Changer d'édition

30.000 doses de vaccin supplémentaires pour la Moselle
Grande Région 15.02.2021

30.000 doses de vaccin supplémentaires pour la Moselle

Les doses supplémentaires serviront à vacciner en priorité les seniors et le personnel médical.

30.000 doses de vaccin supplémentaires pour la Moselle

Les doses supplémentaires serviront à vacciner en priorité les seniors et le personnel médical.
Photo: Uwe Zucchi/dpa
Grande Région 15.02.2021

30.000 doses de vaccin supplémentaires pour la Moselle

Les autorités françaises accélèrent la vaccination dans le département, très touché par les variants du covid-19. De nouveau créneaux de réservation vont être débloqués dans les prochains jours pour administrer les précieux sérums plus rapidement.

(ASdN) - Alors que la situation épidémique se dégrade en Moselle, la vaccination accélère d'un cran. Pour mieux lutter contre le virus et ses variants, le département français recevra ainsi 30.000 doses du vaccin Pfizer supplémentaires, précise la préfecture dans un communiqué publié ce lundi. 

Le département n'a pas tardé à appuyer sur l'accélérateur, quelques jours seulement après le passage du Premier ministre. Ce week-end, une opération exceptionnelle a permis de vacciner 2.000 personnes, visant en priorité les seniors de plus de 75 ans et des professionnels de santé. Les 28.000 autres doses promises, en plus des livraisons initialement prévues, devraient arriver dans les deux prochaines semaines. 


SEATTLE, WA - FEBRUARY 12: Medical laboratory scientist, Anielia Sobel, tests serology samples from the Novavax phase 3 Covid-19 clinical vaccine trial at the UW Medicine Retrovirology Lab at Harborview Medical Center on February 12, 2021 in Seattle, Washington. The Novavax vaccine requires standard refrigeration temperatures (2 to 8�C) making it easier to store and distribute than those requiring ultra-freezing temperatures. UW Medicine got its first shipment of samples for the clinical trials in January coming from clinics all over the United States and Mexico.   Karen Ducey/Getty Images/AFP
== FOR NEWSPAPERS, INTERNET, TELCOS & TELEVISION USE ONLY ==
Le Luxembourg prêt à aider la Lorraine... et d'autres
Les services du Laboratoire national de Santé pourraient notamment être mobilisés pour accélérer les analyses de tests covid provenant de la région voisine.

De leur côté, les centres de vaccination accélèrent également la cadence, notamment par «l'élargissement des horaires d’ouverture, une augmentation du nombre d’injections à l’heure ou encore une ouverture le samedi», précise la préfecture. En outre, de nouveaux centres vont ouvrir leur porte dans les prochains jours.    

Selon les dernières données officielles, 33.904 personnes avaient été vaccinées en milieu de semaine dernière en Moselle, soit 3,3% de la population. Le taux de positivité des dépistages s'élevait quant à lui à 7,5% dans le département, contre 2,09% au Luxembourg ce dimanche. En moyenne, 430 nouveaux cas et 10 décès sont recensés chaque jours dans le département. 

 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La souche chinoise du virus ne domine plus en Moselle
C'est désormais le variant sud-africain qui est le plus souvent repéré dans les tests covid positifs dans le département voisin. La situation épidémique reste préoccupante dans cette zone frontalière qui booste sa campagne vaccinale.
TOPSHOT - A health worker tests a person at a free of charge Covid-19 quick test center on February 3, 2021, in Naumburg, eastern Germany. - The Burgenland district is by far the district with the highest number of infections in Saxony-Anhalt. (Photo by Ronny Hartmann / AFP)
La Moselle ouvre des centres éphémères de vaccination
Face à une épidémie covid qui peine à décroitre, le département frontalier a décidé d'ajouter plus de sites de vaccination sur son territoire. Un effort rendu possible par l'arrivée de 30.000 doses de sérum supplémentaires sur les deux prochaines semaines.
Stored AstraZeneca vaccines are seen at the Region Hovedstaden's vaccine center in Bella Center in Copenhagen on February 11, 2021, amid the ongoing coronavirus Covid-19 pandemic. (Photo by Liselotte Sabroe / Ritzau Scanpix / AFP) / Denmark OUT
Les variants fragilisent le sort de la Moselle
Le département français a vu flamber, sans explication, les contaminations avec les souches anglaise, brésilienne et sud-africaine du virus. Au point que l'Etat s'apprête à annoncer des mesures particulières pour ce territoire frontalier.
A researcher collects plasma with an electronic micropipette to analyze the results of the clinical study at Inotrem's laboratory in Vandoeuvre-les-Nancy, eastern France, on February 08, 2021. - The hospital resuscitation service conduct clinical trials with nangibotide of Inotrem, initially developed to fight septic shock but which could have effects on the most severe Covid-19 (novel coronavirus) patients by reducing excess of TREM-1 molecules. (Photo by JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)
Masque obligatoire sur toute la Moselle
La situation covid dans le département voisin est telle que désormais le port d'une protection est obligatoire pour quiconque circule à l'air libre. La mesure sera effective à compter de ce samedi 6 février.
A worker wearing an NHS Test and Trace-branded jacket adjusts his mask as he works at a temporary COVID-19 testing facility, part of surge testing for the South African variant of Covid-19, at the Walsall Arena & Arts Centre in Walsall, central England on February 4, 2021. - The highly transmissible variant first identified in South Africa is spreading rapidly around the world, and was last week detected for the first time in the United States. (Photo by Oli SCARFF / AFP)