Changer d'édition

La fin a sonné pour la cokerie de Florange
Grande Région 2 min. 08.04.2020

La fin a sonné pour la cokerie de Florange

Grande Région 2 min. 08.04.2020

La fin a sonné pour la cokerie de Florange

La cokerie du site d'ArcelorMittal à Florange (Moselle) «sera arrêtée fin avril avec une visée d'arrêt définitif dans les meilleurs délais», a annoncé l'aciériste. Le site emploie 170 personnes.

La menace planait depuis des mois. Restait à en connaître la date exacte. C'est donc à la fin de ce mois d'avril que la cokerie dédiée aux installations ArcelorMittal de la vallée de la Fensch cessera toute activité. L'annonce en a été faite en début de semaine à l'issue d'un comité social économique. «Ce projet fait suite au ralentissement du site de Dunkerque, qui a fortement réduit le besoin de coke de la société» avec la crise du Covid-19, précise le leader mondial de l'acier.

Le groupe avait annoncé en février que l'installation serait arrêtée à l'horizon 2022-2023, mais «cette crise rend nécessaire la mise en oeuvre de mesures d'adaptation, afin de préserver les actifs de l'entreprise pour permettre sa continuité et de la mettre dans les meilleures conditions possible de reprise lorsque la crise sanitaire s'achèvera», est-il expliqué.


Smoke billows from the Ilva steel plant in Taranto, southern Italy, Wednesday, Nov. 28, 2012. A freak tornado has struck a steel plant in southern Italy that has been the center of a major dilemma for Premier Mario Monti's goverment. The Ilva plant in Taranto, Europe's largest steel plant, announced Monday it was closing, a blow to government efforts to keep its 12,000 employees working while managers address health concerns amid reports of an elevated incidence of cancer in the area. One worker was reported missing and some two dozen were injured when the tornado struck Wednesday. (AP Photo/Lapresse)
Un pas vers le rachat d'Ilva par ArcelorMittal
Le groupe sidérurgique et le gouvernement italien ont -enfin- trouvé un terrain d'entente. La plus grande aciérie d'Europe pourrait donc tomber dans l'escarcelle du plus gros producteur mondial.

«Ces dernières semaines, la crise du Covid-19 a profondément perturbé notre environnement commercial et économique: la demande a brutalement ralenti sur de nombreux segments de marché, dont l'automobile et dans une moindre mesure l'industrie et la construction, même si elle reste soutenue dans les aciers pour emballage alimentaire», ajoute le groupe.

Outre la crise sanitaire, le groupe sidérurgique a engagé un «plan d'investissements visant à réduire ses émissions de CO2 de plus de 30% d'ici à 2030» et donc à diminuer ses besoins en coke. «Le site de Dunkerque pourrait devenir autosuffisant en coke à court terme», rappelle ArcelorMittal.

Un calendrier bien mal choisi

Un CSE extraordinaire est prévu mardi prochain à Florange, marqué par la fermeture des hauts-fourneaux au printemps 2013. «Un nouveau combat s'engage pour préserver les salariés et les emplois», a réagi le syndicat Force ouvrière. «Le moment est compliqué, je ne sais pas comment on va négocier avec la direction. On ne peut pas se déplacer, il faut qu'on soit présent physiquement», a réagi Julien Walterspieler, responsable CFDT, syndicat majoritaire. 

La direction assure que, «au vu des perspectives démographiques de la société, toutes les conditions sont réunies pour pouvoir proposer un nouveau projet professionnel en interne à chaque salarié de la cokerie». Le maire de Florange, Rémy Dick, se dit interpellé par «l'avancement du calendrier dans une période où les contestations sociales sont particulièrement compliquées et où les autorités publiques, sanitaires et politiques sont toutes préoccupées dans la lutte contre l'épidémie». 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

ArcelorMittal reprend sa production au Luxembourg
Après quelques jours de suspension, le groupe sidérurgique a annoncé avoir relancé ses activités sur ses sites luxembourgeois et français. Mais si les usines de Belval, Differdange et Rodange vont retrouver une certaine normalité, celles de Bissen et de Dommeldange continueront de tourner au ralenti.
Les premiers signes indiquent que le ralentissement de la demande en acier pourrait se stabiliser en 2020
A Florange, ArcelorMittal prêt à abandonner le coke
Le plus grand fabricant d'acier au monde, ArcelorMittal, entend réduire de 30% ses émissions de CO2 d'ici 2030. La cokerie de Florange (en Moselle) pourrait faire les frais de cette ambition. Mais l'impact sur les 200 emplois serait limité.
Die energieaufwendige Rohstahlproduktion in Florange ist schon eingestellt, auch die Koksproduktion wird in absehbarer Zeit eingestellt.
ArcelorMittal en cause dans une nouvelle pollution
La cokerie de Florange, en Moselle, est pointée du doigt après un déversement d'acide chlorhydrique dans la rivière Fensch. L'industriel se défend de tout accident, mais un rapport interne confirme l'incident.
En huit mois, la Fensch a connu cinq épisodes de pollution en lien avec les activités sidérurgiques.