Changer d'édition

Cattenom touchée, mais loin d'être coulée
Grande Région 24.03.2020

Cattenom touchée, mais loin d'être coulée

Pour l'heure, seuls deux des quatre réacteurs du site lorrain sont en activité.

Cattenom touchée, mais loin d'être coulée

Pour l'heure, seuls deux des quatre réacteurs du site lorrain sont en activité.
Photo : Pierre Matgé
Grande Région 24.03.2020

Cattenom touchée, mais loin d'être coulée

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Dès le début de l'épidémie de covid-19, deux salariés de la centrale nucléaire avaient été détectés positifs au virus. Mais plus aucun cas n'est venu perturber depuis la marche du site lorrain.

L'un a repris le travail le week-end dernier; l'autre s'apprête à le faire dans les jours à venir. Un grand ouf de soulagement s'échappe de la centrale de Cattenom à cette nouvelle. Les deux agents EDF contaminés par le coronavirus en début de mois ont recouvré la santé. «Par précaution, nous avions mis en "quatorzaine" l'ensemble des personnels qui étaient entrés en contact avec eux, mais aucun n'a déclenché de fièvre», relate Coralie Dupont, chargée de la communication du site nucléaire de production électrique.

Pour un peu, ce serait donc business as usual à la centrale située à une quinzaine de kilomètres de la frontière luxembourgeoise. Sauf que l'épidémie a bel et bien bouleversé l'organisation générale. Près de 35% des personnels travaillent ainsi depuis leur domicile désormais. Les personnels occupant des fonctions support (administratif, gestion, RH) ont été invités à passer au télétravail. «Soit tout de même près de 400 des 1.500 salariés EdF.»

Pour le reste de l'activité, à commencer par le suivi de la production, les contrôles sanitaires réglementaires ou la surveillance des installations : les effectifs n'ont pas baissé sur site.


Visite Centrale Nucléaire de Cattenom.Atomzentrale . Foto:Gerry Huberty
S'appuyer sur le droit pour contrer Cattenom
Farouche opposant à la centrale nucléaire voisine, le ministre de l'Energie Claude Turmes compte s'opposer à la prolongation d'activité du site EDF prévue jusqu'à 2035. Ses armes : deux textes à portée internationale.

Actuellement, deux des quatre unités de production sont à l'arrêt. Mais les réacteurs 2 et 4 suffisent à assurer l'électricité attendue sur le réseau. «Si la consommation domestique a augmenté en France (plus d'ordinateurs, de télévision, d'électroménager), ce n'est en rien comparable avec la baisse de la demande en énergie du secteur industriel», note Coralie Dupont. De fait, la France reste en capacité d'assurer, même en pleine crise de coronavirus, non seulement les kilowatts attendus dans l'Hexagone, mais aussi d'exporter une partie de sa production. Allemagne et Espagne étant demandeurs.

Outre des opérations de maintenance prévues sur ses installations, Cattenom procède également actuellement à la réparation d'une ligne de 400.000 volts. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les «Huit de Cattenom» évitent la prison
Les militants de Greenpeace qui s'étaient introduits dans la centrale nucléaire lorraine, en 2017, ont été jugés ce mercredi. La Cour d'appel de Metz les a condamnés à des jours-amendes ainsi qu'un salarié de l'association. Mais près de 260.000€ devront être versés à EDF pour préjudices.
TOPSHOT - This handout photograph taken and released by Greenpeace early October 12, 2017, shows a firework exploding at the Cattenom Nuclear Power Plant, some 50kms north of Metz. 
Greenpeace environmental activists were arrested after briefly entering the Cattenom nuclear power plant in Lorraine (eastern France) to alert the vulnerability of these sites to a possible attack. "Greenpeace activists on site, stopped by the gendarmes, no access to the nuclear zone, no impact on the safety of the installations", according to the twitter account of the power station, located a few kilometers from the border of Luxembourg. / AFP PHOTO / Greenpeace / HO /    IMAGE AVAILABLE FOR DOWNLOAD BY EXTERNAL MEDIA FOR 10 DAYS AFTER RELEASE -- RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / GREENPEACE " - NO MARKETING NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS --  NO ARCHIVE --
La centrale de Cattenom gagne du terrain
EDF vient d'acquérir 6 hectares autour de sa centrale nucléaire lorraine. Mais pas de quoi craindre l'implantation d'un 5e réacteur, assure la ministre de l'Environnement luxembourgeoise
Kernkraftwerk Cattenom - Photo : Pierre Matgé
La Suisse dit adieu à l'une de ses centrales nucléaires
Après 47 ans en service, le site de Mühleberg a été définitivement déconnecté ce vendredi du réseau en raison de la cherté de son entretien. Il s'agit d'une première sur le territoire de la Confédération qui n'a désormais plus que trois centrales.