Changer d'édition

Vers un plan de maintien dans l'emploi pour Liberty
Économie 2 min. 02.12.2021
Sidérurgie

Vers un plan de maintien dans l'emploi pour Liberty

Le groupe indien, propriétaire du site, ne souhaite pas vendre, ni fermer le site.
Sidérurgie

Vers un plan de maintien dans l'emploi pour Liberty

Le groupe indien, propriétaire du site, ne souhaite pas vendre, ni fermer le site.
Photo : Reuters
Économie 2 min. 02.12.2021
Sidérurgie

Vers un plan de maintien dans l'emploi pour Liberty

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Direction de l'usine, syndicats et représentants des ministères du Travail et de l'Economie ont rendez-vous le 8 décembre pour négocier un possible plan d'activité et assurer l'avenir des 200 salariés encore en poste à Dudelange.

Toujours au ralenti. Des semaines que les installations Liberty Steel de Dudelange tournent à peine à 20% de leurs capacités. Neuf mois que l'incertitude s'est immiscée parmi les effectifs et que le groupe qui a repris le site à ArcelorMittal en 2019 a perdu sa principale source de financement. C'était en mars dernier, et depuis ce qui devait être un fleuron industriel vivote. «Une cinquantaine de salariés sont partis, on a pu monter à 80% des équipes en chômage partiel maintenant il faut se battre pour offrir des perspectives aux 200 employés qui restent», note Robert Fornieri, délégué LCGB.


An employee works in a hall with coils of cold-rolled steel at the ThyssenKrupp plant in Duisburg, western Germany on November 16, 2021. - Shares in Thyssenkrupp rose at the Frankfurt Stock Exchange on November 16 after press reports about the possible IPO of a unit developing green hydrogen projects. ThyssenKrupp wants to find out, how coal can be replaced by hydrogen in the production of iron in their blast furnaces. Behind this is the "H2Stahl" project, the aim of which is to reduce CO2 emissions in steel production in the future by using hydrogen. (Photo by Ina FASSBENDER / AFP)
Toujours moins de recours au chômage partiel
86% des demandes de chômage validées ce mois-ci concernent des sociétés dont l'activité reste fortement impactée par les effets de la crise covid. Mais le nombre de bénéficiaires n'a jamais été aussi bas depuis près d'un an et demi.

Mais une porte vient de s'ouvrir. Un rayon de lumière venu de Wallonie où, le 23 novembre dernier, le tribunal de Liège a validé le plan de réorganisation de l'usine Liberty sœur du site luxembourgeois. «Là-bas, ils y laissent 90 ouvriers dans le plan social mais ils continueront à produire». Et donc Dudelange de pouvoir toujours compter sur les bobines made in Belgique pour continuer à produire. Ouf.

«Sauf qu'au-delà de la garantie d'approvisionnement, il fallait s'assurer que le groupe avait toujours bien l'intention de faire tourner l'usine.» Sur ce point, syndicats et salariés ont reçu des assurances ces derniers jours. Certes Liberty manque toujours de liquidités, cependant le groupe ne veut ni fermer, ni céder le site. Mieux Liberty entend produire plus.

Ce n'est pas encore la solution miracle

«Se présente donc une petite opportunité qu'il ne faut pas laisser filer», commente Robert Fornieri qui, avec ses collègues de l'OGBL mais aussi des représentants des ministères du Travail et de l'Economie a maintenant rendez-vous le 8 décembre pour débuter les négociations pour appliquer un Plan de maintien dans l'emploi


Jobverlust, Arbeitslos, Arbeitslosigkeit, Job, Arbeit, Stelle, Corona-Krise
Le chômage confirme son recul
Avec 224 demandeurs d'emploi de moins d'un mois à l'autre, le chômage au Luxembourg continue à régresser. Reste toutefois que l'Adem se préoccupe des chômeurs longue durée qui peinent à retrouver un poste.

«Ils nous ont montré un plan d'activité sur 2022 qui ne peut pas se tenir si l'on n'arrive pas à monter ce plan et à ne pas perdre de salariés dans l'histoire.» Idéalement, il faudrait que les négociations avancent vite. Que tout soit bouclé avant la fin du mois, «pour que le chômage partiel puisse être reconduit dès le début d'année». 

Liste de formations, investissements dans les lignes de galvanisation, recherche d'alternatives à l'activité d'électro-zingage figurent parmi les points à débattre. «Ce n'est pas encore la solution miracle, mais ça évite de descendre d'une marche», croise les doigts le délégué LCGB.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

L'activité de l'usine de Liège du groupe sidérurgique en difficulté pourrait être maintenue. C'est la perspective que laisse entrevoir un communiqué officiel venu de Belgique. De quoi assurer un approvisionnement en matières premières pour le site luxembourgeois.
Un jour avec un Couleur-Giesser, Chez Arcelor Mittal, Stahlwerk, Siderurgie, Stahlindustrie a Esch-sur-Alzette, le 06 Decembre 2016. Photo: Chris Karaba
A défaut de disposer d'un CovidCheck valide, quatre agents de la fonction publique d'Etat n'ont pu accéder à leur poste. Ils ont donc saisi le tribunal administratif pour demander la suspension de la décision de leur administration. En vain... pour le moment.
ARCHIV - 15.10.2021, Italien, Neapel: Sicherheitsbeamte der Circumvesuviana, einer st�dtischen Gesellschaft, kontrollieren die gr�nen Ausweise von Angestellten, Schaffnern und Kontrolleuren der EAV-Gesellschaft zu Beginn der Arbeitsschicht. (zu dpa �Italien macht wieder �bella figura� - Politik-Booster dank Draghi�) Foto: Ciro Fusco/ANSA via ZUMA Press/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
UBS, Barclays, Royal Bank of Scotland (RBS), HSBC et Crédit Suisse viennent d'être sanctionnées par la Commission européenne dans une affaire d'entente sur le marché des opérations de change.
Lokales,Luxemburg Stadt,Panorama Altstadt,Finanzplatz,Urlaub,Reisen.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
La chaîne de supermarchés a des objectifs de croissance ambitieux au Luxembourg. L'enseigne prévoit près de 30 millions d'euros d'investissements à court terme, et un 13e magasin pour 2023.
photo lidl foetz
Deux ans après avoir démontré l'extrême concentration de la propriété foncière au Luxembourg, le chercheur du Liser Antoine Paccoud poursuit son analyse de la situation. Il met notamment en avant le poids des «acteurs locaux de l'immobilier».
Ce 22 juillet, la procédure de redressement juridique du site belge de Liberty Steel sera étudiée par les magistrats. Une nouvelle attendue par les 220 salariés de l'usine luxembourgeoise en lien avec l'usine liégeoise.
Liberty Steel Flachstahl