Changer d'édition

La France repousse son couvre-feu
Grande Région 19.03.2021

La France repousse son couvre-feu

Le gouvernement français a tranché : 16 départements sont à nouveau confinés à compter de ce week-end. La Moselle et la Meurthe-et-Moselle sont pour l'heure épargnées par la mesure.

La France repousse son couvre-feu

Le gouvernement français a tranché : 16 départements sont à nouveau confinés à compter de ce week-end. La Moselle et la Meurthe-et-Moselle sont pour l'heure épargnées par la mesure.
Photo: AFP
Grande Région 19.03.2021

La France repousse son couvre-feu

L'interdiction de sortie sur le territoire sera décalée d’une heure pour tenir compte du prochain passage à l'heure d’été, a annoncé Jean Castex jeudi soir.

(ASdN avec AFP) - Si le gouvernement français a opté pour une stratégie différenciée selon les régions, confinant 16 départements, le couvre-feu reste lui national. A compter de ce week-end, l'interdiction de sortie passera ainsi de 18 à 19h dans tout l'Hexagone, a annoncé Jean Castex jeudi soir lors d'une conférence de presse.


Home Office, Homeoffice
Le télétravail renforcé pour les frontaliers français
Quelques semaines avant son arrivée à échéance fin mars, l’accord fiscal avec le Luxembourg a été une nouvelle fois prolongé. Les frontaliers français pourront ainsi continuer à travailler depuis leur domicile sans incidence jusqu’au 30 juin 2021.

Une décision que le Premier ministre français justifie par une volonté de s'adapter au prochain passage à l'heure d'été dans la nuit du 27 au 28 mars prochain. La fin du couvre-feu, à 6h, reste elle inchangée. 

Pour rappel, les sorties et déplacements sans attestations dérogatoires sont interdits durant cette plage horaire. Les réfractaires risquent une amende de 135 euros - contre 300 au Luxembourg - mais pouvant monter jusqu'à 3.750 € en cas de récidive. 

A noter que l'exécutif français a également opté, jeudi, pour un reconfinement local, concernant 16 départements. Si la Moselle et la Meurthe-et-Moselle échappent à la mesure, la menace d'un renforcement des mesures continue néanmoins de planer sur les deux départements. 


ARCHIV - 13.02.2021, Berlin: Eine FFP2-Maske hängt an einem Strauch. (zu dpa Faktencheck - FFP2-Masken unter freiem Himmel - nützlich oder unsinnig?) Foto: Kira Hofmann/dpa-Zentralbild/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
La Meurthe-et-Moselle Nord doit sortir masquée
La multiplication des cas d'infection et le développement des variants contagieux ont poussé le préfet du département à imposer le port d'une protection buccale sur cette zone frontalière.

S'il n'a pas précisé les critères des reconfinements locaux, le chef du gouvernement a néanmoins précisé que cette mesure de freinage pourra être étendue «à d’autres parties du territoire». Pour rappel, le «seuil d'alerte maximal» était fixé il y a encore peu à 250 cas pour 100.000 habitants. Selon le dernier rapport de l'ARS, publié jeudi, ce taux était de 236,9 en Meurthe-et-Moselle et 268, 1 en Moselle.


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le télétravail renforcé pour les frontaliers français
Quelques semaines avant son arrivée à échéance fin mars, l’accord fiscal avec le Luxembourg a été une nouvelle fois prolongé. Les frontaliers français pourront ainsi continuer à travailler depuis leur domicile sans incidence jusqu’au 30 juin 2021.
Home Office, Homeoffice
De nouvelles mesures anti-covid côté lorrain
Si les habitants de Meurthe-et-Moselle et de Moselle échappent à un confinement le week-end, le Premier ministre français a néanmoins annoncé la mise en place de restrictions supplémentaires dans le cadre de la lutte contre le virus.
French Prime Minister Jean Castex gestures as he speaks during a press conference before the signature of a protocol related to CRTE-contracts for stimulus and ecological transition, in Nantes, western France on February 26, 2021. (Photo by Sebastien SALOM-GOMIS / AFP)
Les variants fragilisent le sort de la Moselle
Le département français a vu flamber, sans explication, les contaminations avec les souches anglaise, brésilienne et sud-africaine du virus. Au point que l'Etat s'apprête à annoncer des mesures particulières pour ce territoire frontalier.
A researcher collects plasma with an electronic micropipette to analyze the results of the clinical study at Inotrem's laboratory in Vandoeuvre-les-Nancy, eastern France, on February 08, 2021. - The hospital resuscitation service conduct clinical trials with nangibotide of Inotrem, initially developed to fight septic shock but which could have effects on the most severe Covid-19 (novel coronavirus) patients by reducing excess of TREM-1 molecules. (Photo by JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)
La France prolonge l'état d'urgence
Malgré les oppositions, le gouvernement français a obtenu mardi le feu vert du Parlement pour proroger ce régime d’exception jusqu'au mois de juin.
Medical staff members tend to a patient infected with the Covid-19 (novel coronavirus) at the intensive care unit of the AP-HP Avicenne hospital in Bobigny, near Paris, on February 8, 2021. (Photo by BERTRAND GUAY / AFP)