Changer d'édition

La Meurthe-et-Moselle Nord doit sortir masquée
Grande Région 2 min. 02.03.2021

La Meurthe-et-Moselle Nord doit sortir masquée

Le taux d'incidence du virus est d'environ 216 nouveaux cas/100.000 habitants en Meurthe-et-Moselle. Pour 200 cas au Luxembourg...

La Meurthe-et-Moselle Nord doit sortir masquée

Le taux d'incidence du virus est d'environ 216 nouveaux cas/100.000 habitants en Meurthe-et-Moselle. Pour 200 cas au Luxembourg...
Photo : AFP
Grande Région 2 min. 02.03.2021

La Meurthe-et-Moselle Nord doit sortir masquée

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
La multiplication des cas d'infection et le développement des variants contagieux ont poussé le préfet du département à imposer le port d'une protection buccale sur cette zone frontalière.

A compter de ce mardi, les habitants des secteurs de Pont-à-Mousson, Briey, Longuyon ou Longwy doivent porter une protection buccale sitôt sortis. Une mesure semblable étant déjà appliquée sur l'ensemble du territoire de la Moselle depuis plusieurs semaines afin de contrecarrer une reprise des infections covid. A noter que pour le reste du département de Meurthe-et-Moselle, le masque reste «conseillé» en extérieur. 

Le préfet de Meurthe-et-Moselle a pris cette décision alors que cette zone frontalière a été classée en «surveillance renforcée» , en début de semaine. Si la contagion du virus n'était pas stoppée sur cette partie de la Lorraine, le gouvernement français envisage de prendre des mesures plus sévères, comme un confinement des populations le week-end (à l'image de ce qui a été décidé déjà à Nice ou Dunkerque).

A compter de ce même 1er mars, c'est à la frontière de la Moselle et de l'Allemagne que les règles évoluent également. Les autorités allemandes imposant désormais un test PCR à tout voyageur en provenance du département (compris les 16.000 salariés frontaliers qui travaillent en Sarre ou en Rhénanie-Palatinat). La récente prise de position des partenaires politiques de la Grande Région n'aura pas suffi à faire plier Berlin sur ces contrôles. 

Les deux départements frontaliers avec la Belgique, le Grand-Duché et l'Allemagne ont accéléré leur campagne vaccinale depuis quelques jours. Un effort devant notamment rassurer leurs voisins européens. Si le Luxembourg a déjà administré 37.793 doses anti-covid, les territoires lorrains ne sont pas en reste. Ainsi, au 28 février, avaient reçu au moins une dose de vaccin :

  • En Moselle : 61.630 doses
  • En Meurthe-et-Moselle : 32.934
  • En Meuse : 8.002
  • Dans les Vosges : 20.156

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

De nouvelles mesures anti-covid côté lorrain
Si les habitants de Meurthe-et-Moselle et de Moselle échappent à un confinement le week-end, le Premier ministre français a néanmoins annoncé la mise en place de restrictions supplémentaires dans le cadre de la lutte contre le virus.
French Prime Minister Jean Castex gestures as he speaks during a press conference before the signature of a protocol related to CRTE-contracts for stimulus and ecological transition, in Nantes, western France on February 26, 2021. (Photo by Sebastien SALOM-GOMIS / AFP)
L'Allemagne restreint les passages depuis la Moselle
Après avoir classé le département en "zone Covid à haut risque", Berlin impose des tests aux entrants sur son territoire depuis la Lorraine. L'Allemagne renonce toutefois à la quasi-fermeture imposée à la République tchèque et l'Autriche.
20.02.2021, Tschechien, Petrovice: Deutsche Polizeibeamte kontrollieren ein Fahrzeug am tschechisch-deutschen Grenzübergang Petrovice/Bahratal im Erzgebirge. Foto: Ondøej Hájek/CTK/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Quelles mesures aux frontières de la Grande Région ?
Suivant les recommandations de l'Union européenne, le Luxembourg et ses voisins ont mis en place des restrictions pour limiter les va-et-vient des voyageurs. Tour d'horizon des règles à respecter avant de se rendre à l'étranger.
ARCHIV - 10.04.2020, Niedersachsen, Nordhorn: Ein mit Atemschutzmaske ausgerüsteter Beamter der Bundespolizei hält eine Kelle ("Halt Polizei") an der Grenze zu den Niederlanden. Foto: Friso Gentsch/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
300.000 habitants attendus en province de Luxembourg
La verte province devrait être aussi peuplée qu'une ville comme Gand à l'horizon 2033. Une projection qui pourrait impacter positivement l'activité économique du Grand-Duché de plus en plus tributaire de ses travailleurs frontaliers.
arlon_3