Changer d'édition

Brèves Grande Région 16.07.2021

L'unité nucléaire située à la frontière entre Lorraine et Luxembourg a passé l'épisode de pluies diluviennes sans souci particulier. Les installations situées à bonne distance et 20 mètres au-dessus du niveau moyen de la Moselle n'ont souffert ni de la pluviométrie intensive, ni de la montée des eaux (moins forte côté français). La centrale de Cattenom continue donc à fonctionner et les opérations de maintenance du réacteur n°3 à l'arrêt se poursuivent normalement.

En tout état de cause, l'unité dispose d'unités de pompage sur site, si les eaux venaient éventuellement à monter. Des batardeaux peuvent également être activés si besoin, il s'agit de parois verticales pouvant protéger, en étant levées, les bâtiments les plus sensibles. 

En fait, le point éventuellement préoccupant à l'heure actuelle tient dans la nature des eaux pompées dans la Moselle pour le refroidissement des installations. Compte tenu des crues et du ruissellement, le courant est particulièrement chargé en matériaux indésirables que n'apprécient guère les stations de pompage-filtrage. Mais si besoin était la centrale dispose d'un autre point d'alimentation en eaux claires cette fois, avec la réserve artificielle du  Mirgenbach.