Changer d'édition

Bus et chauffeurs Vandivinit au repos à Thionville
Grande Région 17.10.2019

Bus et chauffeurs Vandivinit au repos à Thionville

Jusqu'à présent, bus et chauffeurs Vandivinit n'avaient pas de point de rassemblement côté français.

Bus et chauffeurs Vandivinit au repos à Thionville

Jusqu'à présent, bus et chauffeurs Vandivinit n'avaient pas de point de rassemblement côté français.
Photo: Guy Wolff
Grande Région 17.10.2019

Bus et chauffeurs Vandivinit au repos à Thionville

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
La société de transports en commun vient d'acquérir un terrain de l'autre côté de la frontière. Ces 10.000 m2 accueilleront une partie de la flotte effectuant les liaisons transfrontalières mais serviront également aussi pour les pauses et les prises de service des conducteurs.

Les allers-retours des cars dorés Vandivinit sont connus des habitués de l'A31. Pas un frontalier français, usager de l'autoroute, qui n'ait un jour envié les passagers installés dans ces bus effectuant la liaison Leudelange-Thionville (ligne 301) ou Kirchberg-Thionville (300). Mais une fois arrivés à destination et avant de rejoindre le Luxembourg, certains chauffeurs étaient obligés de prendre leur pause un peu au gré des aires disponibles dans la cité mosellane.


09.09.08 illustration mobilite luxembourg, photo. Marc Wilwert
Les bus RGTR circuleront jusqu'à 23h
C'est l'un des changements annoncés pour 2021 par le ministre de la Mobilité. A cette date, l'ensemble du réseau de transports publics par bus sera réorganisé avec des lignes plus en adéquation avec les besoins. Toutes les communes du pays devront donner leur avis avant fin novembre.

Tout cela ne sera bientôt plus qu'un souvenir. En effet, l'entreprise vient d'acheter à Thionville un terrain pour 305.000 euros auprès de la Communauté d'agglomération. A 30€ hors taxes le m2, sur la zone artisanale des Terres Rouges à Metzange-Buchel, le site est amené à devenir un «centre de maintenance de bus opérant sur les lignes régulières à destination du Luxembourg», selon le rapport fourni aux élus qui ont validé la vente.

L'accueil des élèves conducteurs

Mais si côté français, certains imaginaient déjà Vandivinit et l'ensemble de ses personnels migrer vers l'Hexagone, leurs espoirs vont être douchés. Pas question de quitter le site de Ellange. Luc Vandivinit, dirigeant principal de la société familiale, le confirme: «Thionville ne sera pas un garage pour l'entretien de nos véhicules.»

Dans l'idée de la firme, le terrain accueillera un parking pour stationner quelques bus et un hangar permettant, notamment, aux conducteurs de se détendre entre deux rotations. «Nous pourrions aussi nous servir de cette infrastructure pour l'accueil de nos élèves conducteurs, français notamment», envisage également le chef d'entreprise. 


Sur le même sujet

Une «solution concertée» pour les trains frontaliers?
La secrétaire d'Etat chargée des affaires européennes, Amélie de Montchalin, rencontre ce mardi Corinne Cahen, ministre de la Grande Région, afin d'évoquer concrètement le problème du nouveau système de sécurité ERTMS obligatoire sur les trains frontaliers à partir du 1er janvier prochain.
La facture des nouveaux garages de bus sera plus salée
Les immenses halls pour garer et entretenir les bus de la Ville de Luxembourg quitteront la rue de Bouillon pour être reconstruits à proximité du nouveau stade national à Kockelscheuer. La date n'est pas définie mais leur coût sera 34% plus cher.
15.2. Gare / Städtische Busse , Linie 22 Foto:Guy Jallay
Au moins un mort dans une collision frontale entre deux trains
Près de Bettembourg, mardi matin vers 8h45, un train de marchandises en provenance de France a percuté de plein fouet un train de voyageurs qui venait de Luxembourg. Une personne est décédée, deux autres ont été blessées, une quatrième est recherchée.
Zugunglück Dudelange,Foto:Gerry Huberty