Changer d'édition

Une plateforme dédiée aux équipements de protection
Économie 2 min. 18.04.2020 Cet article est archivé

Une plateforme dédiée aux équipements de protection

 La nouvelle plateforme vise à répertorier toutes les informations relatives à la production et à la fourniture d'équipements de protection individuelle.

Une plateforme dédiée aux équipements de protection

La nouvelle plateforme vise à répertorier toutes les informations relatives à la production et à la fourniture d'équipements de protection individuelle.
Photo: Gerry Huberty
Économie 2 min. 18.04.2020 Cet article est archivé

Une plateforme dédiée aux équipements de protection

En matière de lutte contre la pandémie, et pour faire face aux difficultés des entreprises, toutes les initiatives sont bonnes à prendre. C'est ainsi qu'un site de mise en relation de l’offre et de la demande de masques, visières et désinfectants vient de voir le jour. Son nom: www.EPI-COVID19.lu

(DH) - Ce ne sont pas les bonnes volontés qui manquent, mais un lieu de rencontre faisait défaut pour toutes les petites mains qui s'activent à lutter contre la pandémie de covid-19. C'est désormais chose faite, et mesures sanitaires obligent, c'est sur la toile que prend forme cette initiative destinée à faciliter les relations clients-entreprises. Son adresse: www.EPI-COVID19.lu.

Cette nouvelle plateforme, qui met en relation l'offre et la demande pour les équipements de protection individuelle «made in Luxembourg», concerne aussi bien les matières premières que les produits finis, semi-finis ou encore les compétences et les services.

Lancée par l'agence nationale de promotion de l'innovation (Luxinnovation), en collaboration avec l'équipe wedo.lu de la Fédération des artisans, cette plateforme fonctionne comme un répertoire évolutif. Son accès est sécurisé pour les utilisateurs et le répertoire vise à rassembler toutes les informations relatives à la production et à la fourniture d'équipements de protection individuelle: les masques, chirurgicaux et de type FFP2, les masques de protection non certifiés, les visières, les écrans de protection en plastique, les tabliers et les désinfectants.


A Japan Post employee opens a box of face masks, known as "Abenomasks" (Abe's masks), which will be distributed among residents to help against the spread of the COVID-19 coronavirus, after their delivery to a post office in Tokyo on April 16, 2020. - A pledge earlier this month by Japan's Prime Minister Shinzo Abe to send two reusable cloth face masks to every household as the country battles the coronavirus outbreak was met online with derision and humour. (Photo by Behrouz MEHRI / AFP)
3,5 millions de masques à distribuer dans tout le pays
A compter de la semaine prochaine, les 102 communes du Luxembourg disposeront toutes d'un kit à allouer à leurs employés et chacun de leurs habitants. A charge pour le CGDIS de ravitailler l'ensemble du territoire.

Dans une section «Offres», les professionnels indépendants, artisans, PME, grandes entreprises et instituts de recherche peuvent soumettre et afficher leurs offres. Dans la section «Demandes», les communes, associations, administrations et institutions publiques luxembourgeoises, ainsi que les entreprises et les professionnels pourront afficher leurs besoins spécifiques en matière d'équipements de protection individuelle.

Par ailleurs, les entreprises productrices d'équipements de protection pourront également lancer des «appels à propositions» afin de faire connaître aux clients potentiels tous les paramètres de leur capacité de production. La mise en correspondance entre l'offre et la demande sera gérée directement entre partenaires mis en contact via la plateforme.

La plateforme EPI-COVID19.lu est réalisée par Luxinnovation sous l'égide du gouvernement, avec le soutien de la Fédération des artisans, de la Fedil, de la Chambre de commerce, de la Chambre des métiers et de la Confédération luxembourgeoise du commerce.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

D'ici lundi, les 102 communes débuteront la distribution des masques à l'ensemble des habitants du Luxembourg. Mais avant d'arriver, les personnels du CGDIS ont reçu pour mission d'assurer le dispatching de ces précieuses protections.
Si, dès le 20 avril, le secteur de la construction redémarre au Luxembourg, le ministre du Travail a redit combien il comptait sur les chefs d'entreprise et les salariés pour que la sécurité sanitaire soit privilégiée.
Employees wearing face masks work at a construction site of a bridge in Wuhan in China's central Hubei province on March 24, 2020. - China announced on March 24 that a lockdown would be lifted on more than 50 million people in central Hubei province where the coronavirus first emerged late last year. (Photo by STR / AFP) / China OUT
Le gouvernement a présenté, ce mercredi, sa stratégie de sortie de crise. Dans un premier temps, les chantiers reprendront et le port d'une protection des voies respiratoires sera rendu obligatoire partout où le maintien d'une distance de deux mètres n'est pas possible.
(de g. à d) Paulette Lenert, ministre de la Santé ; Xavier Bettel, Premier ministre, ministre d'État
Acteur majeur de la production de vannes, la firme luxembourgeoise a dû augmenter l’activité de sa branche médicale afin de pouvoir répondre à la demande des hôpitaux et leurs besoins en respirateurs en cette période de crise sanitaire.
TOPSHOT - An undated handout image released by University College London (UCL) in London and received on March 30, 2020, shows a volunteer patient posing whilst wearing the Continuous Positive Airway Pressure (CPAP) breathing aid, developed in less than a week by mechanical engineers, doctors and the Mercedes Formula 1 team in conjunction with UCL. - Medical researchers and engineers at UCL have teamed up with Formula One outfit Mercedes to adapt a breathing aid for mass production that could keep coronavirus patients off much-needed ventilators. 
University College London said UK regulators had approved its adaptation of the continuous positive airway pressure device (CPAP), which helps patients with breathing difficulties. A version of the equipment, which increases air and oxygen flow into the lungs, has already been used in hospitals in Italy and China to help COVID-19 patients with serious lung infections. (Photo by James Tye / University College London (UCL) / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / James Tye/ UCL / Handout " - NO MARKETING - NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS
Si le ministère de la Santé organise des distributions de masques auprès des professionnels de santé pour éviter la propagation du covid-19, les bourgmestres peuvent prendre pareille initiative pour leurs habitants.
Des bénévoles ont répondu à l’appel d’une ancienne malade du covid-19 et confectionnent depuis des charlottes, des masques. Une protection destinée aux personnels soignants luxembourgeois.
Stephanie Cave sews the mask seems and straps together to finish creating masks at Stitch House on March 22, 2020 in Dorchester, Massachusetts. - From amateur seamstresses and sewing clubs to Hollywood costume-makers, a patchwork army of volunteers across the United States is churning out gowns and masks for emergency workers battling coronavirus.
The pandemic that has killed 2,500 nationwide has left medics dangerously exposed to the virus, with doctors forced to reuse scarce masks through the day as hospital supplies of personal protective equipment (PPE) rapidly dwindle. (Photo by Joseph Prezioso / AFP)
Le port du masque est un «geste de barrière additionnel» pour combattre la propagation du coronavirus. Y compris pour les gens en bonne santé. Comment en fabriquer un soi-même ? Quand le porter ? Faut-il le laver ? Réponses.
Lokales, Corona-Virus, Stéphanie Damm-Krauss näht Stoffmasken mit ihrer Tochter Charlie, Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort