Changer d'édition

A Petite-Rosselle, plongée dans l'univers des mineurs
Grande Région 9 4 min. 05.08.2022
Quand les friches reprennent vie (4/4)

A Petite-Rosselle, plongée dans l'univers des mineurs

Le parc Explor Wendel est la seule mine de France dont les bâtiments ont été conservés en intégralité.
Quand les friches reprennent vie (4/4)

A Petite-Rosselle, plongée dans l'univers des mineurs

Le parc Explor Wendel est la seule mine de France dont les bâtiments ont été conservés en intégralité.
Photo: Pascal Mittelberger
Grande Région 9 4 min. 05.08.2022
Quand les friches reprennent vie (4/4)

A Petite-Rosselle, plongée dans l'univers des mineurs

Pascal MITTELBERGER
Pascal MITTELBERGER
Esch-Belval est l'exemple le plus abouti d'une reconversion de friche industrielle. En Grande Région, d'autres sites connaissent, plus modestement, une seconde vie culturelle et touristique. Notre série se termine dans l'Est de la Moselle.

La commune de Petite-Rosselle, dans l'Est du département de la Moselle, collée à la Sarre et située à 60km de la frontière luxembourgeoise, est qualifiée de «berceau du charbon lorrain». C'est là que la première tonne de houille de la région y a été extraite, en 1856. Près de 170 ans plus tard, la ville témoigne toujours de cette page d'histoire. Si la dernière mine y a fermé en 1989, elle a néanmoins été conservée quasi en l'état et, pour partie, transformée en musée.


A la Völklinger Hütte, art et industrie ne font qu'un
Au Luxembourg, Esch-Belval est l'exemple le plus réussi d'une reconversion de friche industrielle. En Grande Région, d'autres sites connaissent une seconde vie culturelle et touristique. Troisième étape de notre série à la Völklinger Hütte, en Sarre.

Alors non, on ne peut plus descendre réellement sous terre. Mais la représentation du fond, inaugurée en 2006, reproduit fidèlement (avec le bruit mais sans la poussière) ce qu'étaient les chantiers et les conditions de travail des «gueules noires» à des centaines de mètres de profondeur. Mais ne vous attendez pas à vous retrouver dans Germinal. Cette représentation du fond met en valeur les méthodes d'extraction et les machines de la fin de l'épopée du charbon en Lorraine, dans les années 80-90.

Le mineur dans sa vie quotidienne

Les machines exposées ont réellement servi au fond, ont été démontées à la fermeture des puits, remontées à la surface puis reconstituées au musée. C'est le cas de l'imposante haveuse Electra 2000, qui mangeait littéralement les parois de charbon. Ou encore du soutènement marchant, qui évitait que le plafond des chantiers ne s'écroulent sur la tête des mineurs.


A Uckange, la cathédrale d'acier de la "Fensch vallée"
Au Luxembourg, Esch-Belval est l'exemple le plus réussi d'une reconversion de friche industrielle. En Grande Région, d'autres sites connaissent, plus modestement, une seconde vie culturelle et touristique. Après le Saarpolygon lundi, direction Uckange.

Mais la mine, ce n'était pas seulement un travail éprouvant sous terre. C'était aussi tout un univers social. Aussi, le carreau Wendel de Petite-Rosselle - renommé parc Explor Wendel pour tenter d'attirer un public plus large -, ce n'est pas un mais deux musées.

En effet, en 2012, la représentation du fond a été complétée, et précédée dans le parcours proposé aux visiteurs, par un vaste espace dédié au quotidien des mineurs et de leurs familles. Pour les détails pratiques concernant les visites et les activités, rendez-vous ici.

Ce musée, baptisé simplement «Les mineurs Wendel», aménagé dans l'ancien bâtiment administratif du site et labellisé «Musée de France», fait découvrir la vie dans les cités minières, mais aussi les différents aspects et avantages de cette industrie paternaliste. On déambule aussi dans la «salles des pendus», vestiaires des mineurs où les vêtements étaient accrochés en hauteur pour prendre moins de place, ou encore à la lampisterie garnie d'une magnifique collection d'époque.

Poursuivre le développement

Ce musée «Les Mineurs Wendel» a ouvert ses portes six ans après la représentation du fond, en 2012. «On fête ses dix ans cette année, alors on a décidé de le dépoussiérer un peu», indique Pascal Kusior, directeur du parc Explor Wendel depuis un peu plus d'un an. «Nous avons travaillé sur de nouveaux aménagements. L'installation de nouvelles scénographies est en cours», poursuit-il.

Côté coulisses, le directeur s'attelle aussi pour que les deux musées, parfois sources de confusion chez les visiteurs, ne fassent plus qu'un. «Le dossier pour que la représentation du fond soit aussi labellisée Musée de France est en cours d'élaboration.»


Au sommet du terril d'Ensdorf, le géant de fer
Au Luxembourg, Esch-Belval est l'exemple le plus abouti d'une reconversion de friche industrielle. En Grande Région, d'autres sites connaissent, plus modestement, une seconde vie culturelle et touristique. Première étape de cette série : le Saarpolygon.

Pascal Kusior fourmille de projets pour donner un nouveau souffle au site culturel et touristique. Ainsi, un petit bâtiment de briques rouges à l'entrée du site, ancienne cantine des mineurs, pourrait devenir un espace d'expositions temporaires. «Nous menons aussi une réflexion sur une structure d'hébergement, de type gîtes thématiques», précise Pascal Kusior. Il faut dire que le Parc Explor Wendel ne manque pas de bâtiments pour cela.

Un restaurant dans un ancien atelier

D'ailleurs, l'un d'eux entame une nouvelle vie, gastronomique. En février dernier, un restaurant a ouvert ses portes au parc Explor Wendel. Il a été aménagé dans un ancien atelier de maintenance qui date de 1904. D'où le nom choisi pour ce nouvel établissement : L'Atelier 1904.

Un restaurant a ouvert ses portes en février dernier au cœur du parc Explor Wendel, dans un ancien atelier de maintenance, réhabilité.
Un restaurant a ouvert ses portes en février dernier au cœur du parc Explor Wendel, dans un ancien atelier de maintenance, réhabilité.
Photo : Pascal Mittelberger

Depuis son ouverture, il rencontre le succès, avec une originalité : la gestion en a été confiée à l'ASBH, une association à vocation sociale. Une partie du personnel bénéficie ainsi de contrats d'insertion. Ces personnes vivent une première expérience dans le monde de la restauration, épaulées par un chef cuisinier et un chef de salle.

L'Atelier 1904 permet au parc Explor Wendel de proposer une vraie offre de restauration sur place pour les visiteurs (et autres clients) car jusqu'alors, il n'y avait qu'une cafétéria. Cette dernière a d'ailleurs été récemment rénovée et renommée Kaffeeklatsch, avec une décoration typique des années 50-60 du plus bel effet.  

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.