Changer d'édition

La ligne 162 accumule les déboires
Grande Région 3 min. 25.06.2020

La ligne 162 accumule les déboires

Le matériel vétuste continuera d'obliger les navetteurs à un changement de train en gare d'Arlon.

La ligne 162 accumule les déboires

Le matériel vétuste continuera d'obliger les navetteurs à un changement de train en gare d'Arlon.
Photo: Lex Kleren
Grande Région 3 min. 25.06.2020

La ligne 162 accumule les déboires

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
La liaison ferroviaire entre Bruxelles et Luxembourg subit un nouvel avatar. Cette fois, il est question d'un retard dans les livraisons des nouvelles rames M7 suite à la pandémie de covid-19. Les navetteurs belges ne sont décidément pas au bout de leur galère.

Ce n'est pas encore en 2020 que la liaison ferroviaire Luxembourg-Bruxelles devrait s'améliorer. En cause cette fois, le retard dans la livraison des nouvelles rames M7 en raison de la pandémie du covid-19. Cet élément nouveau entraîne que «l'utilisation du matériel vétuste est prolongée sine die», explique ce jeudi Michaël Jacquemin, porte-parole de l'asbl des Amis du Rail dans les colonnes de La Meuse. Conséquence directe: «Un changement de train reste toujours obligatoire pour les navetteurs en gare d'Arlon».

Michaël Jacquemin parle d'«un retard de six mois concernant les voitures pilotes M7». Le porte-parole des Amis du Rail ajoute sur le site de La Dernière Heure qu'en même temps que les délais de livraison, «les procédures d'homologation sont également retardées». Non seulement en Belgique, «mais aussi au Luxembourg». Le problème n'est pas localisé à la seule ligne 162, puisque la SNCB précise qu'«en tout, 66 voitures M7 qui auraient dû être livrées en 2020 ne l'ont pas été». Un retard que la société des chemins de fer belge n'estime «pas rattrapable».


A Eurostar train arrives in Northern French town Coquelles after coming out the Channel Tunnel on September 13, 2008 as traffic resumes today in fire-hit tunnel between France and Britain with "a reduced service", operator Eurostar announced.  A statement issued in Paris late yesterday said trains would use the south tunnel which was not affected by a 1,000-degree inferno that shut down the busy dual-tunnel link between Britain and mainland Europe on Thursday. 
AFP PHOTO PHILIPPE HUGUEN
Arlon-Bruxelles en 2h, pas avant 2027
Le ministre fédéral wallon de la Mobilité a confirmé que l'amélioration des temps de parcours entre les deux villes n'allait pas être aussi rapide qu'espéré. De quoi sérieusement entamer la promesse de Xavier Bettel qui, en 2016, annonçait une liaison entre Luxembourg et la capitale belge en 2h07, d'ici 2023.

Comme si cela ne suffisait pas, le changement de voltage de 3.000 à 25.000 volts entre les gares d'Hatrival (proche de Saint-Hubert) et d'Arlon prévu cette année, est lui aussi «reporté d'un an, suite à la faillite de la société qui avait ces travaux en charge». La ligne 162 serait-elle donc à ce point maudite? 

Toujours est-il que les 4.700 navetteurs belges poursuivent leur long chemin de croix. Car dans ce dossier aux allures de serpent de mer, ce nouvel avatar s'ajoute à la suppression de deux liaisons quotidiennes directes - celles de 15h10 et de 21h10 - entre les deux capitales depuis le 15 décembre dernier. Il ne reste ainsi plus que neuf trains directs par jour. En outre, l'amélioration du temps de parcours entre Luxembourg et Bruxelles, annoncée à 2h37 pour 2023 (contre 3h38 actuellement) selon les propos tenus en juillet 2016 par les Premiers ministres Charles Michel (MR) et Xavier Bettel (DP), n'est pas pour demain. Selon ses dernières estimations, François Bellot (MR), ministre fédéral belge de la Mobilité l'envisage pour l'horizon 2026-2027.


une nouvelle mobilisation en faveur du Park & Ride de Viville et du départ direct des trains, de cette gare, vers le Luxembourg. Lundi, Ecolo a organisé une opération symbolique en gare de Viville.
Du plomb dans l'aile pour le P+R de Viville
Le projet de vaste parking aux portes d'Arlon n'est pas encore près de sortir de terre. Pour le ministre de la Mobilité, les premières avancées dans ce dossier ne seront envisageables qu'après 2026, après la fin des travaux sur la ligne 162 qui relie Namur à la frontière luxembourgeoise.

Enfin, pour rappel également, en marge de la ligne 162, le projet de P+R à Viville (aux abords d'Arlon) n'est lui non plus pas encore près de voir le jour. Annoncé pour après 2017 puis pour 2023, il apparaît que les premières avancées ne seraient pas envisageables avant 2026, selon les dires de François Bellot en février dernier.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Du plomb dans l'aile pour le P+R de Viville
Le projet de vaste parking aux portes d'Arlon n'est pas encore près de sortir de terre. Pour le ministre de la Mobilité, les premières avancées dans ce dossier ne seront envisageables qu'après 2026, après la fin des travaux sur la ligne 162 qui relie Namur à la frontière luxembourgeoise.
une nouvelle mobilisation en faveur du Park & Ride de Viville et du départ direct des trains, de cette gare, vers le Luxembourg. Lundi, Ecolo a organisé une opération symbolique en gare de Viville.
Moins de trains pour relier Luxembourg à Bruxelles
A l'occasion des changements d'horaires prévus par la SNCB pour le 15 décembre, deux liaisons quotidiennes entre les deux capitales seront supprimées. En revanche, le prix de l'abonnement pour les frontaliers baissera dans le courant 2020.
A compter du 15 décembre, il ne restera plus que neuf trains IC directs quotidiens de Luxembourg à Bruxelles au lieu de onze actuellement
Arlon-Bruxelles en 2h, pas avant 2027
Le ministre fédéral wallon de la Mobilité a confirmé que l'amélioration des temps de parcours entre les deux villes n'allait pas être aussi rapide qu'espéré. De quoi sérieusement entamer la promesse de Xavier Bettel qui, en 2016, annonçait une liaison entre Luxembourg et la capitale belge en 2h07, d'ici 2023.
A Eurostar train arrives in Northern French town Coquelles after coming out the Channel Tunnel on September 13, 2008 as traffic resumes today in fire-hit tunnel between France and Britain with "a reduced service", operator Eurostar announced.  A statement issued in Paris late yesterday said trains would use the south tunnel which was not affected by a 1,000-degree inferno that shut down the busy dual-tunnel link between Britain and mainland Europe on Thursday. 
AFP PHOTO PHILIPPE HUGUEN