Changer d'édition

La passerelle de Thionville entre deux eaux
Grande Région 4 10.06.2021
En Moselle

La passerelle de Thionville entre deux eaux

La manœuvre fait le bonheur des curieux qui se pressent sur la rive pour assister au spectacle.
En Moselle

La passerelle de Thionville entre deux eaux

La manœuvre fait le bonheur des curieux qui se pressent sur la rive pour assister au spectacle.
Photo : Marie Dédéban
Grande Région 4 10.06.2021
En Moselle

La passerelle de Thionville entre deux eaux

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Vendredi, l'ouvrage devrait avoir trouvé sa place définitive au-dessus du cours de la Moselle pour rallier le centre-ville à la gare. Mais Dieu que l'opération est délicate...

A 15h, ce jeudi 10 juin, l'Histoire retiendra que la passerelle de l'Europe a... décollé depuis Thionville. Ainsi, après avoir passé sept longs mois immobile sur une berge, l'ouvrage métallique de 350 tonnes a quitté le sol pour s'élever de quelques centimètres au-dessus du sol et même flotté au-dessus de cette Moselle qu'elle franchira à l'avenir. Et c'est peu dire qu'en soirée les équipes en charge de l'installation de ce pont ont poussé un ouf de soulagement en laissant pour une nuit la construction en suspension au-dessus d'une barge.

Plus question de revivre la déconvenue de septembre dernier quand la structure s'était légèrement déformée à l'heure d'être soulevée. Plutôt malvenu pour un investissement de quelque 7,5 millions d'euros, primé pour sa conception... Alors, cette fois, ouvriers et techniciens prennent un maximum de précaution pour disposer sans encombre l'objet de 240 mètres de long qui doit relier le quartier gare au centre-ville. Ouvrage qui ne sera ouvert qu'aux piétons et cyclistes.

Si le mode de levage a été modifié par rapport à la première tentative de l'automne dernier, mercredi toute l'opération a dû être repoussée. Cette fois, c'est la météo qui était en cause. Une alerte aux orages et des vents un peu trop forts venant contrecarrer les plans initiaux. Mais ce jeudi tout a baigné, et dès vendredi grues et barge reprendront leur lent labeur pour positionner définitivement l'arche sur ses quatre piles définitives.

Thionville croise donc les doigts, tout comme les Voies navigables de France qui n'ont pas prévu de bloquer la circulation des péniches au-delà du 16 juin. Ce qui laisse encore un peu de marge.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

En septembre dernier, le nouveau pont cyclo-piétons devant enjamber la Moselle n'avait pas bougé des berges pour un problème technique. L'opération de levage et d'installation doit avoir lieu d'ici au 16 juin impérativement.