Changer d'édition

L'AstraZeneca retiré des vaccinations en Moselle
Grande Région 2 min. 09.04.2021

L'AstraZeneca retiré des vaccinations en Moselle

L'AstraZeneca retiré des vaccinations en Moselle

Photo : AFP
Grande Région 2 min. 09.04.2021

L'AstraZeneca retiré des vaccinations en Moselle

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Selon la Haute autorité sanitaire française, cette formule serait trop peu efficace contre le variant sud-africain qui y circule beaucoup.

(pj avec AFP) - Toujours classée en département «sous vigilance renforcée», la Moselle mène bon train sa campagne vaccinale. Et ce vendredi matin, la préfecture de la Moselle pouvait se vanter d'avoir ouvert 20 centres de vaccination sur le territoire et organisé déjà 267.918 injections anti-covid. Mais en ce milieu d'après-midi, l'humeur n'est plus à la satisfaction après un communiqué de la Haute autorité de santé que le vaccin AstraZeneca ne devait plus être employé sur le département limitrophe du Grand-Duché.


04.03.2021, Baden-Württemberg, Hemmingen: Eine Arzthelferin tropft die Abstrichlösung in einer Grundschule auf einen Corona-Schnelltest. An der Schule werden die Lehrerinnen und Lehrer zweimal pro Woche getestet. Nach dem Beschluss von Bund und Ländern sollen bis Anfang April Corona-Testmöglichkeiten deutlich ausgeweitet werden. Foto: Sebastian Gollnow/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Des tests rapides par millions au Luxembourg
7,9 millions de tests rapides ont été commandés par le ministère de la Santé. De quoi faciliter et accélérer la détection des infections covid dans les écoles aussi bien que dans les hôpitaux, maisons de retraite ou salles de sport.

Un coup de tonnerre car cette formule fait partie des plus distribuées actuellement. Il va donc falloir complètement revoir les plannings d'injection. Mais la Haute autorité sanitaire se base sur ce qui n'est pour l'heure qu'une recommandation : le vaccin est trop inopérant face à la souche sud-africaine du coronavirus. Et c'est justement ce variant qui circule le plus en Moselle... 

De fait, la HAS recommande de «continuer à privilégier l'accès aux vaccins» de Pfizer/BioNTech et Moderna, ainsi qu'au vaccin de Johnson & Johnson (Janssen), le quatrième à avoir été autorisé en Europe, «dès lors qu'il sera disponible». Et cela même si ce dernier fait désormais l'objet d'une étude de l'Agence européenne des médicaments. En effet, comme AstraZeneca avant lui, ce vaccin est soupçonné d'entraîner des troubles sanguins (parfois mortels) au titre d'effets secondaires.

En Moselle, le variant sud-africain représentait environ 35% des cas détectés d'infections covid fin mars. Cette proportion est encore plus importante en Guyane, à Mayotte et à la Réunion, où elle est comprise «entre 40% et 48%». Dans ces trois territoires et départements d'Outre-mer, il a également été recommandé de suspendre temporairement la vaccination avec AstraZeneca (rebaptisé depuis peu Vazevria). 

 


Sur le même sujet

La Moselle continue de vacciner avec AstraZeneca
Alors que la Haute autorité de santé recommandait sa suspension, l'agence régionale de santé et la préfecture ont décidé ce lundi de poursuivre la vaccination comme prévu. Suscitant ainsi l'incompréhension des médecins.
Des prélèvements covid «pas sans risque»
Si l'Académie de médecine française alerte sur les potentiels dangers des tests PCR mal réalisés, le ministère de la Santé luxembourgeois se veut rassurant. Seuls les professionnels de santé formés peuvent en effet effectuer ces opérations au Grand-Duché.
L'Etat mobilise toutes les blouses blanches
Des étudiants pouvant devenir laborantins, des masseurs-kinésithérapeutes autorisés à aider en centre de vaccination : la lutte contre l'épidémie de covid pousse le gouvernement à valider ces nouveaux rôles.
08.04.2021, Berlin: Der Berliner Hausarzt Karl Schorn impft seine Patientin Nicole Brusselaers mit dem Biontech-Impfstoff gegen das Coronavirus. Foto: Paul Zinken/dpa-Zentralbild/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
425 classes affectées par le virus avant les congés
358 élèves du fondamental, du secondaire et des centres de compétences ont été dépistés positifs au covid, entre le 29 mars et le 4 avril. Un chiffre stable qui justifiera sans doute le déploiement des autotests à tous les établissements.
06.04.2021, Sachsen-Anhalt, Halle (Saale): Ein Klassenzimmer im Lyonel-Feininger-Gymnasium ist leer und verwaist. Wegen der hohen Inzidenz in Halle bleiben die Schulen, bis auf vereinzelte Notbetreuungen, geschlossen. Foto: Holger John/dpa-Zentralbild/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
A son tour, le Luxembourg suspend AstraZeneca
Après bien des Etats, le Grand-Duché a fait le choix de s'en remettre à un prochain avis de l'Agence européenne des médicaments avant de reprendre -ou non-les injections d'AstraZeneca.
11.03.2021, Großbritannien, London: Ein Mitarbeiter zeigt die ersten verabreichten Ampullen mit den Corona-Impfstoffen von Astrazeneca (l) und Biontech/Pfizer, die Teil einer neuen COVID-19-Austellung im Science Museum sein werden. Foto: Victoria Jones/PA Wire/dpa +++ dpa-Bildfunk +++