Changer d'édition

A Longwy, la gare s'aménage pour les frontaliers
Grande Région 3 min. 22.11.2021
Mobilité

A Longwy, la gare s'aménage pour les frontaliers

Le parvis de la gare de Longwy a été réaménagé pour un coût de 915.000 euros, auquel le Luxembourg a participé à hauteur de 41%.
Mobilité

A Longwy, la gare s'aménage pour les frontaliers

Le parvis de la gare de Longwy a été réaménagé pour un coût de 915.000 euros, auquel le Luxembourg a participé à hauteur de 41%.
Photo : Anouk Antony
Grande Région 3 min. 22.11.2021
Mobilité

A Longwy, la gare s'aménage pour les frontaliers

Laura BANNIER
Laura BANNIER
En un an et demi de travaux, le parvis de la gare longovicienne a fait peau neuve. Une réorganisation de l'infrastructure qui sera complétée par la création d'un P+R de 600 places.

C'est le premier volet de deux aménagements qui devraient faciliter la vie des frontaliers. Avec la création du pôle d'échange multimodal transfrontalier, les usagers de la gare SNCF de Longwy n'ont plus besoin de courir pour attraper leurs bus. Ces derniers se présentent désormais directement sur le parvis du bâtiment. Aux quais réservés aux autocars s'ajoutent un abri à vélos, un dépose- minute et des espaces verts. Des nouveautés dont bénéficient notamment le millier de voyageurs empruntant chaque jour la ligne Longwy-Luxembourg.


La gratuité bientôt élargie aux lignes frontalières
Limitée au seul territoire luxembourgeois, la mesure permettant aux usagers de monter sans rien payer dans un transport public pourrait s'étendre au-delà du pays pour les usagers des bus circulant d'un pays à l'autre. Resterait juste à confirmer le rayon d'action de cette mesure.

Mais le gros point noir du quotidien de ces frontaliers n'a pas encore été réglé. Le stationnement reste toujours aussi compliqué aux abords de la gare. Pour en finir avec ces galères, la solution est déjà toute trouvée : un parking P+R doit voir le jour à quelques dizaines de mètres du bâtiment. 

Cette deuxième étape de l'aménagement permettra à 600 frontaliers de se garer (gratuitement). Ils seront d'ailleurs les utilisateurs exclusifs de l'équipement. «Les autres usagers de la gare auront accès à d'autres parkings, dont celui situé derrière les voies», indique Jean-Marc Fournel, maire de Longwy.

Le pôle d'échange multimodal transfrontalier de Longwy est entré en service le 8 novembre 2021.
Le pôle d'échange multimodal transfrontalier de Longwy est entré en service le 8 novembre 2021.

Pour optimiser ce futur P+R, les voyageurs seront incités à faire du covoiturage. Car, si seulement 10% des 17.000 frontaliers de l'agglomération empruntent le train pour l'instant, l'édile aimerait voir ce chiffre augmenter. 

«Ce parking sera réalisé à même le sol. Mais si le nombre d'usagers croît suffisamment et que cela devient nécessaire, une augmentation de la capacité avec des étages pourra être envisagée», dévoile le maire.

La grande inconnue de l'équation reste le calendrier de réalisation. «Je considère que ça ne va pas assez vite et que la problématique de stationnement est très contraignante sur la ville-basse», estime le maire. Il rappelle par ailleurs que l'agglomération du Grand Longwy, et non la Ville, a la main sur la construction de ce parking. La date de mise en service de l'équipement n'est pas encore connue.

Ces deux chantiers ne vont cependant pas régler à eux seuls l'ensemble des problèmes de mobilité auxquels sont confrontés les frontaliers longoviciens. Les usagers de la route connaissent également leur lot de difficultés quotidiennes, en particulier ceux qui empruntent la très fréquentée avenue de l'Europe, embouteillée de 15h à 19h. «La poursuite du contournement d'Audun-le-Tiche, de Thil jusqu'à la RN52 reste à réaliser afin de désengorger certains itinéraires.» Un projet toujours à l'étude, cinq ans après la mise en service du premier tronçon.

Afin de minimiser ces problèmes d'engorgement, Jean-Marc Fournel porte ses espoirs sur la gratuité des transports en commun. Entrée en vigueur au Grand-Duché en mars 2020, son extension ''jusqu'à cinq kilomètres de la frontière'' doit être analysée par la France et le Luxembourg, après des discussions engagées lors de la dernière conférence intergouvernementale

«Dans la mesure où notre gare est située à 4,5km de la frontière, on est parfaitement dans la cible évoquée. Ce pourrait être un axe de progrès pour avoir encore plus de monde dans les trains au départ de Longwy», appuie l'édile. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

A partir de 2024, les poids lourds qui emprunteront l'autoroute alsacienne A35 devront se soumettre à une écotaxe locale. Une décision qui pourrait reporter une partie du trafic sur l'A3 luxembourgeoise et sa jumelle l'A31 lorraine.
Thionville, Diedenhofen, A31,  Autobahn, Stau, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Limitée au seul territoire luxembourgeois, la mesure permettant aux usagers de monter sans rien payer dans un transport public pourrait s'étendre au-delà du pays pour les usagers des bus circulant d'un pays à l'autre. Resterait juste à confirmer le rayon d'action de cette mesure.
D'ici 2024, la Deutsche Bahn entend investir dans une nouvelle liaison ferrée sur la rive gauche de la Moselle. Un projet qui impactera directement le trajet entre la capitale du Grand-Duché et sa voisine de Rhénanie.
25.10.2021, Rheinland-Pfalz, Trier: Der zukünftige Haltepunkt Trier-West, der ab 2024 im Zuge der Reaktivierung der Weststrecke Trier in Betrieb gehen soll. Der Ausbau der Schienenstrecke, die Menschen zwischen Luxemburg und Trier verbinden wird, soll auch ein Beitrag zur Mobilitätswende und zum Klimaschutz sein. Foto: Harald Tittel/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
A compter de la mi-décembre, les lignes de cars transfrontalières feront plus fréquemment le crochet par le parking relais aux abords de l'A31 à la sortie de Thionville. La fin d'un couac qui avait surpris nombre d'usagers.
Vandivinit
Le réseau de cars qui assure les liaisons régionales et transfrontalières va être réformé d'ici 2019. Le gouvernement s'apprête à lancer une vaste enquête sur la mobilité des résidents et frontaliers. Quels seront les changements sur ce réseau de transport? Le point avec le ministre François Bausch.
François Bausch, ministre des Transports, du Développement Durable et des Infrastructures.