Changer d'édition

L'usine Knauff inaugurée mais pas en activité
Grande Région 4 min. 22.10.2019

L'usine Knauff inaugurée mais pas en activité

Une cinquantaine d'opposants à l'usine ont accueilli les invités de l'inauguration du site d'Illange.

L'usine Knauff inaugurée mais pas en activité

Une cinquantaine d'opposants à l'usine ont accueilli les invités de l'inauguration du site d'Illange.
Photo: DR
Grande Région 4 min. 22.10.2019

L'usine Knauff inaugurée mais pas en activité

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
A Illange, la nouvelle installation de production d'isolants en laine de roche est toujours en phase de rodage. Ce mardi, l'inauguration a permis aux opposants de manifester leurs doutes sur les impacts environnementaux.

Knauf a remporté une petite bataille, ce mardi. Il y avait plus d'invités à l'intérieur de son nouveau site de production sur la mégazone d'Illange, que d'opposants à l'extérieur. Maigre victoire pour l'industriel qui, sept mois, après avoir obtenu son permis de construire, reste toujours en phase d'essais et non de pleine production. Si la cheminée rouge et blanche, visible depuis l'A31 au nord de Thionville, fume bien, l'entreprise est encore loin de tourner à plein régime.


Les «anti-Knauf» poursuivent leur mobilisation
A dix jours de l'inauguration officielle de l'usine de fabrication de laine de roche à Illange, les riverains et collectifs militants contre ce projet, se réunissent ce samedi à 14 heures à Thionville, pour une nouvelle manifestation.

Et ce n'est pas Guy Vignard, président de l'association «Stop Knauf Illange» ni la cinquantaine d'opposants maintenus à l'écart de l'usine ce 22 octobre qui s'en plaindront. Telle une poignée d'irréductibles, ils fustigent encore «un déni de démocratie et une claque à l'environnement» en contemplant les hangars dont les fondations étaient creusées alors même que l'enquête publique ne faisait que débuter.

A défaut d'avoir pu repousser la venue de l'industriel allemand, les contestataires apprécient d'en avoir freiné le démarrage côté français. En effet, comme Knauf a déposé son plan de protection des sols en septembre 2019 plutôt qu'en juin auprès de la DREAL (Direction régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement), l'administration n'a pas encore donné son plein aval à la mise en activité des fours qui doivent, à terme, produire quelque 110.000 tonnes de laine de roche. 

«Nous avons toujours un recours auprès du Tribunal administratif, indique Guy Vignard. Mais aucune audience n'est prévue avant 2020. En attendant, nous allons continuer à documenter le dossier pour nos avocats.» L'association entend aussi se montrer particulièrement vigilante sur les impacts de l'activité sur l'environnement ambiant.

Qualité de l'air mesurée

L'emploi de charbon pour chauffer les fours n'est ainsi pas sans poser question à l'heure où la chasse aux énergies fossiles est dans tous les discours. Quels seront les produits issus de la chaîne de production? Là encore, le groupe avait promis «la transparence» mais les opposants n'ont pas reçu de réponse. «Par contre, on se souvient que le projet qui a été repoussé au Luxembourg, à Sanem et Differdange, devait être zéro déchet. Là, on risque 4.000 tonnes de matières à traiter.» 

«Stop Knauf Illange» a aussi fait l'achat de capteurs pour mesurer la qualité de l'atmosphère aux alentours de l'usine. Les militants appuieront aussi cette surveillance sur les données relevées par l'ATMO, structure publique de contrôle de la qualité de l'air. 

Il faut que les gens du territoire s'approprient cette usine

Patrick Weiten, président du conseil départemental de la Moselle

«Mais surtout, nous réclamons plus aux représentants de l'État que ce que dicte l'arrêté préfectoral», insiste Guy Vignard et l'association forte de près de 500 adhérents. «Nous doutons de la clarté de l'autocontrôle des rejets imposé à Knauf. Aussi, nous voulons voir installer un système de mesures sur lequel l'industriel ne pourra pas interférer.»

A l'intérieur de l'usine, ce matin, le plus heureux des invités restait Patrick Weiten. Le président du conseil départemental de la Moselle saluant ce «projet fort» qui vient tourner la page d'une mégazone qui, pendant onze ans, n'a attiré aucun investisseur. Conscient du malaise qui règne encore dans la population, l'élu a insisté: «Il faut maintenant que les gens du territoire s'approprient cette usine». Knauf l'a bien compris et, face aux réticences locales, ne cesse de multiplier les visites en petits comités et le sponsoring aux clubs du secteur. 

Huit mois de montée en puissance

Sur les 123 CDI promis, un tiers devraient être occupés par des femmes. Pour l'heure, le recrutement est complet, avec des salariés âgés de 19 à 57 ans et «tous recrutés sur le secteur» à l'exception du directeur. 

Si aucune date de mise en production effective n'a été annoncée ce mardi - «d'ici quelques semaines»- la seule certitude avancée est qu'il faudrait ensuite huit mois pour que le rendement fonctionne à plein.



Sur le même sujet

Les «anti-Knauf» poursuivent leur mobilisation
A dix jours de l'inauguration officielle de l'usine de fabrication de laine de roche à Illange, les riverains et collectifs militants contre ce projet, se réunissent ce samedi à 14 heures à Thionville, pour une nouvelle manifestation.
Les anti-Knauf mordent la poussière mais contre-attaqueront
1-0 pour l'allemand Knauf Insulation contre ses détracteurs mosellans. Alors que l'usine pousse dans la mégazone d'Illange, trois juges des référés du tribunal administratif de Strasbourg ont rejeté le recours des anti-Knauf. Ils ne baissent pas les bras.
Les riverains d'Illange montent au créneau face à Knauf
L'implantation par le groupe industriel allemand d'une usine de laine de roche fonctionnant au coke, sur la mégazone d'activités mosellane, inquiète associations et riverains. Ses défenseurs assurent que tout est mis en oeuvre pour limiter la pollution.
Members of "Stop Knauf Illange" residents group pose with placards, one of them reading in French "Do you know how to spare me this ? So what are you waiting for?" in front of the Knauf Insulation stone wool manufacturing plant which is under construction in Illange, north-eastern France, on May 15, 2019. - Some residents of Illange oppose the implementation of the Germain plant which they say will represent an important source of pollution. (Photo by JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)
Knauf? "Qu'ils la mettent au Luxembourg!"
350 personnes ont participé mardi soir à Illange à l'unique débat public de l'enquête qui précède l'installation de Knauf Insulation sur l'ancienne mégazone destinée aux Chinois. Ambiance tendue pour les politiciens locaux.
Knauf: après un été orageux, place à l'enquête publique
Alors que les premiers travaux de terrassement ont commencé sur le site d’installation de l’usine Knauf à Illange, des voix s’élèvent pour l’obtention de garanties environnementales. Une réunion publique à ce sujet aura lieu mardi 11 septembre prochain et promet d'être particulièrement animée.
Knauf divise les ministres
Mercredi matin, le ministre de l'Economie était furieux que la nouvelle usine de Knauf aille à Illange plutôt qu'au Luxembourg. Pour la ministre de l'Environnement, le leader mondial de l'isolation n'avait pas répondu à certaines questions, cruciales, pour la défense de la qualité de l'air.
Knauf: Schneider ne décolère pas
Le ministre de l'Economie, Etienne Schneider, est en colère de voir l'usine Knauf partir de l'autre côté de la frontière. "C'est plus une question d'image qu'un cas particulier qui me fâche", dit-il.
Pour Etienne Schneider, la multiplication des problèmes sur les dossiers industriels torpille l'image de marque du Luxembourg