Changer d'édition

13.000 vaccins attendus au CHR Metz-Thionville
Grande Région 07.01.2021

13.000 vaccins attendus au CHR Metz-Thionville

Le président de la région Grand Est Jean Rottner a dévoilé sur Twitter l'ampleur des prochaines livraisons de vaccins à la frontière française.

13.000 vaccins attendus au CHR Metz-Thionville

Le président de la région Grand Est Jean Rottner a dévoilé sur Twitter l'ampleur des prochaines livraisons de vaccins à la frontière française.
Photo: AFP
Grande Région 07.01.2021

13.000 vaccins attendus au CHR Metz-Thionville

Quatre jours après les premières injections à Thionville dans le cadre de la campagne de vaccination française au covid-19, le président de la région Grand Est a annoncé que 13.650 nouvelles doses seraient livrées au CHR Metz-Thionville avant fin janvier.

(jm) - La campagne de vaccination se concrétise à la frontière française. Le président de la région Grand Est Jean Rottner (LR) a annoncé, mercredi sur Twitter, que 13.650 vaccins allaient être livrés au CHR Metz-Thionville d'ici le 27 janvier. Les doses seront regroupées sur le site de Mercy, au sud de Metz, qui fera office d'établissement pivot. Elles seront ensuite acheminées vers les lieux de vaccination, que ce soit vers les établissements de santé publics ou privés du territoire nord-mosellan. 

Pour rappel, une quarantaine de patients ont déjà reçu leur première injection du vaccin Pfizer/BioNTech depuis lundi à l'hôpital Bel-Air de Thionville. Les doses sont pour le moment réservées aux personnels soignants et résidents des Ehpad, «comme prévu par la Haute Autorité de Santé», a précisé Jean Rottner. 

En France, le ministère de la Santé a indiqué que plus de 12.500 personnes avaient été vaccinées contre le covid, en date du 6 janvier. Un chiffre faible qui s'explique par un début de campagne vaccinale particulièrement chaotique dans le pays. D'ailleurs, lundi dernier, le président du Grand Est n'avait pas hésité à qualifier de «scandale d'Etat» ces ratages au démarrage, alors que l'épidémie a déjà fait 6.170 morts dans son territoire et que 12.570 nouveaux cas ont été confirmés la semaine dernière.

Il est à noter que les frontaliers travaillant dans des établissements de santé au Luxembourg pourront également bénéficier de vaccins via la campagne de vaccination au Grand-Duché

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La vaccination arrive en maisons de retraite
Après les soignants, c'est au tour des retraités de bénéficier du vaccin anti-covid au Luxembourg. Mardi, la campagne de protection des aînés luxembourgeois a débuté avant de se poursuivre dans dix autres résidences seniors maintenant.
A nurse administers a dose of the Pfizer-BioNtech coronavirus disease (Covid-19) vaccine to an elderly person on January 4, 2020 in the Bellevue gerontology center in Montpellier in the south of France. - French president faced on January 4, 2020 growing pressure to accelerate France's Covid-19 vaccination drive which has seen just a few hundred people receive the jab. (Photo by Pascal GUYOT / AFP)
«Le vaccin entraîne le corps à combattre le virus»
Infectiologue aux hôpitaux Robert Schuman, le Dr Gerard Schockmel a répondu mardi soir aux interrogations du public au sujet du précieux sérum développé contre le covid-19. La rédaction vous propose un résumé des réponses aux huit questions les plus fréquemment posées.
This picture taken on January 5, 2021, in Paris, shows figurines and a syringe to illustrate people receiving Covid-19 (novel coronavirus) vaccinations. - EU nations started their Covid-19 vaccination campaigns with their most vulnerable groups on December 27, 2020, as a new coronavirus variant spread internationally and the WHO warned the current pandemic will not be the last. (Photo by JOEL SAGET / AFP)
Le Luxembourg ne marchande pas l'achat de vaccins
Le pays entend rester lié à la commande de doses anti-covid passée par la Commission européenne, sans signer d'autres contrats d'approvisionnement avec l'un ou l'autre des laboratoires pharmaceutiques.
04.01.2021, Sachsen, Dresden: Eine Mitarbeiterin im Städtischen Klinikum Dresden hält im Impfzentrum für Mitarbeiter ein Injektionsfläschchen mit dem Impfstoff gegen Corona in den Händen. Am Montag haben die Corona-Impfungen mit dem Impfstoff von Biontech/Pfizer im Städtischen Klinikum für medizinisches Personal in den Hochrisikobereichen und den Covid-19-Stationen begonnen. Foto: Robert Michael/dpa-Zentralbild/dpa +++ dpa-Bildfunk +++