Changer d'édition

Volkswagen négocie avec ses clients en Allemagne
Économie 02.01.2020

Volkswagen négocie avec ses clients en Allemagne

Le dieselgate a déjà coûté près de 30 milliards d'euros à la marque allemande.

Volkswagen négocie avec ses clients en Allemagne

Le dieselgate a déjà coûté près de 30 milliards d'euros à la marque allemande.
Photo : dpa
Économie 02.01.2020

Volkswagen négocie avec ses clients en Allemagne

Le constructeur automobile a entamé des négociations pour solder à l'amiable le grand procès qui l'oppose à des acheteurs depuis fin septembre, l'une des nombreuses ramifications judiciaires du dieselgate.

(AFP) - Volkswagen a reconnu avoir engagé des discussions avec la fédération de défense des consommateurs allemands (VZBV). Celles-ci devraient «rester confidentielles», sont à «un stade précoce» et ne présentent donc «aucune garantie d'aboutir», ont précisé les deux parties, jeudi. Cette annonce vise à mettre un terme au premier grand procès de consommateurs ouvert contre la firme dans le cadre du scandale des tests de pollution truqués. 

Le constructeur est accusé d'avoir délibérément nui à ses clients en installant à leur insu un logiciel faisant paraître leurs véhicules diesel moins polluants qu'ils ne l'étaient en réalité. Près de 400.000 requêtes de consommateurs ont été déposées contre l'entreprise en Allemagne, dans ce procès hors norme qui devrait durer plusieurs années.


(FILES) This file photo taken on May 9, 2018 shows Rupert Stadler, then CEO of German car maker Audi, prior to the Audi AG general meeting in Ingolstadt, southern Germany. - German prosecutors said Wednesday they had charged former Audi chief executive Rupert Stadler with fraud over the Volkswagen subsidiary's role in the "dieselgate" emissions cheating scandal. (Photo by CHRISTOF STACHE / AFP)
L'ex-patron d'Audi va être jugé pour «fraude»
La justice allemande lui reproche d'avoir continué à écouler quelque 434.000 voitures diesel de marques Audi et VW équipées de logiciels masquant le caractère polluant des moteurs.

Les juges du tribunal de Brunswick doivent déterminer si la falsification opérée par Volkswagen a causé un préjudice à ses clients. Et, si tel est le cas, calculer leurs indemnisations. Le scandale remonte à septembre 2015, quand le géant automobile allemand a avoué avoir équipé 11 millions de véhicules de ces logiciels. 

 Le «dieselgate» a depuis coûté à Volkswagen plus de 30 milliards d'euros en frais juridiques, amendes et dédommagements, principalement aux Etats-Unis. La dernière de ces transactions remonte à la mi-septembre, quand Volkswagen avait accepté de verser 127 millions de dollars australiens (79 millions d'euros) pour régler des procédures judiciaires collectives d'automobilistes australiens. Cette affaire a profondément déstabilisé l'entreprise, ainsi que toute l'industrie automobile allemande, la poussant à engager des efforts massifs pour électrifier ses modèles.


Sur le même sujet

Scandale chez Volkswagen: «On a totalement merdé»
Le PDG de Volkswagen America, Michael Horn, ne s'est pas embarrassé de périphrases en s'excusant pour le scandale des contrôles antipollution falsifiés, admettant dans un langage inhabituel que le géant allemand de l'automobile avait "complètement merdé".
The logo of German carmaker Volkswagen is seen at a VW dealership in Hamburg, in this October 28, 2013 file photo. The scandal engulfing Volkswagen, which has admitted cheating diesel vehicle emissions tests in the United States, spread on Tuesday as South Korea said it would conduct its own investigation and a French minister called for an EU-wide probe. REUTERS/Fabian Bimmer/Files
Enquête pénale : Le scandale des Volkswagen truquées
Le scandale des diesels trafiqués de Volkswagen s'étendait mardi avec la possible ouverture d'une enquête pénale aux Etats-Unis, la convocation des représentants du constructeur par la Corée et la demande d'une enquête européenne par la France.
Attendees take part in the 2016 Volkswagen Passat reveal in the Brooklyn borough of New York September 21, 2015.  Volkswagen AG's U.S. head on Monday said he was confident the German automaker would restore customer confidence after it "totally screwed up" by rigging emissions tests of diesel-powered vehicles in the United States. Michael Horn vowed to make amends at a lavish event in New York to promote the 2016 Passat where the carmaker doled out German beer, pretzels and "cheddary ale fondue" to dealers and the media, before a performance of rockstar Lenny Kravitz.    REUTERS/Darren Ornitz