Changer d'édition

Une récession économique en ligne de mire
Économie 18.03.2020

Une récession économique en ligne de mire

Tous les chantiers seront à l'arrêt d'ici vendredi, a annoncé mardi Xavier Bettel.

Une récession économique en ligne de mire

Tous les chantiers seront à l'arrêt d'ici vendredi, a annoncé mardi Xavier Bettel.
Photo: Guy Jallay
Économie 18.03.2020

Une récession économique en ligne de mire

Olivier TASCH
Olivier TASCH
Le Premier ministre a évoqué, mardi à la Chambre, les éventuelles conséquences négatives pour l'économie du pays. Il évoque la possibilité d'une récession alors que le ministre des Finances s'apprête à détailler des mesures spécifiques dans les jours à venir.

(ota) - «La santé des citoyens passe avant les intérêts économiques», a lancé mardi, le Premier ministre à la tribune du Parlement. «Ce n'est pas impossible que le Luxembourg entre en récession dans les semaines à venir», a même confié le chef du gouvernement. 

Mais pas de panique, car selon Xavier Bettel (DP), «notre économie est forte et nos finances publiques solides pour faire face à cette crise». Il a ainsi assuré que les «revenus des travailleurs sont garantis via les mesures de chômage partiel et que les banques sont bien capitalisées après avoir su tirer les leçons de la crise financière de 2008».


Wi.Corona. Mesures de soutien pour lrs entreprises.Luc Frieden.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Des garanties de prêt pour les entreprises en difficulté
Alors que le report de paiement des cotisations sociales est encore en phase de discussions, les entreprises impactées par la crise du coronavirus peuvent désormais compter sur le soutien de la Chambre de commerce. Cette dernière, via la mutualité de cautionnement, apportera sa garantie auprès des banques.

Une référence au fait que l'Etat s'est d'ores et déjà engagé à soutenir les entreprises privées, notamment en annulant les avances d'impôts pour les deux premiers trimestres. En outre, pour les impôts arrivant à échéance après le 29 février, les avances pourront être reportées avec l'introduction d'un délai de paiement, sans intérêts de retard, allant jusqu'à quatre mois. Dans le courant de la semaine, le ministre des Finances, Pierre Gramegna (DP), va détailler les décisions prises en matière fiscale, notamment pour la TVA dont les soldes créditeurs en dessous de 10.000 euros seront remboursés. 

Le Premier ministre a par ailleurs annoncé que les chantiers fermeraient d'ici vendredi au plus tard. Ce délai doit permettre de sécuriser les travaux en cours.  Un décision saluée par l'OGBL que le syndicat a immédiatement jugée «de bon sens» et qui «s'imposait au regard des risques encourus par l'ensemble des salariés». Le syndicat estime en effet que les risques de propagation du virus dans le secteur est important au vu «du contact direct entre personnes [...], que ce soit sur le chantier, lors des transports en camionnette ou des pauses dans des espaces confinés sur les chantiers».


Sur le même sujet

Rome prête à nationaliser Alitalia
Le gouvernement italien a annoncé son intention de faire l'acquisition de la compagnie au bord de la faillite depuis des années. Une mesure rendue urgente après la chute de l'activité aérienne en lien avec la pandémie de covid-19.
An Alitalia plane approaches to land as an Italian flag is seen at Fiumicino international airport in Rome in this September 26, 2008 file photo. Loss-making Italian airline Alitalia risks having to file for bankruptcy if no deal on a proposed capital increase is reached in a couple of weeks, a government source said on October 8, 2013. REUTERS/Max Rossi/Files (ITALY - Tags: TRANSPORT POLITICS BUSINESS EMPLOYMENT)