Changer d'édition

Frank Schneider pas encore prêt à être extradé
Grande Région 23.09.2021
Ancien agent du SREL

Frank Schneider pas encore prêt à être extradé

Interpellé fin avril à son domicile français, Frank Schneider saura ce jeudi soir s'il pourra quitter la prison de Nancy en attendant la décision sur une éventuelle extradition vers les Etats-Unis, fixée au 18 novembre prochain.
Ancien agent du SREL

Frank Schneider pas encore prêt à être extradé

Interpellé fin avril à son domicile français, Frank Schneider saura ce jeudi soir s'il pourra quitter la prison de Nancy en attendant la décision sur une éventuelle extradition vers les Etats-Unis, fixée au 18 novembre prochain.
Photo: Lex Kleren/achive
Grande Région 23.09.2021
Ancien agent du SREL

Frank Schneider pas encore prêt à être extradé

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
Présent ce jeudi matin devant la cour d'appel de Nancy, l'homme d'affaires luxembourgeois a obtenu un nouveau sursis suite à la demande des Etats-Unis de le juger sur leur territoire. La possibilité de le placer sous bracelet électronique est à l'étude.

Le feuilleton judiciaire autour de Frank Schneider se poursuit. Alors que l'ancien agent du SREL reconverti dans l'intelligence économique devait être fixé sur son sort ce jeudi, cinq mois après son interpellation à son domicile français, la cour d'appel de Nancy retarde une nouvelle fois son jugement. Et ce, en raison des deux procédures soumises par Me Marsigny, avocat parisien de l'homme d'affaires luxembourgeois.


Lok , Tribunal Luxembourg , SREL Prozess , Auftakt , Frank Schneider , ehem. Chef des Operations beim SREL Foto:GUy Jallay/Luxemburg
Frank Schneider obtient un peu de sursis
L'homme d'affaires luxembourgeois, interpellé fin avril en France, ne sera pas expulsé vers les Etats-Unis, a décidé mercredi la cour d'appel de Nancy après avoir ordonné un supplément d'information. L'ancien agent du SREL restera donc en détention en France jusqu'à fin septembre.

A savoir d'un côté l'analyse d'un mémoire d'une centaine de pages produit par la défense destiné à contrecarrer la demande d'extradition formulée par la justice américaine. Et de l'autre la demande de libération du quinquagénaire, suspecté par la justice américaine de fraude et de blanchiment d'argent dans le cadre de l'affaire OneCoin, escroquerie dont l'ampleur s'élèverait au moins à 3,5 milliards d'euros et qui aurait fait des milliers de victimes. Pour cela, il encourt une peine maximale de 40 années d'emprisonnement.


Frank Schneider - Sandstone S.A., Foto Lex Kleren
Frank Schneider bientôt fixé sur son sort
Arrêté en France fin avril, l'ancien directeur du service des opérations du SREL saura mercredi prochain s'il sera extradé ou non vers les Etats-Unis afin d'y être jugé pour son rôle présumé dans une escroquerie à la cryptomonnaie.

Au cours de l'audience qui s'est tenue ce jeudi matin à Nancy, les juges de la cour d'appel ont annoncé qu'ils reportaient leur décision quant à l'extradition du Luxembourgeois au 18 novembre prochain. Même horizon en ce qui concerne la décision autour d'une remise en liberté accompagnée de la mise en place d'un bracelet électronique. Demandée par la défense, cette option fera l'objet d'une enquête de faisabilité de la part du service pénitentiaire d'insertion et de probation.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

L'homme d'affaires luxembourgeois, interpellé fin avril en France, ne sera pas expulsé vers les Etats-Unis, a décidé mercredi la cour d'appel de Nancy après avoir ordonné un supplément d'information. L'ancien agent du SREL restera donc en détention en France jusqu'à fin septembre.
Lok , Tribunal Luxembourg , SREL Prozess , Auftakt , Frank Schneider , ehem. Chef des Operations beim SREL Foto:GUy Jallay/Luxemburg
Arrêté en France fin avril, l'ancien directeur du service des opérations du SREL saura mercredi prochain s'il sera extradé ou non vers les Etats-Unis afin d'y être jugé pour son rôle présumé dans une escroquerie à la cryptomonnaie.
Frank Schneider - Sandstone S.A., Foto Lex Kleren
Frank Schneider, qui avait été impliqué dans une affaire d'écoutes au Grand-Duché, vient d'être interpellé à Audun-le-Tiche. Lui est reproché sa participation dans une fraude à la cryptomonnaie depuis les Etats-Unis cette fois.
Frank Schneider - Sandstone S.A., Foto Lex Kleren
La Cour suprême de Pologne a définitivement mis fin mardi à la procédure d'extradition vers les Etats-Unis du cinéaste franco-polonais Roman Polanski, poursuivi par la justice américaine pour le viol d'une mineure en 1977.
(FILES) This file photo taken on March 01, 2014 shows French-Polish director Roman Polanski posing with his trophy during a photocall after being awarded with the Best Director award for his film 'La Venus a la Fourrure (Venus in Fur)' during the 39th edition of the Cesar awards ceremony in Paris on February 28, 2014.  
Poland's Supreme Court on December 6, 2016 rejected a bid to extradite Oscar-winning director Roman Polanski to the United States, where he faces sentencing over a decades-old case of statutory rape. The 83-year-old French-Polish national, who currently lives in France, did not attend the hearing and his lawyers testified in his place, local media reported. / AFP PHOTO / THOMAS SAMSON