Changer d'édition

A la Völklinger Hütte, art et industrie ne font qu'un
Grande Région 23 5 min. 04.08.2022
Quand les friches reprennent vie (3/4)

A la Völklinger Hütte, art et industrie ne font qu'un

Le vacarme a cessé dans la salle des soufflantes et ses impressionnantes machines. La grande halle est désormais le principal espace d'exposition de la Völklinger Hütte.
Quand les friches reprennent vie (3/4)

A la Völklinger Hütte, art et industrie ne font qu'un

Le vacarme a cessé dans la salle des soufflantes et ses impressionnantes machines. La grande halle est désormais le principal espace d'exposition de la Völklinger Hütte.
Photo: Pascal Mittelberger
Grande Région 23 5 min. 04.08.2022
Quand les friches reprennent vie (3/4)

A la Völklinger Hütte, art et industrie ne font qu'un

Pascal MITTELBERGER
Pascal MITTELBERGER
Au Luxembourg, Esch-Belval est l'exemple le plus réussi d'une reconversion de friche industrielle. En Grande Région, d'autres sites connaissent une seconde vie culturelle et touristique. Troisième étape de notre série à la Völklinger Hütte, en Sarre.

Elle est là, incontournable, plantée depuis 150 ans au cœur de Völklingen, ville sarroise située à une douzaine de kilomètres de Sarrebruck et 60 km de la frontière luxembourgeoise, qu'elle a fait vivre pendant plus d'un siècle. Des milliers d'ouvriers, d'employés, de techniciens, d'ingénieurs ont travaillé dans cette usine sidérurgique jusqu'en 1986.


A Uckange, la cathédrale d'acier de la "Fensch vallée"
Au Luxembourg, Esch-Belval est l'exemple le plus réussi d'une reconversion de friche industrielle. En Grande Région, d'autres sites connaissent, plus modestement, une seconde vie culturelle et touristique. Après le Saarpolygon lundi, direction Uckange.

Drame économique et social au départ, cette fermeture s'est transformée en succès culturel et touristique. En effet, plutôt que démanteler l'usine, le Land de Sarre a eu la bonne idée de préserver le complexe industriel, ses six haut-fourneaux, sa majestueuse salle des soufflantes ou encore son atelier de frittage. Une inspiration récompensée le 17 décembre 1994: ce jour-là, à l'autre bout du monde, à Phuket en Thaïlande, la Völklinger Hütte intègre le Patrimoine culturel mondial de l'Unesco. Une première pour un site industriel. 

On pourrait écrire des lignes et des lignes sur cette visite fantastique au cœur de l'usine; de cette odeur si caractéristique qui flotte dans la salle des soufflantes; des machines d'époque qui sont toujours là, mises en valeur tout au long du parcours; de cette montée vertigineuse et de cette vue époustouflante à 45 mètres de hauteur, sur l'un des six haut-fourneaux.


Au sommet du terril d'Ensdorf, le géant de fer
Au Luxembourg, Esch-Belval est l'exemple le plus abouti d'une reconversion de friche industrielle. En Grande Région, d'autres sites connaissent, plus modestement, une seconde vie culturelle et touristique. Première étape de cette série : le Saarpolygon.

On pourrait vous raconter bien plus encore. Mais la Völklinger Hütte et l'atmosphère qu'elle dégage sont davantage une expérience à vivre qu'à lire. On ne peut donc que vous inciter à y aller et à y passer, au moins, une demi-journée. Les infos pratiques sont disponibles ici. Des visites guidées en français ou en allemand sont notamment proposées.

Un temple de «l'artdustrie»

Cette visite est le meilleur moyen de se rendre compte que l'usine n'est pas seulement un patrimoine industriel. Elle est devenue un grand lieu de culture, où des expositions variées et parfois démesurées se succèdent.

Ce que l'on veut montrer avec cette exposition, c'est que le clip musical est un art à dimension esthétique, sociale, politique.

Armin Leidinger, responsable communication, à propos de l'exposition The World of Music Video

Ainsi, depuis le mois de janvier dernier et jusqu'en octobre prochain, le public peut découvrir The World of Music Video. Soit plus de 80 clips musicaux que l'on peut visionner à son rythme, par petits morceaux ou en entier, en se baladant dans la salle des soufflantes plongée dans la pénombre et parsemée d'une multitude de grands écrans. L'exposition se vit avec un casque sur les oreilles pour écouter les chansons et un médiaguide en main pour avoir des informations sur le clip et le détail des paroles.

«Ce n'est pas un aperçu historique, prévient Armin Leidinger, responsable communication de la Weltkulturerbe Völklinger Hütte. Ce que l'on veut montrer avec cette exposition, c'est que le clip musical est un art à dimension esthétique, sociale, politique.» La vidéo la plus ancienne date de 1936; la plus longue dure 15 minutes. S'entremêlent des clips de stars mondiales - Beyoncé, Billie Eilish, Red Hot Chili Peppers - et de musiciens et chanteurs moins connus tels les Sarrois de Genetikk. Point commun entre tous ces artistes: les clips projetés - cinq heures au total - abordent des questions sociétales (la place des femmes, le racisme...). Divertissante, ludique, pédagogique, militante, sociologique, The World of Music Video vaut le coup d'œil. «Et vous pouvez même danser !», sourit Armin Leidinger.

Des œuvres dans l'usine et dans la ville

L'autre exposition du moment vous fait déambuler dans toute l'usine. Il s'agit de la biennale Urban Art. La salle de mélange, notamment, devient une surprenante galerie d'art où s'affichent et se nichent de multiples œuvres d'artistes du monde entier: des peintures, des sculptures, des graffitis, des collages...

Le parcours mène également sur le site de l'ancienne cokerie, où la nature a repris ses droits, et même, pour la première fois, dans le centre-ville de Völklingen. Ainsi, à deux pas du complexe industriel, le portrait de Kaya Urhan s'affiche en grand sur une immense façade métallique. À travers le visage souriant de ce nonagénaire venu de sa Turquie natale il y a 50 ans pour travailler à l'usine, c'est un hommage rendu à tous ceux qui y ont usé leur santé au fil des décennies. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.