Changer d'édition

La Grande Région, victime collatérale du coronavirus ?
Grande Région 7 4 min. 22.04.2020

La Grande Région, victime collatérale du coronavirus ?

Parmi les effets néfastes de la crise sanitaire dénoncés par les syndicats et le gouvernement, le retour à la fermeture des frontières, décidée de manière unilatérale. Notamment par l'Allemagne.

La Grande Région, victime collatérale du coronavirus ?

Parmi les effets néfastes de la crise sanitaire dénoncés par les syndicats et le gouvernement, le retour à la fermeture des frontières, décidée de manière unilatérale. Notamment par l'Allemagne.
Pierre Matgé
Grande Région 7 4 min. 22.04.2020

La Grande Région, victime collatérale du coronavirus ?

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
Si depuis le début de la crise certaines actions communes ont été menées, d'autres l'ont été de manière unilatérale, regrette le Conseil syndical interrégional de la Grande Région. Une occasion manquée de donner un nouveau souffle à une entité où vivent quelque 12 millions de personnes.

Recours au chômage partiel, extension de divers congés spéciaux ou mise en place du télétravail constituent quelques-unes des réponses mises en oeuvre par les pays européens pour faire face à une crise du covid-19 inédite par son ampleur. Des mesures pourtant loin d'avoir été coordonnées à 100% au niveau européen.  Et ce qui est vrai à l'échelle des 27 l'a sans surprise été à l'échelle de la Grande Région, pourtant censée fonctionner de manière plus agile sur un territoire bien plus réduit.

Des décalages dans les mesures appliquées que dénonce le Conseil syndical interrégional de la Grande Région (CSIGR) qui regrette que «les décideurs politiques donnent de mauvais signaux en outrepassant (...) toute forme de concertation sociale». En ligne de mire de la structure représentative de huit organisations syndicales allemandes, belges, françaises et luxembourgeoises, l'introduction de la hausse de la durée maximale du temps de travail introduite notamment au Luxembourg, au grand dam de l'OGBL et du LCGB


Coronavirus - Leere Plätze - Luxemburg - Lost City - Drone  - bvd Royal -  Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
L'incertitude économique reste encore de mise
Trois semaines après la présentation du programme gouvernemental de 8,8 milliards d'euros voué à soutenir le fonctionnement des entreprises, l'impact négatif du covid-19 sur le Luxembourg reste encore flou, estime mardi la Fondation Idea qui envisage des effets jusqu'en 2023.

Mais aussi le recours aux fermetures des frontières comme solution sanitaire, en plein 25e anniversaire des accords de Schengen. Pour Jean-Claude Bernardini, président du  CSIGR, ces deux mesures résument à elles seules le fonctionnement actuel de la Grande Région. A savoir une entité «trop peu concrète pour le plus grand nombre» et qui n'est «pas réellement prise en compte lors de la prise de décisions». Autant de raisons qui poussent le syndicaliste à dénoncer les choix effectués comme «une occasion ratée» pour donner un nouveau souffle et une nouvelle direction à un espace où vivent quelque 12 millions de personnes.

Sans surprise, Corinne Cahen (DP), ministre de la Grande Région, réfute ces critiques, estimant que la crise actuelle a été «l'occasion de renforcer les collaborations et les solidarités». Une référence non seulement aux différents accords trouvés en faveur du télétravail des frontaliers mais aussi aux transferts au Grand-Duché de patients venus de la région Grand Est, particulièrement touchée par le coronavirus. 

Interrogée sur les enseignements politiques à tirer pour améliorer la coordination entre les quatre pays impliqués dans la Grande Région, Corinne Cahen estime que «l'équilibre entre des instances décisionnaires proches du terrain et des instances plus éloignées doit être maintenu» afin de «tirer le mieux possible des différents systèmes en place». Autrement dit, conserver un système où le Grand-Duché et ses régions avoisinantes peuvent bénéficier du soutien et du poids politique de Berlin, Bruxelles ou Paris tout en conservant une relative autonomie. 

Seul accroc à ce que la ministre qualifie de «relation qui fonctionne», la question de la fermeture des frontières, décidée de manière unilatérale. Raison pour laquelle il faut «continuer à parler avec des hommes et des femmes qui sont loin de notre réalité pour leur expliquer les enjeux spécifiques d'un territoire transfrontalier». Sur ce point, syndicats et gouvernement luxembourgeois se rejoignent.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

«Que chacun connaisse ses droits et ses devoirs»
La réunion bilatérale organisée mardi entre autorités luxembourgeoises et françaises a abouti à un accord destiné notamment à renforcer la communication autour des mesures de déconfinement mises en place de part et d'autre de la frontière.
Zum Themendienst-Bericht von Philipp Laage vom 16. März 2020: Die Grenzen zu den meisten Nachbarländern - hier die deutsch-französische Grenze im Saarland - sind dicht. Foto: Oliver Dietze/dpa/dpa-tmn - Honorarfrei nur für Bezieher des dpa-Themendienstes +++ dpa-Themendienst +++
Plus d'un millier de morts dans le Grand Est
Alors que le pic de l'épidémie de covid-19 n'est pas encore parvenu dans l'Est de la France, le seuil de 1.000 décès a pourtant été franchi ce mardi. Selon l’Agence régionale de santé, il va falloir attendre deux semaines pour observer une diminution des hospitalisations.
Medical staff carry a patient infected with the novel coronavirus (Covid-19) inside Nancy train station, eastern France, prior to his trasnfer into a medicalised TGV (high-speed train) on March 29, 2020. - Preparations for the evacuation of patients towards hospitals in the region of Nouvelle Aquitaine of 24 coronavirus-contaminated patients from Lorraine aboard a medicalised TGV began Sunday morning at Nancy station. (Photo by JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)
L'Allemagne freine le passage aux frontières
L'Allemagne bloquera toute circulation venant de Suisse et d'Autriche. Les travailleurs frontaliers français pourront passer. Le Luxembourg n'entre actuellement pas dans les restrictions mises en place à compter de lundi.
15.03.2020, Mecklenburg-Vorpommern, Ahlbeck: Ein polnischer Beamter steht am Grenzübergang Ahlbeck - Swinemünde. Polen hat seit Sonntagmorgen wegen der Corona-Krise für alle Ausländer die Grenzen geschlossen. Polnische Staatsbürger dürfen zwar weiterhin einreisen, müssen aber in Quarantäne. Foto: Stefan Sauer/dpa-Zentralbild/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
La Sarre se méfie de la région Grand Est
Le land allemand a fait le choix de classer les quatre départements lorrains, mais aussi l'Alsace, la Champagne-Ardenne comme «zones à risques» pour les déplacements de ses concitoyens.
dpatopbilder - ARCHIV - 30.04.2018, Saarland, Völklingen: Eine 6,20m große Skulptur eines Hüttenarbeiters des Künstlers Ottmar Hörl steht im Rahmen des Skulpturenprojekts «Second Life - 100 Arbeiter» auf dem Vorplatz des Weltkulturerb Völklinger Hütte. Einst galt es als größter Schrotthaufen Europas, mittlerweile haben mehr als 4,4 Millionen Interessierte die Völklinger Hütte besucht. Genau vor 25 Jahren ernannte die Unesco sie zum Weltkulturerbe. Foto: Oliver Dietze/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Cahen opposée aux compensations frontalières
La ministre de la Grande Région ne cède rien face aux demandes répétées de certains élus, français ou allemands, de bénéficier d'une aide directe du Grand-Duché par salarié frontalier
PK Koalitionsverhandlungen - Corinne Cahen - Foto : Pierre Matgé/Pierre Matgé