Changer d'édition

Emmanuel Macron plébiscité au Luxembourg en 2017
Grande Région 4 min. 09.04.2022
Lors du premier tour il y a cinq ans

Emmanuel Macron plébiscité au Luxembourg en 2017

Le taux de participation lors du premier tour au Luxembourg était de 61% en 2017.
Lors du premier tour il y a cinq ans

Emmanuel Macron plébiscité au Luxembourg en 2017

Le taux de participation lors du premier tour au Luxembourg était de 61% en 2017.
Photo: Getty Images
Grande Région 4 min. 09.04.2022
Lors du premier tour il y a cinq ans

Emmanuel Macron plébiscité au Luxembourg en 2017

Mélodie MOUZON
Mélodie MOUZON
Pour qui avaient voté les électeurs français résidant au Luxembourg lors du premier tour il y a cinq ans? Et quid du vote dans les communes frontalières? Coup d'oeil dans le rétroviseur à quelques heures du scrutin.

Emmanuel Macron sera-t-il en tête à l'issue du premier tour de l'élection présidentielle française ce dimanche ? Si les sondages le donnent toujours favori de l'élection présidentielle, Marine Le Pen a grappillé des points ces derniers jours et s'assure de plus en plus une place au second tour. Derrière, le candidat d'extrême gauche Jean-Luc Mélenchon réalise une belle remontée.


This picture taken on April 6, 2022 in Marseille, southern France, shows electoral leaflets of (from L to R) French leftist party La France Insoumise (LFI) presidential candidate Jean-Luc Melenchon, French Socialist Party (PS) presidential candidate Anne Hidalgo, French far-right party Reconquete! presidential candidate Eric Zemmour, French right-wing Les Republicains (LR) Ile-de-France Regional Council President and presidential candidate Valerie Pecresse Valerie Pecresse, France's President Emmanuel Macron, French ecologist party Europe Ecologie� Les Verts (EELV) presidential candidate Yannick Jadot and French far-right party Rassemblement National (RN) presidential candidate Marine Le Pen ahead of the first round of the French presidential election. (Photo by Nicolas TUCAT / AFP)
Pour qui voteraient nos politiques luxembourgeois?
À quelques jours du premier tour de l’élection présidentielle en France, nous avons sondé les différents partis luxembourgeois. Et il semblerait que ces derniers soient fidèles à leurs valeurs avant tout.

Ce dimanche, 48,7 millions d'électeurs français se rendront donc dans les isoloirs pour élire leur futur président de la République. Au Luxembourg, ils sont 28.000 à s'être inscrits pour participer au scrutin, contre 22.731 il y a cinq ans. Le résultat au sortir des urnes dimanche soir viendra-t-il conforter celui de 2017?

Il y a cinq ans, c'est le candidat de La République en marche qui était sorti grand gagnant de ce premier tour au Luxembourg. Emmanuel Macron, le futur président de la République avait obtenu 41,5% des suffrages (5.769 voix sur 13.906). A la seconde place, les résidents français n'avaient pas plébiscité la candidate du Front national comme leurs compatriotes restés au pays mais le candidat des Républicains François Fillon, qui avait récolté 31,4% des voix. 

Effondrement de la gauche

Sur la dernière marche du podium, on retrouvait Jean-Luc Mélenchon (9,6%) qui avait supplanté Marine Le Pen (6,1% des suffrages). La candidate d'extrême droite avait fait moins bien qu'en 2012, où elle affichait alors un score de 7,8%. 

La gauche s'était effondrée il y a cinq ans au Luxembourg. Benoît Hamon n'avait réussi à recueillir que 5,8% des voix, contre 21% en 2012 pour François Hollande.

Côté participation, seuls 13.906 électeurs s'étaient déplacés en 2017, sur 22.731 inscrits. Soit un taux de participation de 61%.

Le Pen en tête en Lorraine

Et quid des résultats dans les communes frontalières? Il y a cinq ans, la région Grand Est avait voté massivement pour Marine Le Pen. La candidate du Front national était arrivée en tête lors du premier tour dans les quatre départements de la Lorraine. Le FN avait fait 25% en Meurthe-et-Moselle, 28% en Moselle, 30% dans les Vosges et 32% en Meuse. 

Mais une analyse plus fine révélait cependant des disparités selon les endroits. Ainsi, dans les communes frontalières à l'ouest (Longwy, Mont-Saint-Martin, Audun-le-Tiche,...) limitrophes avec Rodange, Lasauvage, Differdange et Esch-sur-Alzette, de tradition communiste, c'est Jean-Luc Mélenchon qui était sorti largement en tête. Emmanuel Macron et Marine Le Pen complétaient le trio de tête.

Dans l'océan bleu marine qui recouvrait la Lorraine en 2017, on remarque quelques zones grises (En Marche), rouges (La France insoumise) et bleu clair (Les Républicains).
Dans l'océan bleu marine qui recouvrait la Lorraine en 2017, on remarque quelques zones grises (En Marche), rouges (La France insoumise) et bleu clair (Les Républicains).
Infographie: franceinfo

Un peu plus vers l'est, c'est Emmanuel Macron qui ressortait grand gagnant. On retrouvait à ses côtés Marine Le Pen et François Fillon. 

Vers le sud, le long de l'A31 où résident de nombreux frontaliers, c'est à nouveau Emmanuel Macron qui était le plus plébiscité, avec François Fillon et Marine Le Pen, mais qui perdait ici des points.

Plus à l'est, vers la Moselle, du côté de Burmerange et Schengen, c'est François Fillon qui avait remporté le plus de suffrages. 


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Election présidentielle française
La campagne officielle pour le premier tour de l'élection présidentielle française se termine ce vendredi. Voici un résumé de cette campagne particulière où les Français semblent avoir «la tête ailleurs».
French President and liberal party La Republique en Marche (LREM) candidate for re-election Emmanuel Macron (L) meets people at an open market in Neuilly-sur-Seine, near Paris, on April 8, 2022, on his way out of an interview at French private radio station RTL, two days before the first round of the French presidential election. (Photo by Ludovic MARIN / AFP)