Changer d'édition

Arlon franchit le cap des 30.000 habitants
Grande Région 2 min. 29.01.2020

Arlon franchit le cap des 30.000 habitants

La province de Luxembourg connaît la plus forte progression démographique parmi les cinq provinces wallonnes

Arlon franchit le cap des 30.000 habitants

La province de Luxembourg connaît la plus forte progression démographique parmi les cinq provinces wallonnes
Photo: Nico Muller
Grande Région 2 min. 29.01.2020

Arlon franchit le cap des 30.000 habitants

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
Le chef-lieu de la province de Luxembourg comptait exactement 30.047 âmes au 1er janvier d'après les données publiées sur le site du Registre national de Belgique. Parallèlement, 286.571 habitants sont recensés dans la Verte Province, qui connaît une hausse démographique de 0,76% en un an.

Arlon n'en finit pas de croître. Alors que le chef-lieu de la province de Luxembourg fait face à une flambée immobilière sans précédent, il vient de passer le cap des 30.000 habitants. Au 1er janvier 2020, Arlon comptait exactement 30.047 âmes, soit une croissance de 0,78% en un an, selon des chiffres publiés cette semaine par le Registre national de Belgique. Pour rappel, la commune héberge quelque 7.600 travailleurs frontaliers, soit un quart de sa population totale, selon les données du Centre commun de la sécurité sociale (CCSS).

La province de Luxembourg connaît parallèlement une croissance quasiment similaire de 0,76%, là où la hausse moyenne n'est que de 0,32% au niveau wallon. C'est dire la vitalité de la Verte Province qui compte au 1er janvier 286.571 habitants, contre 284.442 un an plus tôt. Des 44 communes de la province, c'est Bastogne qui enregistre la plus forte hausse (+1,8%) pour atteindre le chiffre de 16.271 habitants. Outre Arlon, seules Aubange (17.075) et Marche-en-Famenne (17.581) sont plus peuplées.


Toutes les semaines, des promoteurs proposent des terrains à la construction à Arlon
Arlon fait aussi face à la pression immobilière
Le chef-lieu de la province de Luxembourg connaît actuellement une explosion urbanistique. Ce boom en matière de logements, petits, moyens et gigantesques ne reste pas sans conséquences sur le plan écologique.

Dans l'arrondissement d'Arlon, le plus proche de la frontière luxembourgeoise, la croissance la plus spectaculaire est l'apanage d'Attert (5.647, +1,3%), tandis qu'à l'inverse, Martelange enregistre une baisse de sa population, qui passe de 1.873 à 1.857 âmes. Pour rappel, la zone comprise entre Attert et Aubange héberge pas moins de 16.300 frontaliers sur un total de 47.170, selon les données du CCSS.

Pour la petite histoire, la population du royaume de Belgique s'établit au 1er janvier à 11.476.279 habitants (+0,55%). Tous les chiffres démographiques sont à consulter ici.


Sur le même sujet

Arlon fait aussi face à la pression immobilière
Le chef-lieu de la province de Luxembourg connaît actuellement une explosion urbanistique. Ce boom en matière de logements, petits, moyens et gigantesques ne reste pas sans conséquences sur le plan écologique.
Toutes les semaines, des promoteurs proposent des terrains à la construction à Arlon
La flambée de l'immobilier touche aussi la Belgique
Avec un prix médian pour une maison franchissant pour la première fois en 2018 la barre des 200.000 euros, le royaume connaît lui aussi une hausse des prix des logements. Ces derniers se sont accrus de 25% entre 2010 et 2018, selon les données publiées en fin de semaine par Statbel.