Changer d'édition

La France repousse ses soldes, pas le Luxembourg
Grande Région 2 min. 27.05.2021

La France repousse ses soldes, pas le Luxembourg

A l'été 2020, le Grand-Duché avait déjà choisi de ne pas changer son calendrier de soldes, mais pas l'hiver suivant.

La France repousse ses soldes, pas le Luxembourg

A l'été 2020, le Grand-Duché avait déjà choisi de ne pas changer son calendrier de soldes, mais pas l'hiver suivant.
Photo : AFP
Grande Région 2 min. 27.05.2021

La France repousse ses soldes, pas le Luxembourg

La Confédération luxembourgeoise du commerce est d'avis de maintenir les dates de promotions estivales. Avec un début des soldes prévu le 26 juin prochain pour s'achever quatre semaines plus tard.

(pj avec AFP) En début d'année, le gouvernement luxembourgeois avait décidé de bousculer la date des soldes. Les décalant bien après la réouverture des commerces dits «non essentiels». Cela n'avait guère été au goût de la Confédération du commerce qui n'avait rien demandé en ce sens. «Et cette fois encore, nous n'avons pas lieu de formuler des remarques par rapport au calendrier établi», plaide Nicolas Henckes. Et donc le directeur de la CLC de rappeler que, pour l'heure, les soldes d'été sont programmés du 26 juin au 24 juillet.


Wirtschaft, Chambre de Commerce, Conférence annuelle de conjoncture, Christel Chatelain, Carlo Thelen, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Les aides covid maintiennent le commerce à flot
La Chambre de commerce a invité l'Etat à poursuivre son soutien financier aux sociétés du Grand-Duché. Selon les experts, la situation est encore trop fragile pour parler de relance économique.

Côté français, jeudi, le ministre de l'Economie a fait savoir qu'il entendait décaler d'une semaine le début des promotions estivales. Repoussant le démarrage du 23 au 30 juin prochain. Pour expliquer ce choix, Bruno Le Maire a notamment indiqué que le décalage des soldes d'été l'an dernier n'avait pas été une bonne chose pour tous les commerçants. Mais le léger report suggéré cette fois permettrait, selon le ministre, de «profiter du rebond de la consommation des Français».

Si ce choix est acté par le ministre chargé des PME, Alain Griset, les soldes en France se dérouleraient donc du 23 juin au 20 juillet. Pour l'heure côté belge, aucun changement n'a été annoncé et les bonnes affaires devraient se présenter du 1er au 31 juillet.

«Nous sommes d'avis à la CLC que le maintien du rythme de ces périodes de soldes est essentiel pour la bonne gestion des stocks de nos adhérents», assure Nicolas Henckes. S'en tenir aux dates fixées étant aussi un bon repère pour ne pas perturber la clientèle. 

A noter que, pour l'heure, il est acté que les boutiques auront la possibilité d'ouvrir leurs portes quatre dimanches d'affilée durant la période de soldes estivale. A savoir les 27 juin, 4, 11 et 18 juillet. 


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La Chambre de commerce a invité l'Etat à poursuivre son soutien financier aux sociétés du Grand-Duché. Selon les experts, la situation est encore trop fragile pour parler de relance économique.
Wirtschaft, Chambre de Commerce, Conférence annuelle de conjoncture, Christel Chatelain, Carlo Thelen, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Dans deux communiqués envoyés à quelques minutes d'intervalle, OGBL et CLC indiquent que les discussions autour d'un accord interprofessionnel national sur les prestations effectuées le dimanche n'ont pas abouti. Et chaque partie se renvoie la balle sur cette absence de résultat.
Supermarktkasse Cactus Howald - Wie verändert Corona dauerhaft unser Konsumverhalten - Foto : Pierre Matgé/Luxemburger Wort
En février, la facture des ménages a baissé. Le Statec révise ainsi son taux d'inflation à -0,7% par rapport au mois précédent. Une inversion de la tendance qui s'explique notamment par les effets des réductions en magasin.
Illustration, Lokales, Solden, soldes, Winterschlussverkauf, Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony