Changer d'édition

Une stratégie prudente, mais payante
Économie 3 min. 24.05.2020

Une stratégie prudente, mais payante

De nouveaux assouplissements pourraient être annoncés lundi.

Une stratégie prudente, mais payante

De nouveaux assouplissements pourraient être annoncés lundi.
Photo : SIP/Julien Warnand
Économie 3 min. 24.05.2020

Une stratégie prudente, mais payante

Anne-Sophie de Nanteuil
Anne-Sophie de Nanteuil
Au micro de RTL, le ministre du Travail et vice-Premier ministre est revenu samedi sur la situation de crise que traverse le pays depuis le mois de mars. Il a par ailleurs défendu les choix du gouvernement dans sa lutte contre le covid-19.

Une situation «peu idéale» et «exceptionnelle». C'est en ces termes que Dan Kersch (LSAP) a évoqué l'état de crise sur les ondes de RTL samedi. Et s'il s'est félicité que les citoyens remettent en question cette situation, le vice-Premier ministre a toutefois tenu à défendre la stratégie du gouvernement dans sa lutte contre la crise sanitaire mondiale.

Car à situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles. La protection de la santé des citoyens reste en effet «une priorité». Les décisions du gouvernement, explique-t-il dans l'émission Background, sont ainsi fondées sur des «conditions sanitaires» prenant en compte les «dommages collatéraux potentiels».

Nouvelles mesures d'assouplissement

Une stratégie prudente que défend le ministre. Car contrairement à d'autres pays, le Luxembourg ne dispose que de quatre hôpitaux et doit gérer des mouvements de population, notamment avec les travailleurs frontaliers. Des raisons suffisantes, selon lui, pour redoubler de vigilance et ne pas «atteindre les limites». Et si les chiffres des nouvelles infections tendent à baisser, il s'agit là, pour le ministre, du résultat de cette stratégie prudente. 

Le ministre du Travail espère toutefois un rapide retour à la normale. Certains secteurs, tels que les chantiers ou les commerces, ont d'ores et déjà pu reprendre leurs activités. De nouvelles mesures d'assouplissement pourraient toutefois être annoncées lundi, à la suite du Conseil des ministres, a-t-il confié. 

Le monde du travail ressortira néanmoins profondément marqué par la crise, à bien des niveaux. Car les travailleurs ont dû s'adapter. Longtemps débattu, le travail à distance s'est ainsi mis en place. Selon la dernière publication du Statec, 69% des salariés du pays auraient ainsi été en télétravail depuis le début de la pandémie. 

Le télétravail en discussion

Mais si ce mode a prouvé son efficacité, reste que la question doit être débattue. Le cadre légal, encore trop restrictif, nécessite des adaptations. Les droits des employeurs comme des employés doivent ainsi être sauvegardés, souligne le ministre. Autrement dit, si les uns doivent pouvoir garder le contrôle, les autres doivent conserver leur droit au temps libre. Une recherche de compromis débattue avec les partenaires sociaux. 

Quant aux personnes au chômage partiel, le ministre a rappelé que l'Etat a dépensé 741 millions d'euros jusqu'à présent. Selon lui, sans cet outil, le nombre de demandeurs d'emploi aurait grimpé en flèche. Mais Dan Kersch se dit toutefois préoccupé par le fait que les entreprises n'ont souvent proposé que des contrats à durée déterminée depuis le début de la crise. La pandémie aura ainsi fait naître de nouveaux défis majeurs que le ministre assure garder à l’œil. 

Outre ces questions, Dan Kersch n'en oublie pas son rôle de ministre des Sports. Au micro de RTL, celui-ci se réjouit ainsi de la (re)découverte par les citoyens des activités physiques comme passe-temps. Le ministre souhaite maintenir cet engouement en élaborant des offres visant à «encourager les résidents à pratiquer une activité sportive». Mercredi soir, le gouvernement avait ainsi annoncé une première mesure en ce sens, augmentant la prime d'achat pour les vélos de 25 à 50% du prix hors taxe. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le Luxembourg placé sous monitoring
La fondation Idea a présenté vendredi son nouveau tableau de bord économique et social. Un suivi mensuel détaillé et adapté à la crise actuelle, visant d'une part à comprendre les conséquences du covid-19 et d'autre part, à aider les décideurs dans leurs décisions.
Lokales, Politik, Wirtschaft, Illustration, Lockerung der Ausgangsbeschränkung, Einschränkung, Kontaktbeschränkung, Corona  Krise  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
La solidarité pour les restaurateurs s'organise en ligne
Si le déconfinement général sera levé lundi prochain, le secteur de l'Horeca ne pourra en revanche rouvrir ses portes avant le mois de juin. Pour faire face à cette période difficile, des plateformes en ligne ont vu le jour pour aider des commerces touchés de plein fouet par la crise.
«Il faut réfléchir à des logements modulables»
Si les ouvriers ont pu retrouver leurs chantiers depuis le 20 avril dernier, des centaines de milliers de personnes restent contraintes de travailler à domicile. Un nouveau défi qui pousse les architectes à repenser l'habitat.
immo location
shutterstock
Le virus fatal pour le niveau du chômage
Avec 18.398 demandeurs d'emploi recensés au 31 mars, le chômage enregistre une hausse de 17,5% sur un an. Mais c'est bien sûr depuis quelques semaines, et en lien avec l'épidémie de covid-19, que le nombre de demandeurs d'emploi a grimpé en flèche.
Les chiffres du chômage marquent une hausse sur un an, selon l'ADEM.