Changer d'édition

Vers une convention collective chez Luxair
Économie 2 min. 06.01.2015 Cet article est archivé
Un avenant déterminant

Vers une convention collective chez Luxair

Un avenant déterminant

Vers une convention collective chez Luxair

Pierre Matge
Économie 2 min. 06.01.2015 Cet article est archivé
Un avenant déterminant

Vers une convention collective chez Luxair

Après des mois de dures négociations, la direction de Luxair est enfin parvenue à s'entendre avec les syndicats sur l'élaboration d'une nouvelle convention collective.

(lb) La direction de Luxair et les syndicats LCGB, OGBL et NGL-SNEP ont signé lundi un avenant à la convention collective qui servira de base à la signature du texte final dans deux semaines. Toutes les modalités ayant été déterminées, celle-ci ne sera plus qu'une formalité. Toutes les parties se sont félicitées de cet accord, intervenu après des mois de négociations, des actions de protestation et l'implication du conciliateur.

Si la majorité des acquis sociaux sont maintenus, Luxair a réussi à réaliser des économies de près de 8 millions d'euros qu'elle jugeait nécessaires pour assurer sa compétitivité dans un contexte marqué par la concurrence du low-cost. En contrepartie, la compagnie aérienne s'engage à garantir l'emploi. Elle a également fait des concessions au niveau de la grille des salaires, dont elle voulait abolir l'ajustement automatique intervenant avec l'ancienneté. Elle avait souhaité que l'augmentation progressive des rémunérations se fasse en fonction d'une évaluation de son personnel. «Le fait que nous ayons pu éviter cela est un progrès significatif, étant donné que Luxair prévoyait par cette voie de réaliser un certain nombre d'économies. Nous n'étions pas d'accord», a expliqué Aloyse Kapweiler du LCGB.

Les économies de salaires interviendront finalement sur les futures embauches, via l'introduction de nouveaux échelons en début de carrière. En clair: ce n'est qu'au bout de trois ans d'ancienneté que les nouveaux salariés atteindront le niveau de salaire actuel. En plus, le 13e mois sera échelonné et il faudra attendre la 5e année dans l'entreprise pour pouvoir percevoir la rémunération complémentaire.

Le personnel actuel devra pour sa part se contenter de pauses dont la durée sera réduite de 30 à 15 minutes. L'introduction d'un tableau de référence annuel dans le cadre du plan d'organisation de travail, permettra par ailleurs à la direction d'allonger une fois par an le nombre de jours travaillés par mois en fonction des besoins de l'entreprise. En revanche, les salariés de plus de 50 ans pourront introduire une demande de travail allégé si d'autres postes sont disponibles.


Sur le même sujet

L’OGBL, le LCGB et le NGL-SNEP dénoncent une communication de la direction de Luxair publiée vendredi dans laquelle elle entendrait appliquer un gel des salaires dès janvier 2015, dans l’attente d’une nouvelle convention collective.