Changer d'édition

Des fake news circulent sur un tueur en série en Moselle
Grande Région 2 min. 23.09.2022
Deux cadavres décapités

Des fake news circulent sur un tueur en série en Moselle

La gendarmerie mosellane a appelé à ne pas relayer ces rumeurs.
Deux cadavres décapités

Des fake news circulent sur un tueur en série en Moselle

La gendarmerie mosellane a appelé à ne pas relayer ces rumeurs.
Photo: Shutterstock
Grande Région 2 min. 23.09.2022
Deux cadavres décapités

Des fake news circulent sur un tueur en série en Moselle

Mélodie MOUZON
Mélodie MOUZON
Suite aux deux découvertes macabres faites ces derniers jours dans le Pays-Haut, les plus folles rumeurs circulent sur les réseaux sociaux. La gendarmerie mosellane a démenti et parle de fausses informations.

La psychose s'est installée depuis quelques jours en Lorraine. Depuis la découverte atroce ce lundi d'un cadavre démembré et décapité d'une jeune femme à Mont-Saint-Martin (Meurthe-et-Moselle), à deux pas de la frontière luxembourgeoise, les esprits s'affolent. 


Les premiers éléments de l'enquête du cadavre décapité
Si le travail d'identification du cadavre mutilé de la jeune femme se poursuit, les premiers éléments sont d'ores et déjà acquis. Au même moment, des photos du corps circulent sur les réseaux.

Car ce n'est pas la première macabre découverte qui a été faite en l'espace de quelques jours dans la région. Jeudi dernier, à Moyeuvre-Grande (Moselle), située à une cinquantaine de kilomètres de Mont-Saint-Martin, un corps avait également été retrouvé décapité.

De quoi faire naître dans l'esprit de certains les pires scénarios et avancer l'hypothèse d'un tueur en série en fuite qui sévirait dans la région. 

Depuis mardi, de fausses informations sur la découverte de prétendus cadavres sont relayées en masse sur les réseaux sociaux, notamment sur Snapchat. A tel point que la gendarmerie de Moselle a décidé de publier un communiqué sur ces mêmes réseaux pour démentir ces bruits qui circulent.  «Ces rumeurs, inquiétantes, sont totalement infondées et ne reflètent absolument pas une situation réelle. Aucune des informations relayées n'est exacte, la gendarmerie de la Moselle vous appelle à ne pas relayer ces rumeurs», a-t-elle communiqué sur sa page Facebook.

Une autre fake news a circulé ces dernières heures sur le web. Elle faisait état d'un supposé nouveau cadavre retrouvé à Creutzwald, en Moselle. Le maire de la commune a été contraint de démentir cette «intox» en s'exprimant sur France 3.

«Aucun lien en l'état»

Pourtant, dès lundi, peu de temps après l'annonce de la découverte du cadavre atrocement mutilé à Mont-Saint-Martin, le procureur de la République adjoint de Nancy, Stéphane Javet, avait indiqué qu'«aucun lien en l'état» n'existe entre les deux affaires.

Les deux enquêtes ont été confiées à la police judiciaire de Metz et de Nancy. Le cadavre découvert à Mont-Saint-Martin sera autopsié ce vendredi après-midi à l'institut médico-légal de Nancy. Cette autopsie devrait permettre aux enquêteurs d'en apprendre plus sur les circonstances qui entourent ce drame. Un point presse du procureur de la République est prévu juste après. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet