Changer d'édition

Infectés, ils quittent Metz pour l'Allemagne
Grande Région 11 28.03.2020

Infectés, ils quittent Metz pour l'Allemagne

Les deux patients jusqu'alors pris en charge en Lorraine ont été acheminés vers l'hôpital d'Essen, dans l'ouest de l'Allemagne.

Infectés, ils quittent Metz pour l'Allemagne

Les deux patients jusqu'alors pris en charge en Lorraine ont été acheminés vers l'hôpital d'Essen, dans l'ouest de l'Allemagne.
AFP
Grande Région 11 28.03.2020

Infectés, ils quittent Metz pour l'Allemagne

La première évacuation effectuée par les airs avec deux patients gravement atteints par le coronavirus a été conduite samedi matin dans le cadre de l'opération Résilience. Les deux malades ont franchi la frontière depuis la Moselle vers la République fédérale.

(AFP) - L'hélicoptère, un NH90 du premier régiment d'hélicoptères de combat de Phalsbourg (Moselle), s'est posé sur le parking du parc des expositions de Metz, en contrebas de l'hôpital civil à 9h30 avant de redécoller vers 10h20, ce samedi. Les deux patients doivent être acheminés vers l'hôpital d'Essen (ouest de l'Allemagne), selon des sources concordantes. «Des hélicoptères Caïman de l'armée de Terre vont prendre en charge plusieurs patients atteints du Covid-19» de Metz vers l'Allemagne, a tweeté la ministre des Armées Florence Parly.

Selon François Braun, chef du service des urgences du centre hospitalier régional (CHR) de Metz, une nouvelle rotation vers l'Allemagne d'un hélicoptère militaire, avec deux autres patients, sera «probablement» réalisée dimanche en début d'après-midi. D'autres transferts de malades devraient être décidés au fur et à mesure, selon l'évolution de la situation, a précisé le médecin.

Depuis le début de l'épidémie, «une petite dizaine» de malades atteints du Covid-19 ont également été transportés par des ambulances dans des établissements hospitaliers allemands, selon lui. La semaine dernière aussi, deux malades du coronavirus avaient été héliportés vers Hombourg (ouest de l'Allemagne) par des appareils sanitaires civils allemands.

Toujours sur Twitter, la ministre française des Armées a indiqué s'être entretenue vendredi avec son homologue allemande Annegret Kramp-Karrenbauer «afin de définir et préciser les modalités» de l'opération conduite samedi matin, remerciant «profondément nos amis allemands pour leur soutien et solidarité» «Nous partageons tous un seul objectif: vaincre le Covid-19», a souligné Florence Parly.


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet