Changer d'édition

Cette écotaxe alsacienne bien préoccupante
Grande Région 3 min. 17.11.2021
Mobilité

Cette écotaxe alsacienne bien préoccupante

Déjà saturées, les autoroutes frontalières ne seraient pas en mesure de supporter un report du trafic.
Mobilité

Cette écotaxe alsacienne bien préoccupante

Déjà saturées, les autoroutes frontalières ne seraient pas en mesure de supporter un report du trafic.
Photo : Guy Jallay
Grande Région 3 min. 17.11.2021
Mobilité

Cette écotaxe alsacienne bien préoccupante

Laura BANNIER
Laura BANNIER
A partir de 2024, les poids lourds qui emprunteront l'autoroute alsacienne A35 devront se soumettre à une écotaxe locale. Une décision qui pourrait reporter une partie du trafic sur l'A3 luxembourgeoise et sa jumelle l'A31 lorraine.

Le feu vert a été donné par le Sénat, le 16 novembre. L'autoroute alsacienne A35 devrait être libre d'établir une écotaxe locale à partir de 2024. Un projet qui, avant d'être entériné, doit toutefois être validé par l'Assemblée nationale. Plébiscitée par les deux départements alsaciens, cette mesure vise à limiter le passage des camions sur cette portion gratuite du réseau autoroutier de l'est de la France.


Wiedereröffnung der Grenzen Frankreich, Autobahn A3/A31, Frankreich, Zouftgen, Pendler, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
L'A31 pourrait se trouver en overdose de poids lourds
A la différence de l'Alsace, la Lorraine ne sera pas dotée d'une taxe dédiée au transport de marchandises. Une différence de traitement entre régions qui fait craindre une hausse du volume sur une autoroute déjà surchargée.

Tous les poids lourds de plus de 3,5 tonnes seront concernés. En moyenne, plus de 13.000 camions empruntent quotidiennement cet itinéraire. Une fréquentation spectaculaire, dont est déjà en partie responsable l'écotaxe allemande créée en 2005. Elle engendre un report de trafic sur ''l'autoroute des cigognes'', le surnom de l'A35. 

Et si maintenant, c'était au tour du Luxembourg et la Lorraine d'accueillir les transporteurs désireux de faire des économies de péage ? Déjà saturées, les autoroutes A3 et A31, pourraient être victimes d'un report de trafic. Un surplus craint au milieu des 90.000 à 110.000 véhicules circulant déjà sur cet axe nord-sud. Une route déjà bien engorgée par les navetteurs frontaliers et 15% de poids lourds.

Dans le doute, la majorité des sénateurs lorrains se sont unis lors de l'examen du texte au Sénat. Olivier Jacquin, Jean-Marc Todeschini (PS), Catherine Belrhiti (Les Républicains), ou encore Jean-Louis Masson (Rassemblement national) ont réclamé, eux aussi, la mise en place d'une écotaxe sur l'A31. Celle-ci devant être dissuasive pour les routiers. Leurs demandes n'ont cependant pas été retenues, malgré les arguments des parlementaires, estimant que les bas salaires des chauffeurs étrangers combinés au prix attractif des carburants au Luxembourg encourageraient les transporteurs à emprunter l'axe lorrain.

Le président du Grand Est, Jean Rottner (Les Républicains), s'est quant à lui positionné en faveur d'une écotaxe à l'échelle de l'ensemble de la région.

Si aucun chiffre officiel n'a encore été communiqué sur de probables reports de trafic, l'A3 luxembourgeoise pourrait donc elle aussi pâtir de la mise en place de cette écotaxe alsacienne. Contacté, le ministère de la Mobilité indique vouloir «étudier ce dossier en profondeur». L'administration dirigée par François Bausch (Déi Gréng) souhaite «observer les démarches entreprises dans le reste des pays européens avant de [se] prononcer». 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

A la différence de l'Alsace, la Lorraine ne sera pas dotée d'une taxe dédiée au transport de marchandises. Une différence de traitement entre régions qui fait craindre une hausse du volume sur une autoroute déjà surchargée.
Wiedereröffnung der Grenzen Frankreich, Autobahn A3/A31, Frankreich, Zouftgen, Pendler, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Les maires de Thionville, Metz, Nancy et Epinal souhaitent taxer le trafic poids lourds sur l'autoroute qui traverse la Lorraine. A l'exemple de ce qui se fera en Alsace.
Thionville, Diedenhofen, A31,  Autobahn, Stau, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort