Changer d'édition

Bientôt de la concurrence pour le hub de Bettembourg
Grande Région 4 min. 21.08.2020

Bientôt de la concurrence pour le hub de Bettembourg

Le hub multimodal d'Athus devrait voir sa capacité augmenter de 60% d'ici un an avec l'ouverture du tronçon le reliant à Mont-Saint-Martin

Bientôt de la concurrence pour le hub de Bettembourg

Le hub multimodal d'Athus devrait voir sa capacité augmenter de 60% d'ici un an avec l'ouverture du tronçon le reliant à Mont-Saint-Martin
Photo: Luc Deflorenne
Grande Région 4 min. 21.08.2020

Bientôt de la concurrence pour le hub de Bettembourg

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
Imaginée en vue d'escamoter une boucle via le Grand-Duché, une liaison ferroviaire réservée au transport de fret entre Athus (BE) et Mont-Saint-Martin (FR) verra le jour en 2021. Un premier jalon important a été posé ce vendredi.

Depuis le 14 août, l'installation d'un tunnel au «Pays des trois frontières» n'est pas sans causer quelques soucis aux automobilistes. Mais tel est le prix à payer pour la création d'une liaison ferroviaire entre le terminal containers d'Athus (côté belge) et son voisin de Mont-Saint-Martin (en France). Moins d'un kilomètre de voies à poser sur ce mini-tronçon donc, pour un maxi gain de temps et d'attractivité.

En effet, la liaison directe sur cette ligne 165/3 (prévue pour l'été 2021) devrait tonifier les 16 hectares du hub multimodal d'Athus, lui donnant une envergure internationale et un accès direct à toute la toile d'araignée du réseau français et sud-européen en général pour le transport de marchandises par rail. «Jusqu'à présent, il fallait passer par Metz. Soit un détour de 110 kilomètres, alors que le nouveau tronçon ne fait que... 750 mètres de long. Une virgule à l'échelle européenne», explique François Bellot (MR), le ministre fédéral de la Mobilité. L'attractivité du terminal athusien pour les clients privés n'en sera que boostée.


Inauguration  nouveau Terminal Intermodal Bettembourg-Dudelange, Foto Lex Kleren
Transport de fret: Le nouveau terminal Bettembourg-Dudelange inauguré
Le nouveau terminal intermodal Bettembourg-Dudelange a été inauguré vendredi après-midi.

Elie Deblire, le président de l'intercommunale Idélux espère une hausse de 60% de l'activité du premier port multimodal sec de Belgique. «Cela équivaut à 60.000 containers de plus sur un an, en plus de la création d'un certain nombre d'emplois», estime-t-il. De l'intérêt que l'intercommunale provinciale y injecte 300.000 euros dans le cadre d'un cofinancement.

Un terminal de fret ferroviaire plus compétitif et plus attractif à la frontière grand-ducale, voilà qui a de quoi inquiéter le hub de Bettembourg-Dudelange inauguré en 2017. «Certains vont peut-être grincer des dents du côté de Bettembourg, commente Elie Deblire. Mais je me refuse à parler de concurrence! Il y a de la place pour tout le monde au vu de l'augmentation du trafic ferroviaire de marchandises». Et le président d'Idélux de poser des jalons pour l'avenir: «Nous avons besoin de Bettembourg. Pourquoi ne pas imaginer de créer des partenariats dans le futur?».

En attendant, outre le fait d'élargir la zone de chalandage d'Athus, la nouvelle liaison répondra à deux objectifs d'envergure européenne intimement liés: la réduction de l'émission de gaz à effet de serre et la diminution des embouteillages sur les routes. «Aujourd'hui, seulement 12% du transport de marchandises dans l'UE se fait par train, relate le ministre Bellot. L'objectif est d'atteindre les 20% à l'horizon 2030.» Il s'agit bien d'attirer les clients habitués à utiliser le transport routier en augmentant l'attractivité du train par rapport au camion.

Le ministre fédéral de la Mobilité François Bellot a expliqué que la nouvelle infrastructure répond à deux objectifs européens
Le ministre fédéral de la Mobilité François Bellot a expliqué que la nouvelle infrastructure répond à deux objectifs européens
Photo: Luc Deflorenne

Chiffres à l'appui, François Bellot poursuit son argumentation. Selon lui, le calcul est vite fait, sachant qu'«en 2019, 11.500 trains de marchandises ont emprunté cet axe appelé Athus - Meuse transportant 13 millions de tonnes de fret. Cela équivaut à 400.000 camions.» Le ministre de la Mobilité précise que «le train n'est efficace à long terme que pour une distance minimale parcourue de 250 à 300 kilomètres.»

La prochaine étape du chantier consistera à présent à remblayer les 13.ooo m3 de déblais enlevés afin de rétablir la circulation dès le 31 août sur l'avenue de l'Europe. Viendra ensuite la pose des rails et de tout le matériel ferroviaire nécessaire, puis la jonction avec le réseau français s'effectuera et la nouvelle ligne 165/3 deviendra opérationnelle d'ici un an. Le tout pour une enveloppe globale de 20,2 millions d'euros, presque à 50% financée par le ministère fédéral de la Mobilité (9,2 millions).

La manœuvre délicate de ce vendredi consistait à faire glisser la structure sur des rails pendant 5 heures par à-coups et à une vitesse de 10 mètres/heure afin qu'elle prenne sa place juste dans l'axe de l'avenue de l'Europe
La manœuvre délicate de ce vendredi consistait à faire glisser la structure sur des rails pendant 5 heures par à-coups et à une vitesse de 10 mètres/heure afin qu'elle prenne sa place juste dans l'axe de l'avenue de l'Europe
Photo: Luc Deflorenne


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Blocage en vue entre Athus, Longwy et Pétange
Les travaux sur la liaison ferroviaire entre la gare d'Athus et le réseau français vont entraîner la fermeture de l'avenue de l'Europe du vendredi 14 août jusqu'au lundi 31. Conséquence: le trafic risque d'être surchargé dans cette zone des 3 frontières.
avenue de l'europe teilstück der collectrice du sud von bascharage niederkerschen über petingen rodang bis nach mont saint martin in frankreich teil des ped pole europeen de développment
La grève en France impacte peu le Luxembourg
Au 43e jour du mouvement social dans l'Hexagone, l'incidence sur les performances économiques du Grand-Duché semble mesurée. En revanche, les conséquences indirectes ne sont pas encore mesurables à ce jour.
Illustration CFL trains en retard, Foto Lex Kleren
Le Railway Express Chengdu-Luxembourg vient d'arriver
Le train-test entre la Chine et le Grand-Duché a bien atteint le Centre multimodal de Bettembourg, ce samedi 2 novembre vers midi au terme d'un voyage de deux semaines. A quand maintenant le retour vers la province du Sichuan?
Le 19 octobre dernier, le vice-premier ministre François Bausch avait assisté au démarrage du convoi, depuis la capitale du Sichuan.