Changer d'édition

Dans les Vosges, un carrefour des nouvelles routes du gaz
Grande Région 4 min. 03.12.2022
Energie

Dans les Vosges, un carrefour des nouvelles routes du gaz

Longtemps vue comme le «cul-de-sac» du gaz russe, la France est devenue l'une des portes d'entrée du gaz en Europe depuis que le gaz de Moscou n'arrive plus.
Energie

Dans les Vosges, un carrefour des nouvelles routes du gaz

Longtemps vue comme le «cul-de-sac» du gaz russe, la France est devenue l'une des portes d'entrée du gaz en Europe depuis que le gaz de Moscou n'arrive plus.
Photo: AFP
Grande Région 4 min. 03.12.2022
Energie

Dans les Vosges, un carrefour des nouvelles routes du gaz

Au cœur des Vosges, la station de Morelmaison assure une mission essentielle: celle de connecter plusieurs gazoducs européens qui alimentent notamment l'Allemagne, la Suisse et la Belgique.

(AFP) - Sous la campagne vosgienne, des tuyaux au secours de l'Europe: près de Vittel, dans l'est de la France, la station de compression de Morelmaison aspire le gaz qui arrive de Norvège, du Qatar ou des États-Unis pour le pousser vers l'Europe et en particulier l'Allemagne alors qu'un hiver presque sans gaz russe commence.


WI, PK Claude Turmes, Le ministre de l'energie présentera la mise à jour du plan d'urgence relatif à la sécurité d'approvisionnemnt en gaz naturel du Luxembourg.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Le Luxembourg se prépare en cas de pénurie de gaz
Alors que de nombreuses incertitudes demeurent quant aux sources d'approvisionnement en gaz de l'Union européenne, le gouvernement luxembourgeois a élaboré un plan d'urgence bien précis.

Au cœur d'un paysage bucolique, ce site industriel assure une mission discrète, mais essentielle pour acheminer du gaz en Europe, en particulier en Allemagne, qui dépendait à 55% de la Russie avant la guerre en Ukraine. En surface, des vannes et des tuyaux, mais peu d'activité spectaculaire sur ce site piloté à distance, où seules quatre personnes travaillent.

La station de Morelmaison n'est pas moins stratégique: elle assure l'interconnexion entre un gazoduc qui ramène du gaz, notamment norvégien, depuis Dunkerque au nord, un autre en direction de la Suisse, un gazoduc qui historiquement ramenait du nord-est le gaz russe en provenance de l'Allemagne vers le sud de la France.

Compenser le gaz russe

Il existe 26 stations de compressions de gaz comme celles de Morelmaison réparties en France sur le réseau de 32.527 km de canalisations géré par le gestionnaire français du transport de gaz GRTgaz.


06.09.2022 Energie Energiekrise : Illustration CREOS Luxemburg : Gas , Gasposten , Gasleitung , Hochdruck , Posten Bridel , Erdgas ,  Luxemburg , Foto: Marc Wilwert / Luxemburger Wort
Comment le prix du gaz au Luxembourg est-il plafonné?
À l'origine, les tarifs devaient augmenter drastiquement en octobre. Une réalité dont les clients s'aperçoivent dans une mesure limitée.

Elles permettent d'interconnecter les artères qui arrivent et partent de la station par un jeu de vannes, mais aussi grâce à des turbines de relever la pression de gaz pour compenser les déperditions occasionnées lors du transport. «Relever la pression permet de pousser le gaz dans les canalisations», résume à l'AFP Guillaume Steschenko, adjoint du responsable du département compression à GRTgaz.

«Les flux de gaz qui passent par la station alimentent l'Allemagne, la Suisse et la Belgique, et donc permettent (...) de faire preuve de solidarité de manière très concrète et de compenser la baisse de flux en provenance de Russie», souligne Guillaume Tuffigo, responsable du pôle marketing chez GRTgaz.

Porte d'entrée du gaz

Avec le tarissement du gaz russe dans les pipes, l'Europe a dû diversifier ses approvisionnements, en recourant au gaz naturel norvégien et au gaz naturel liquéfié du Qatar et des États-Unis, qui arrive par navires dans quatre terminaux méthaniers français tournant à plein régime.


Energieminister Claude Turmes bleibt skeptisch beim Gaspreisdeckel.
Plafonnement des prix du gaz: Turmes toujours dubitatif
La proposition de la Commission européenne visant à réduire les prix de l'énergie suscite la controverse à Bruxelles.

Longtemps vue par les gaziers comme le «cul-de-sac» du gaz russe, la France est paradoxalement devenue l'une des portes d'entrée du gaz en Europe depuis que le gaz de Moscou n'arrive plus, ou presque.

Une idée «encore impensable il y a deux ans», admet Thierry Trouvé, directeur général de GRTgaz. «On ne voyait pas trop de raisons de penser que ce flux Est-Ouest puisse être remis en question», ajoute-t-il. Dans le milieu gazier, ne disait-on pas que «le gaz russe a continué à arriver pendant toute la Guerre froide»?

En attendant de nouvelles capacités de production de gaz liquéfié, ce sera encore délicat pendant cinq ans.

Thierry Trouvé, directeur général de GRTgaz

Historiquement, le gaz arrivait en France via l'Allemagne et la Belgique pour être consommé sur le territoire ou réacheminé vers l'Espagne et la Suisse. Mais depuis la guerre, les autoroutes du gaz et le sens des tuyaux sont inversés. Concrètement, la France reçoit du gaz d'Espagne et «désormais, les flux vont de la France vers la Belgique et l'Allemagne», explique Guillaume Tuffigo.

Accord d'entraide franco-allemand

La France via le réseau de GRTgaz a multiplié par 7 les transports de gaz vers la Suisse en 2022 par rapport à 2021. Dans le même temps, GRTgaz a reçu 70% de gaz en moins depuis l'Allemagne en 2022 comparé à 2021 (52 térawattheures en 2021 et 14 TWh seulement en 2022).


ARCHIV - 10.03.2022, Frankreich, Versailles: Emmanuel Macron (l), Präsident von Frankreich, und Bundeskanzler Olaf Scholz (SPD) schütteln sich vor einem informellen Treffen der EU-Staats- und Regierungschefs die Hände. Bundeskanzler Scholz trifft am 26. Oktober Frankreichs Staatspräsident  Macron in Paris zu einem Gespräch über bilaterale und europapolitische Fragen. Foto: Eric Lalmand/BELGA/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Macron et Scholz veulent relancer le moteur franco-allemand
La rencontre entre le président français et le chancelier allemand se déroule alors que les divergences politiques entre les deux pays sont nombreuses.

Symbole de cette inversion historique, la France envoie directement du gaz à son voisin allemand depuis le 13 octobre, en vertu d'un accord d'entraide entre les deux pays.

Au 22 novembre, ce sont 2,7 TWh de gaz -l'équivalent de ce que fourniraient trois réacteurs nucléaires- qui ont été envoyés à l'Allemagne via le poste frontière de gaz d'Obergailbach (Moselle), un site interdit à la visite, lui-même connecté à Morelmaison. La France met à disposition une capacité de transport de 100 GWh/jour, le maximum possible techniquement à ce stade.

Pour l'instant, l'Europe dont les stocks sont pleins (à 93% mercredi) se passe des gazoducs russes, mais pour combien de temps? «En attendant de nouvelles capacités de production de gaz liquéfié, ce sera encore délicat pendant cinq ans», prédit Thierry Trouvé.


Sur le même sujet

L'exécutif européen a présenté plusieurs mesures visant à limiter la flambée des prix du gaz. Ces propositions doivent encore recevoir l'approbation des pays membres de l'Union européenne.
ARCHIV - 31.01.2020, Frankreich, Straßburg: Die Flaggen der europäischen Mitgliedsstaaten wehen vor dem Gebäude des Europäischen Parlaments in Strasbourg. Inmitten der Energiekrise sollen die meisten Mitarbeiterinnen und Mitarbeiter der EU - also auch Spitzenverdiener - eine merkbare Gehaltserhöhung bekommen. Die Meinungen darüber sind auch unter Europapolitikern gespalten. (zu dpa: «Gehaltsplus in der Krise - Sollten EU-Spitzenpolitiker verzichten?») Foto: Philipp von Ditfurth/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Vladimir Poutine a proposé jeudi à son homologue turc Recep Tayyip Erdogan de créer un «hub gazier» en Turquie pour exporter du gaz à l'Europe, au moment où les livraisons russes vers l'UE sont affectées par les sanctions et les fuites des gazoducs Nord Stream.
Turkish President Recep Tayyip Erdogan (L) meets Russian President Vladimir Putin on the sidelines of the Conference on Interaction and Confidence Building Measures in Asia (CICA) in Astana, on October 13, 2022. (Photo by Handout / TURKISH PRESIDENTIAL PRESS SERVICE / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / HO -  TURKISH PRESIDENTIAL PRESS SERVICE" - NO MARKETING NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS
Les fournisseurs de gaz ayant pu augmenter leurs tarifs, on pourrait donc penser que toute la filière y gagne. Il n'en est rien pour les producteur de biogaz, dont les tarifs de rachat sont fixés pour 15 ans, alors que les coûts d'exploitation augmentent.
Biogasanlage - Usine de biogaz - Bakona - Foto : Pierre Matgé/Luxemburger Wort