Changer d'édition

L’Europe vole au secours du Luxembourg belge
Grande Région 3 min. 27.07.2022
Aides financières

L’Europe vole au secours du Luxembourg belge

Le point de vue sur le Tombeau du Géant près de Bouillon, un des sites touristiques qui attire du monde en province de Luxembourg.
Aides financières

L’Europe vole au secours du Luxembourg belge

Le point de vue sur le Tombeau du Géant près de Bouillon, un des sites touristiques qui attire du monde en province de Luxembourg.
Photo: Shutterstock
Grande Région 3 min. 27.07.2022
Aides financières

L’Europe vole au secours du Luxembourg belge

Max HELLEFF
Max HELLEFF
La province compte parmi les régions les plus défavorisées de l'Union européenne et pourra accéder à d'importantes aides de l'UE.

De notre correspondant Max HELLEFF (Bruxelles) - Durant les dernières décennies, une importante partie des aides européennes attribuées à la Belgique sont allées au Hainaut. Passée de l'anonymat à la prospérité grâce à la Révolution industrielle, la province occidentale a chèrement payé la crise du charbon et de l'acier à partir des années 60. L’argent européen fut nécessaire pour la garder la tête hors de l’eau.


With a keep from the Middle Ages, fortified by Vauban and named a termite mound by Napoleon, Namur's Citadel overlooks the city
Le tourisme wallon en mode attractif
Un pass Visit Wallonia amélioré sera accessible cet été pour découvrir la région à prix réduit.

Mais la roue tourne. Selon les derniers indicateurs économiques, le Hainaut ne doit plus être considéré comme une zone en grande difficulté. C'est la province de Luxembourg qui lui succède sur les tablettes de la Commission comme l'une des régions « les plus défavorisées de l’Union, avec un PIB par habitant inférieur à 75 % de la moyenne européenne ».  La province pourra ainsi accéder aux aides les plus élevées (de 30 à 50 % des investissements sur son territoire). L'objectif est à terme de réduire les disparités qui y ont cours en termes de bien-être économique, de revenus et de chômage avec le reste de l’UE.

Fleurons industriels, agriculture poussive

Pourtant, le Luxembourg belge d'aujourd’hui n'a plus rien à voir avec ce qu’il était il y a trente ans. Une foule de start-up et de sociétés ont fleuri dans les zonings ainsi qu'autour des ronds-points. On compte parmi elles des entreprises high tech et des fleurons industriels. Les frontaliers qui travaillent au Grand-Duché répercutent une partie de leur salaire sur leur lieu de résidence, etc. Mais le Luxembourg belge, c'est aussi une agriculture poussive et des forêts malades. Un tourisme qui a connu plus de bas que de hauts au cours des dernières décennies. Une industrie forestière qui voit sa matière première lui échapper pour prendre le chemin de la Chine et de la mondialisation.

L'an dernier, la Commission a publié de nouvelles lignes directrices pour la période 2022-2027.  Elles valent aujourd’hui à 25,83 % de la population belge (- 4,12 % par rapport à la période précédente) de pouvoir accéder aux aides européennes. L'essentiel va donc à la Wallonie, suivie par la Flandre et par Bruxelles. «  Ce qui souligne, s'il le fallait, le besoin en reconversion du sud du pays, désormais mobilisé autour du plan de relance du gouvernement, d’ailleurs alimenté partiellement par l'Europe », analyse Le Soir.

La Flandre face à une pénurie de travailleurs

Les constats et les choix de la Commission en matière d'aides permettent de détailler à leur tour les contours d’un pays à multiples vitesses. La Flandre tire son épingle du jeu et ne demande qu'à croître plus encore. Elle fait face depuis des années à une pénurie de travailleurs. « Een job, c'est aussi un job » est l'intitulé d’une campagne lancée en 2020 avec l’objectif d'inciter les chercheurs d'emploi bruxellois à franchir la frontière linguistique. Il y a quelques jours, cette campagne a été relancée avec les mêmes buts.


A picture taken on July 15, 2021 shows a view of a flooded street  in the Belgian city of Verviers, near Liege, after heavy rains and floods lashed western Europe. - The provincial disaster plan has been declared in Liege, Luxembourg and Namur provinces after large amounts of rainfall. Water in several rivers has reached alarming levels. (Photo by ANTHONY DEHEZ / BELGA / AFP) / Belgium OUT
Un an après les inondations, le marasme reste sidérant
La Wallonie surmonte peu à peu la catastrophe tout en se promettant de ne pas répéter les erreurs du passé.

De l'autre côté de la frontière linguistique, la Wallonie a multiplié les plans de relance économique mais ne peut toujours pas prétendre concurrencer sa voisine du nord. Les inondations ont contribué à miner davantage les finances de la région. L'Europe en a tenu compte, et aidera les dix communes les plus touchées par la catastrophe de juillet 2021 à trouver de nouveaux investisseurs.

Entre les deux, Bruxelles et sa région se débattent comme la Wallonie avec la dégradation de leurs finances publiques et d'importants problèmes de pauvreté. Sans parler de la menace qui pèse sur la fédération Wallonie-Bruxelles, l'institution qui veille à l’enseignement, à la culture et au sport des francophones. Une menace de faillite, rien de moins.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La verte province devrait être aussi peuplée qu'une ville comme Gand à l'horizon 2033. Une projection qui pourrait impacter positivement l'activité économique du Grand-Duché de plus en plus tributaire de ses travailleurs frontaliers.
arlon_3