Changer d'édition

Un foyer d'infections covid détecté à Metz
Grande Région 2 min. 29.07.2021
Covid-19

Un foyer d'infections covid détecté à Metz

«Par chance, ce sont des cas mineurs, touchant des enfants de 8 à 16 ans, avec une positivité asymptomatique», a souligné le premier adjoint au maire de la Ville.
Covid-19

Un foyer d'infections covid détecté à Metz

«Par chance, ce sont des cas mineurs, touchant des enfants de 8 à 16 ans, avec une positivité asymptomatique», a souligné le premier adjoint au maire de la Ville.
Photo: Lex Kleren
Grande Région 2 min. 29.07.2021
Covid-19

Un foyer d'infections covid détecté à Metz

Marie DEDEBAN
Marie DEDEBAN
Suite à la contamination de sept enfants lors des animations estivales de la commune, 220 cas contacts ont été identifiés par les autorités sanitaires. La Ville a donc décidé de suspendre ces activités, alors que la situation sanitaire se dégrade en Moselle.

Si les écoles françaises ont fermé leurs portes pour la période estivale, le covid lui ne prend pas de vacances. Mercredi en milieu d'après-midi la commune de Metz a annoncé la suspension des animations estivales pour huit jours, suite au dépistage de sept infections covid parmi les enfants... et de 220 cas contacts.

Ces personnes «ont été contactées par les services de la mairie pour se faire tester», a précisé au Républicain Lorrain le premier adjoint au maire, Khalifé Khalifé. Celles-ci devront effectuer un premier dépistage au plus tard jeudi, puis vérifier à nouveau leur état de santé huit jours plus tard.

Les sept enfants auraient participé aux ateliers de scoutisme, escrime, volley, handball, tennis, basket et voile. «Par chance, ce sont des cas mineurs, touchant des enfants de 8 à 16 ans, avec une positivité asymptomatique», a souligné Khalifé Khalifé, qui espère que la mesure permettra de limiter les nouvelles contaminations. Une cellule de crise a été mise en place par la commune pour suivre la situation et appliquer les éventuelles consignes de l'Agence régionale de santé.

D'autant que la situation sanitaire se dégrade en Moselle. «En quinze jours, le taux d’incidence a été multiplié par trois, passant de 31 nouveaux cas pour 100 000 habitants à 92» a déclaré mercredi Parvine Lacombe, directrice de cabinet du préfet. Un chiffre qui reste inférieur à la moyenne nationale (179) mais la vitesse de propagation du virus est «préoccupante» aux yeux des services de l'Etat. «Le taux de positivité, qui était de moins de 1 nouveau cas sur 100 personnes testées fin juin est passé à 2,4 », ajoute la directrice de cabinet.

Pour rappel, l'entrée en vigueur du pass sanitaire le 9 août prochain doit modifier les conditions d'accès à certains lieux comme les cinémas, restaurants et autres bars. Le port du masque n'est d'ores et déjà plus obligatoire en extérieur et lors de certains évènements, même si certains préfets comme celui de Meurthe-et-Moselle l'ont réintroduit en raison de la situation sanitaire.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Etat d'urgence sanitaire en Guadeloupe, nouveau protocole sanitaire à l'école, et généralisation du dispositif lié au statut vaccinal. Le gouvernement français a déroulé mercredi ses mesures pour contenir la propagation du covid-19, contre lequel plus de 50% des Français sont désormais vaccinés.
En justifiant leur état de santé, les Français pourront se rendre dès mercredi dans les lieux publics sans avoir à porter de masque, sauf contrordre du préfet. «Une mauvaise idée» selon les scientifiques qui observent une quatrième vague épidémique dans l'Hexagone.
A partir de mercredi, le port du masque sera de nouveau obligatoire en extérieur dans les communes de 5.000 habitants du département. Une mesure qui survient alors que la France est entrée dans une quatrième vague épidémique.