Changer d'édition

118 TER quotidiens pour les frontaliers lorrains
Grande Région 3 min. 06.05.2020

118 TER quotidiens pour les frontaliers lorrains

Les passagers n'auront plus à changer de rames en gare de Thionville. Une des bonnes nouvelles du déconfinement.

118 TER quotidiens pour les frontaliers lorrains

Les passagers n'auront plus à changer de rames en gare de Thionville. Une des bonnes nouvelles du déconfinement.
Photo : Lex Kleren
Grande Région 3 min. 06.05.2020

118 TER quotidiens pour les frontaliers lorrains

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Avec la reprise des activités, la SNCF va commencer à remettre plus de liaisons en circulation entre France et Grand-Duché à compter du 11 mai. Il faudra juste s'habituer aux nouvelles conditions de voyage.

Dès le 11 mai, la région Grand Est offrira quelque 200.000 masques chirurgicaux pour les usagers des TER. Une protection en cadeau pour leur confiance dans le réseau rail, notamment sur la ligne Metz-Luxembourg. Avec la SNCF, mercredi, David Valence a ainsi annoncé ce geste symbolique pour celles et ceux qui -déconfinement oblige- retrouveront le chemin des gares dans quelques jours. Et le vice-président du conseil régional en charge des mobilités d'assurer : "Ensemble, il faut inventer une nouvelle normalité dans l'usage du train notamment. Il faut s'habituer à des pratiques qui n'étaient pas encore en usage voilà tout juste deux mois." 

A commencer donc par le port du masque, obligatoire désormais pour quiconque empruntera une rame. A compter du 18 mai, une nouvelle distribution de 130.000 masques (simples cette fois) sera proposée aux passagers, soit directement en gare, soit via les contrôleurs, soit au guichet lors de l'achat de son titre de transport. Car rassurer est devenu le maître-mot pour la région et la SNCF qui savent que monter dans un wagon ne sera pas un geste facile pour nombre de voyageurs.

Place assise assurée

Des trains, pourtant, il va y en avoir de remis en service. «118 liaisons chaque jour pour le seul axe Nancy-Luxembourg», informe Stéphanie Dommange de la SNCF. Au vu de son caractère essentiel, la liaison a été largement confortée. Mais attention, désormais, un marquage viendra rappeler que seul un siège sur deux est accessible, distanciation sanitaire oblige. «Pour l'instant, nous avons compté 80 personnes en moyenne dans les TER qui vont et viennent au Grand-Duché, donc même avec une disponibilité de places réduite de moitié, nous aurons les capacités de recevoir les usagers.»

Aujourd'hui, la SNCF table sur une fréquentation de redémarrage réduite de 60% par rapport à la période d'avant le covid. «Au 1er juin, selon nos estimations, la demande aura retrouvé près de 65% de son total habituel», poursuit Stéphanie Dommange. Plus de navetteurs frontaliers attendus, donc plus de rames mises en service au fil des jours. Lundi prochain, 14.000 places seront ainsi mises en circulation, contre 16.000 deux semaines plus tard. Et ainsi de suite, au fur et à mesure de la montée du flux de voyageurs.


Desk, Zug, Bahnhof, CFL, Öffentlicher Transport, TER, Streik, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Les passagers lorrains toujours en mal de TER
L'Association des voyageurs du TER Metz-Luxembourg veut peser auprès des autorités du Grand-Duché. Il est vrai que les difficultés rencontrées sur les rails par les frontaliers peuvent, à terme, pénaliser l'attractivité du pays.

Au passage, la région et la SNCF affichent un grand sourire à l'approche du 11 mai. En effet, l'ensemble des 12 rames du réseau Nancy-Luxembourg seront équipées du système ERTMS. Plus besoin de changer de quai en gare de Thionville... En effet, malgré la crise, les équipes techniques du chemin de fer ont poursuivi l'effort d'équipement des TER devant circuler avec ce dispositif de sécurité indispensable sur les voies ferrées du Grand-Duché. «Une 19ème rame vient même d'arriver en Lorraine cette semaine», indique la SNCF. La compagnie entend d'ailleurs terminer équipement et tests de validation des rames frontalières d'ici fin juin. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Toutes les rames TER sécurisées... en juin 2020
13 rames sur 25 n'étant toujours pas équipées de l'indispensable système ERTMS, une grande partie des passagers des trains express transfrontaliers devront changer de wagons sur le quai de gare à Thionville. Une bascule qui devrait durer jusqu'aux vacances de Pâques.
Neuf rames TER disposant de l'ERTMS sont actuellement en service sur le réseau franco-luxembourgeois, mais la SNCF en promet bien 12 pour le 1er janvier.
«Pas de retard» dans la livraison des TER sécurisés
La SNCF livrera-t-elle, avant le 31 décembre, douze rames équipées du système ERTMS indispensable pour rouler sur les voies luxembourgeoises. Pas sûr, avance un syndicaliste. Certainement, avancent les chemins de fer français et la région Grand Est.
la voix du luxembourg
À eux de vous faire préférer le train
Pour répondre à la croissance constante des frontaliers français travaillant au Luxembourg, comme de ses usagers, la SNCF entend doubler ses capacités d’ici 2026. Analyse des détails de sa stratégie.
Le patron des TER lorrains tape du poing
En visite en Moselle, ce mardi, le Président de la Région Grand Est a rappelé à la SCNF ses obligations de mieux gérer la circulation des liaisons transfrontalières.
Traffik, Bahn, Luxemburg Gare, Zug, Train, Foto Lex Kleren