Changer d'édition

L'usine de rails de Hayange dans le giron de Liberty
Grande Région 14.08.2020

L'usine de rails de Hayange dans le giron de Liberty

Les rails produits à Hayange servent notamment pour les lignes TGV mais aussi le réseau de transport parisien.

L'usine de rails de Hayange dans le giron de Liberty

Les rails produits à Hayange servent notamment pour les lignes TGV mais aussi le réseau de transport parisien.
Photo : Lex Kleren
Grande Région 14.08.2020

L'usine de rails de Hayange dans le giron de Liberty

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Le groupe sidérurgique, déjà installé à Dudelange, vient officiellement de reprendre les commandes du site de production de rails pour le TGV notamment. Un soulagement pour les quelque 400 salariés lorrains de l'usine de la Fensch.

Il y a eu un peu de suspense, mais c'est fait : le ministre de l'Economie français, Bruno Le Maire, vient de donner son accord pour que Liberty Steel reprenne officiellement possession de l'usine à rails de la vallée de la Fensch, jusqu'alors propriété de British Steel, en faillite et passé sous la coupe d'un groupe chinois. L'annonce était attendue depuis fin juillet, date à laquelle le tribunal de grande instance de Strasbourg avait validé les reprises non seulement de l'usine de Hayange mais aussi de l'aciérie Ascoval (installée dans le département du Nord).

Le repreneur s'est engagé à investir 65 millions d'euros sur les deux sites français. Mais déjà, avec cet atout dans sa manche, Liberty est assuré de fournir ses clients en «rails verts». En effet, les productions sortant de l'usine mosellane sont réputées «plus écologiques et moins émettrices de carbone, car utilisant des fours électriques et le recyclage des ferrailles et rails». Une production dont, à partir de septembre 2020, devrait bénéficier prioritairement SNCF Réseau pour l'entretien et la construction des lignes grande vitesse. Une commande de 140.000 tonnes étant à honorer.  

Le plan de reprise validé permettra notamment la sauvegarde de 270 employés chez Ascoval qui, après avoir reçu 150 millions d'euros d'investissements ces dernières années, possède une capacité de production d'environ 600.000 tonnes de blooms d'acier et autres produits forgés à partir de ferraille recyclée. A charge pour ce site d'alimenter en acier l'usine de Hayange et ses 430 salariés. Une unité capable de sortir plus de 300.000 tonnes de rails à l'année. 

Présent désormais dans sept pays européens, Liberty Steel emploie 14.000 personnes. Un effectif incluant les personnels de l'usine de Dudelange, rachetée à ArcelorMittal. Soit une capacité totale de laminage de 10 millions de tonnes d'acier par an. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les CFL ne craignent pas le coup de chaud
Si la canicule va mettre à rude épreuve les organismes à partir de ce jeudi, elle va aussi faire chauffer le réseau des chemins de fer. Une montée du mercure qui peut entraîner des déformations de rails mais sondes et agents veillent.
Station de mesures CFL
Le tram garde décembre comme terminus
Pas de congé collectif pour le chantier du tramway. Les trois semaines de travail autorisées cet été vont être mises à profit pour rattraper le retard pris lors du confinement. L'objectif restant une mise en service pour fin 2020 pour la ligne Etoile-Gare.
Wi , Bauferien , Bauconge Baustellen , Chantier Tram , Gare , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Pas encore d'alternative au glyphosate sur les rails
Alors que le Luxembourg fait figure de pionnier en Europe en interdisant l'usage de l'herbicide au 1er janvier 2021, et que ses agriculteurs et viticulteurs anticipent la fin d'année, les CFL avouent ne pas pouvoir s'en passer à l'heure actuelle.
A Hayange, British Steel loin d'être cédé
L'usine spécialisée dans la production de rails pourrait ne pas revenir au groupe Jingye. L'Etat français n'est pas favorable à l'arrivée de l'industriel chinois dans ce site stratégique.
(FILES) In this file photo taken on May 22, 2019 British Steel's Scunthorpe plant is pictured at dawn in north Lincolnshire, north east England on May 22, 2019. - Chinese industrial giant Jingye Group on March 3, 2020 said it would next week finally complete on its takeover of British Steel, including its Dutch operations -- but not its small French unit. (Photo by Lindsey Parnaby / AFP)
A Dudelange, Liberty Steel compte sur «l'acier vert»
L'investisseur britannique qui a racheté l'usine locale d'ArcelorMittal a levé une partie du voile sur ses intentions. Il compte faire du site un lieu de production plus propre et moins gourmand en énergie et matières premières.
Einweihung Liberty Steel Düdelingen in der Z.I. Wolser. Sanjeev Gupta (Executive Chairman)  (Foto: Alain Piron)