Changer d'édition

Les inondations ont plongé la Wallonie en enfer
Grande Région 4 3 min. 16.07.2021
Intempéries

Les inondations ont plongé la Wallonie en enfer

Quelque 21.000 personnes sont désormais sans électricité en Wallonie. Dans tout le sud du pays, les trains ont été mis à l’arrêt.
Intempéries

Les inondations ont plongé la Wallonie en enfer

Quelque 21.000 personnes sont désormais sans électricité en Wallonie. Dans tout le sud du pays, les trains ont été mis à l’arrêt.
Photo:AFP
Grande Région 4 3 min. 16.07.2021
Intempéries

Les inondations ont plongé la Wallonie en enfer

Un premier bilan humain de douze victimes est officiellement annoncé au plus fort d’une catastrophe qui a détruit plusieurs communes de l’est du pays.

De notre correspondant Max Helleff (Bruxelles) - Vendredi matin, le décès de douze personnes était enregistré. C’est le premier bilan humain des inondations qui ont littéralement noyé toute une partie de la Wallonie au terme des pluies diluviennes tombées ces derniers jours.


15.07.2021, Rheinland-Pfalz, Schuld: Zwei Feuerwehrleute gehen in dem Dorf im Kreis Ahrweiler nach dem Unwetter mit Hochwasser durch den Schutt. Mindestens sechs Häuser wurden durch die Fluten zerstört. Foto: Boris Roessler/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Belgique et Allemagne comptent leurs disparus
Au moins douze morts en Belgique, plus de quatre-vingt côté allemand : les deux pays ont payé un lourd tribut aux pluies diluviennes de ces derniers jours. Mais le bilan humain pourrait encore s'alourdir après le déluge.

A l’est du pays, Trooz, Chaudfontaine, Pepinster… vivent une situation dantesque. Ces communes sont désormais sous plusieurs mètres d’une eau brunâtre à l’odeur de mazout. Sur leur passage, des torrents ont tout emporté, sapant les murs de plusieurs maisons qui se sont écroulées sur leurs habitants, comme à Pepinster.

Les secours sont dépassés. L’ampleur de la catastrophe révèle une inadéquation évidente des moyens mis en place par les pompiers et l’armée avec la gravité de la situation. Nombreuses sont les personnes à être restées coincées au premier étage des maisons où elles s’étaient réfugiées, attendant longuement de recevoir de l’aide. En plusieurs endroits, l’eau a dépassé les rez-de-chaussée pour envahir les chambres à coucher. A Pepinster, un canot mis à l’eau par les pompiers s’est renversé, faisant au moins trois disparus.

Le Brabant wallon est lui aussi atteint. Les communes bordant Louvain-la-Neuve (Court-Saint-Etienne, Ottignies, Grez-Doiceau, Mont-Saint-Guibert…) sont particulièrement touchées.

Le pire est peut-être à venir. Au confluent de la Sambre et de la Meuse, Namur s’attend à une nouvelle montée des eaux. A Liège, elles ont envahi les trottoirs bordant la Meuse.


Lokales,Hocvhwasser,Überschwemmung Steinheim.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Le Luxembourg placé en état de catastrophe naturelle
Suite aux inondations qui ont ravagé le Grand-Duché ce jeudi, le Premier ministre annonce qu'une enveloppe de 50 millions d'euros sera débloquée pour couvrir les dégâts liés aux inondations. A suivre en direct.

Dans ces villes, les bourgmestres ont demandé aux habitants d’évacuer les endroits les plus à risque. Jeudi après-midi, la phase nationale du plan catastrophe a été annoncée. «Les autres provinces envoient spontanément les secours», a déclaré la ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden. «La solidarité est énorme, mais ça n’a pas suffi.» Le roi et la reine ont fait une apparition à Chaudfontaine pour se rendre compte de l’ampleur de la catastrophe et soutenir le moral des sinistrés. Le souverain s’est montré plus qu’ému.

Quelque 21.000 personnes sont désormais sans électricité en Wallonie. Dans tout le sud du pays, et notamment sur la dorsale wallonne entre Namur et Arlon, les trains ont été mis à l’arrêt. Nombre de voies doivent être reconstruites ou renforcées, les torrents d’eau ayant miné le ballast. Le retour à la normale prendra plusieurs semaines.

Pour l’heure, la sidération domine. Mais l’aide financière se met progressivement en place, s’ajoutant au mouvement de solidarité venu de la population. Le parlement wallon a débloqué une aide d’urgence: 2,5 millions d’euros sont mis à la disposition des gouverneurs de Liège, Namur et Luxembourg. Le ministre-président wallon Elio Di Rupo évoque «une situation exceptionnelle, d’une ampleur jamais vue» et parle de «catastrophe naturelle», une qualification qui vaudra aux sinistrés de recevoir une aide plus soutenue.

Les premières responsabilités sont fatalement évoquées à ce stade de la catastrophe. Des habitants des zones inondées laissent entendre que leurs communes ont été sacrifiées à la survie du barrage d’Eupen dont les eaux ont été libérées au plus fort des pluies. Faux, répondent les spécialistes de la gestion hydraulique. 

Pour le climatologue et ancien vice-président du GIEC Jean-Pascal Van Ypersele, il ne fait aucun doute que cette catastrophe doit être attribuée au changement climatique. «VanYp» annonce d’autres épisodes de fortes pluies et de sécheresses intenses dans le futur. Le Comité de concertation, qui aurait dû se tenir ce vendredi et prendre éventuellement de nouvelles mesures anti-covid face à la montée du variant Delta, a été reporté au 20 juillet.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Au moins douze morts en Belgique, plus de quatre-vingt côté allemand : les deux pays ont payé un lourd tribut aux pluies diluviennes de ces derniers jours. Mais le bilan humain pourrait encore s'alourdir après le déluge.
15.07.2021, Rheinland-Pfalz, Schuld: Zwei Feuerwehrleute gehen in dem Dorf im Kreis Ahrweiler nach dem Unwetter mit Hochwasser durch den Schutt. Mindestens sechs Häuser wurden durch die Fluten zerstört. Foto: Boris Roessler/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Avant de tenir ce jeudi soir un Conseil de gouvernement extraordinaire, Xavier Bettel a réservé sa première sortie publique depuis son hospitalisation aux sinistrés du Grund dans la matinée, avant d'aller au-devant d'autres sites impactés par les crues.
Héichwaasser am Gronn, Foto: Sibila Lind
Suite aux inondations qui ont ravagé le Grand-Duché ce jeudi, le Premier ministre annonce qu'une enveloppe de 50 millions d'euros sera débloquée pour couvrir les dégâts liés aux inondations. A suivre en direct.
Lokales,Hocvhwasser,Überschwemmung Steinheim.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort