» sur la vaccination au Grand-Duché. Depuis le 28 décembre, 130.279 doses anti-covid ont pu être administrées. L'hypothèse d'ouvrir les centres de nuit n'a pas été évoquée.


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Merkel veut reprendre les commandes
Le gouvernement allemand doit adopter mardi un durcissement de la loi sur la protection contre les infections lui conférant un pouvoir accru face aux régions pour combattre la pandémie après les ratés des dernières semaines.
German Chancellor Angela Merkel, wearing a face mask, arrives by car for talks of the conservative Christian Democratic Union (CDU) party and its Bavarian affiliate Christian Social Union (CSU) at the Reichstag building in Berlin on April 11, 2021, in view of the September general elections. - With less than six months to go until a general election and their poll ratings plummeting, German Chancellor Merkel's conservatives are meeting for crunch talks on April 11 as pressure builds to pick their chancellor candidate. (Photo by Tobias SCHWARZ / AFP)
La Moselle continue de vacciner avec AstraZeneca
Alors que la Haute autorité de santé recommandait sa suspension, l'agence régionale de santé et la préfecture ont décidé ce lundi de poursuivre la vaccination comme prévu. Suscitant ainsi l'incompréhension des médecins.
Le Luxembourg maintient son cap avec AstraZeneca
Après les conclusions de l'EMA, le gouvernement a annoncé mercredi poursuivre son utilisation du vaccin du laboratoire suédo-britannique. Si certains pays émettent toutefois des restrictions, le pays lui ne prévoit pas de «distinction d'âge ou de sexe».
(FILES) In this file photo taken on March 11, 2021 This picture shows vials of the AstraZeneca Covid-19 vaccine in Paris. - AstraZeneca said on April 7, 2021, that two studies conducted by British and European regulators "reaffirmed" that the benefits of its vaccine "far outweigh the risks" despite finding a possible link to rare blood clots. "Overall, both of these reviews reaffirmed the vaccine offers a high-level of protection against all severities of COVID-19 and that these benefits continue to far outweigh the risks," the British/Swedish company said in a statement. (Photo by JOEL SAGET / AFP)