Changer d'édition

La hausse de l'immobilier frappe aussi la Wallonie
Grande Région 26.04.2021

La hausse de l'immobilier frappe aussi la Wallonie

A Arlon, le prix médian d'une maison de type fermé ou demi-fermé s'élevait en 2020 à 250.000 euros, selon Statbel.

La hausse de l'immobilier frappe aussi la Wallonie

A Arlon, le prix médian d'une maison de type fermé ou demi-fermé s'élevait en 2020 à 250.000 euros, selon Statbel.
Photo: Serge Waldbillig/archive
Grande Région 26.04.2021

La hausse de l'immobilier frappe aussi la Wallonie

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
Si la région francophone de Belgique apparaît comme la moins chère du royaume, avec un prix médian de 155.000 euros, elle enregistre également une évolution positive, selon les données de Statbel, publiées lundi. De 6,7% sur un an.

De part et d'autre de la frontière, les prix de l'immobilier continuent de croître.  Si les prix enregistrés en Wallonie en 2020 restent encore sans commune mesure avec ceux du Grand-Duché, ils progressent de 4,7% pour les maisons de type fermé ou demi-fermé, selon les données publiées lundi par Statbel. Dans l'ensemble de la région, ce type de bien s'échange pour un prix médian de 155.000 euros.

Bien évidemment, d'importantes disparités existent sur le territoire puisque l'institut statistique belge fait état d'une valeur comprise entre 65.000 euros à Hastière, en province de Namur, et 630.000 euros à Lasne, en périphérie de Bruxelles. Sans surprise, la couronne autour de la capitale fédérale continue de concentrer les plus prix les plus élevés, avec des maisons vendues entre 452.500 euros à Waterloo et 385.000 euros à Rixensart.

En province de Luxembourg, la fourchette haute est enregistrée à Arlon (250.000 euros), suivi d'Etalle (246.000 euros) et Messancy (225.000 euros). Les communes situées à plus grande distance de la frontière luxembourgeoise et/ou du tracé de l'E411 affichent une valeur bien inférieure, puisqu'un acquéreur devait, en 2020, s'acquitter de 120.000 euros pour une maison à Florenville ou de 140.000 euros à Rochefort.

Sur l'ensemble du pays, la Belgique affiche un prix médian de 216.500 euros pour une maison de type fermé ou demi-fermé, soit une hausse de 0,7% par rapport à 2019. Les appartements, eux, ont connu une progression de 7,4% sur un an et franchissent la barre symbolique des 200.000 euros. A noter qu'entre 2011 et 2020, la Belgique n'a pas échappé à la flambée des prix de l'immobilier, avec une hausse de 24% des prix, selon Eurostat. Un chiffre toutefois sans commune mesure avec le niveau enregistré en Hongrie (+96%), en Estonie (+92%) et au Luxembourg (+82%). 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Avec une hausse de 14,5% du prix des logements en 2020, le Luxembourg poursuit sa progression à deux chiffres dans l'immobilier, entamée depuis 2018. Visible ailleurs en Europe, ce phénomène prend toutefois une ampleur spécifique au Grand-Duché et pourrait impacter l'attractivité du pays.
Bauen in Luxemburg, Bauboom,Immobilien,Baustellen,Place Guillaume. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Cette partie de la Wallonie était déjà réputée pour être la plus riche, voilà maintenant que la zone frontalière où vivent 60.000 habitants fait parler d'elle par le niveau élevé de ses tarifs locatifs.
Les obligations du locataire et du propriétaire shutterstock
Entre la capitale et les autres communes du Grand-Duché, mais également entre le Luxembourg et les autres Etats membres européens, dont nos voisins, les prix du logement affichent des différences de plus en plus significatives.