Changer d'édition

L'Arc Majeur prend place sur l'E411
Grande Région 1 2 min. 12.08.2019

L'Arc Majeur prend place sur l'E411

Les travaux nocturnes de ce week-end pour poser le petit arc de la structure monumentale sur son socle.

L'Arc Majeur prend place sur l'E411

Les travaux nocturnes de ce week-end pour poser le petit arc de la structure monumentale sur son socle.
Photo: Twitter
Grande Région 1 2 min. 12.08.2019

L'Arc Majeur prend place sur l'E411

Les quatre tronçons de l’impressionnante œuvre d’art sont arrivés ce week-end par transport exceptionnel sur l'autoroute belge, à 100 km de Steinfort. Sur place, une grue de 750 tonnes a été nécessaire pour soulever les 400 tonnes d’acier.

(DH avec VL) -  Les usagers de l'autoroute E411 ont eu une belle surprise ce lundi matin. Après une fermeture ce week-end,  à hauteur de Lavaux-Sainte-Anne, à une centaine de km du Luxembourg, l'autoroute a vu une sculpture monumentale, L'Arc Majeur, prendre place d'un bord à l'autre des voies de circulation. 

Cette sculpture d'acier, impressionnante en tout point, est l’œuvre de l'artiste français Bernar Venet. C’est un arc de 205,5 degrés réparti sur deux axes de dimensions différentes.

L'Arc Majeur, qui rappelle le passé industriel de la Wallonie, est composé de quatre tronçons qui sont arrivés par transport exceptionnel.

Le week-end dernier, le placement du petit arc, qui pèse 40 tonnes et mesure une vingtaine de mètres de haut, a nécessité à lui seul des moyens hors du commun.  Il est vrai que c'est au millimètre que doivent être placées les pièces de ce «monstre d'acier» réalisé dans les ateliers du groupe John Cockerill, à Seraing. 

Une grue de 750 tonnes a été nécessaire pour soulever la sculpture gigantesque, la faire passer au-dessus de l’autoroute avant de la placer sur son socle. Les trois éléments du grand arc, qui mesurera 60 mètres de haut, seront assemblés la semaine prochaine mais la circulation sur l’E411 ne sera pas totalement coupée cette fois. Jusqu'à la mi-octobre, elle sera réduite à deux voies vers le Luxembourg et à une voie en direction de Bruxelles.

Dans l'air depuis 1984

A noter que le projet ne date pas d'hier. L'idée avait vu le jour en 1984 côté français, soutenue par le ministre de la Culture, Jack Lang. Abandonné, le projet avait refait surface en 2012 en Lorraine cette fois. Il avait un temps été question que l'œuvre vienne prendre place au-dessus de l'A31, non loin de Thionville. Là encore, faute de moyens, la raison l'avait emporté sur l'Art.

Deux ans après ce refus, la Wallonie acceptait finalement d'accueillir cette création. Restait à trouver les 2,5 millions d'euros indispensables à la finalisation du projet.

L'ancien mécène lorrain, l'industriel Bernard Serin (président du FC Metz et patron du groupe CMI) aura su se montrer fidèle, lui qui était déjà mécène potentiel en 2012. On le retrouve parmi les financeurs du dossier belge, via la fondation John Cockerill qui aura versé la plus grande part du budget nécessaire.

L'inauguration du monument aura lieu le 23 octobre prochain.