Changer d'édition

L'idée de créer des parkings le long de la E411 avance
Grande Région 2 min. 15.01.2020

L'idée de créer des parkings le long de la E411 avance

Si les bâtiments des douanes ont disparu, les parkings restent accessibles sur l'aire de Sterpenich.

L'idée de créer des parkings le long de la E411 avance

Si les bâtiments des douanes ont disparu, les parkings restent accessibles sur l'aire de Sterpenich.
Photo: Guy Jallay
Grande Région 2 min. 15.01.2020

L'idée de créer des parkings le long de la E411 avance

L'association «Effet-Frontière» s'est positionnée en faveur de l'aménagement d'un P+R sur l'ancien site de la frontière à Sterpenich ou sur l'aire de Hondelange. Une initiative qui ambitionne de désengorger le centre-ville d'Arlon et l'autoroute vers le Luxembourg.

(ER) - Avec plus de 47.000 personnes traversant chaque jour la frontière entre les deux Luxembourg, le quotidien des frontaliers belges et des gens qui vivent et travaillent dans des communes limitrophes, vire de plus en plus au cauchemar. C'est dans ce contexte particulier qu'«Effet-Frontière» a vu le jour fin 2018. Et cette association a émis l'idée de créer des parkings de délestage à Sterpenich ou Hondelange. 


Où résident exactement les frontaliers du Luxembourg ?
Nécessaires au fonctionnement de l'économie, les salariés qui franchissent quotidiennement la frontière pour se rendre sur leur lieu de travail habitent majoritairement dans un rayon de 30 km autour du pays. Des zones densément peuplées et amenées à l'être encore plus.

Les deux sites, situés le long de l'autoroute E411 reliant Bruxelles à Luxembourg, présentent effectivement de sérieux atouts. Proximité avec la frontière, accès à l'autoroute via la bande de covoiturage, vaste terrain, bâtiments vides (douane ou musée) ou encore présence de la gare de Kleinbettingen via la «sortie des douaniers au poste frontière» : voilà quelques-uns des critères mis en avant par l'ASBL. 

«Un peu d'argent (tellement moins que pour la bande de covoiturage), un peu de vision et de bonne volonté politiques, un peu de coopération transfrontalière… et le tour serait vite joué, au bénéfice de tout le monde», commente «Effet-Frontière» sur son site internet. 

Il s'agirait là d'alternatives intéressantes au Park & Ride de Viville (qui n'est pas encore près de voir le jour). «Comme nous l'a confirmé le ministre Bellot, le P+R de Viville sera envisageable seulement en 2027, après la fin des travaux sur la ligne 162», déclare Olivier Waltzing dans La Meuse de ce mardi.


Des réductions seront appliquées sur les abonnements de train entre Arlon et Luxembourg.
Le P+R de Viville reste un sujet de discorde
Alors que le bourgmestre d'Arlon, Vincent Magnus, souhaite étendre le parking situé sur les anciens ateliers de la SNCB, la compagnie des chemins de fer belges continue de s'y opposer.

Pour ce conseiller communal d'Arlon, à la base de la création de l'association, il est grand temps d'agir. Des discussions ont déjà été menées pour trouver des alternatives au site de Viville. «Pour Sterpenich, avec la gratuité des transports, les CSL accepteraient de mettre un bus à disposition pour véhiculer les travailleurs frontaliers vers la gare de Kleibettingen. A Hondelange, il est envisagé de créer une grosse station de recharge pour les véhicules électriques», confie encore l'élu. 

Effet-frontière aura l'occasion de défendre ses propositions de ce côté-ci de la frontière. Ses dirigeants doivent en effet rencontrer la Fondation Idea, vendredi 7 février, pour évaluer la possibilité de mener à bien ces réflexions.


Sur le même sujet

Les loyers au sommet autour d'Arlon et Virton
Cette partie de la Wallonie était déjà réputée pour être la plus riche, voilà maintenant que la zone frontalière où vivent 60.000 habitants fait parler d'elle par le niveau élevé de ses tarifs locatifs.
Les obligations du locataire et du propriétaire shutterstock
La zone de Sterpenich s'oriente vers le loisir
Lentement mais sûrement, le parc d'activités économiques mixte situé à la frontière belgo-luxembourgeoise opère sa mue. Son emplacement stratégique le long de l'autoroute E411 explique cette faim de développement.
Initialement prévu pour Noël, l'Indoor Skydive de Sterpenich devrait ouvrir ses portes au public début février
La bande de covoiturage s'avère être un fiasco
Opérationnels depuis le 7 mai, les onze kilomètres de couloir réservés au «car-sharing» sur l'autoroute E411 entre Arlon et la frontière grand-ducale ne recueillent pas le succès escompté auprès des navetteurs. Pour le moment, en tout cas...
Le couloir de covoiturage sur l'autoroute E411 entre Arlon et Sterpenich reste désespérément vide depuis sa mise en service le 7 mai dernier
Les «zadistes» d'Arlon déterminés à passer l'hiver
Présents sur les lieux depuis le 26 octobre, les occupants du site de la Sablière à Schoppach, près d'Arlon annoncent jeudi dans un communiqué à l'agence Belga qu'ils resteront sur place «tant que le projet de zoning d’Idélux n’est pas abandonné.»
Dans un communiqué envoyé jeudi à l'agence Belga, les «zadistes» affirment leur détermination à poursuivre le mouvement